L’affaire Sunflower

il y a
2 min
65
lectures
15
Qualifié
Image de 2017
Image de Très très courts
Lucky Luke, au terme de son retour vers l’Ouest, arrive dans la petite ville de Millsart.
Après avoir attaché Jolly Jumper près de l’abreuvoir, il entre dans le saloon et commande un soda avec une paille. Il ajoute :
— On m’a dit qu’un professeur de Chicago était descendu ici, il y a quelques temps, et qu’il a disparu en laissant ses affaires. Pourtant, ça a l’air calme dans le secteur, dit-il en relevant le haut de son chapeau.
— Ouais, il m’avait loué une chambre, répond le barman. Mais demandez donc au capitaine à votre gauche, il le connaissait.
Un homme barbu est déjà accoudé au comptoir, une pinte de bière devant lui.
— Salut cow-boy. Tu lui veux quoi au prof Sunflower ?
— C’est le shérif qui m’a parlé de cette affaire.
— Ah ouais, pas débrouillard l’étoilé. Le prof était un peu lunatique, difficile de dire ce qui est arrivé. Mais je l’aimais bien. Mille tonnerres de Key West, si on lui a cherché des noises, on va me trouver.
— Trouver qui ?
— Je suis le capitaine Paddock, un ancien du 3ème de cavalerie. Mais on m’a réformé parce que soi-disant je buvais trop. Mille clairons, tous des menteurs !

Lucky Luke ressort du saloon et cherche le bureau du shérif. Il sent alors qu’il est suivi, et s’esquive dans une ruelle, en se cachant derrière un tonneau. Il voit passer deux moustachus, habillés à la texane, avec des immenses roulettes dentées derrière les bottes. Il les entend échanger :
— Zut, on l’a perdu.
— Je dirais même plus, on l’a perdu.
Lucky Luke sort de sa cachette, et bondit derrière les deux hommes, le colt pointé :
— C’est moi que vous cherchez ?
Les deux moustachus se serrent l’un contre l’autre en tremblant :
— Ne tirez pas, nous sommes de simples détectives, de l’agence Peak and Peek.
— Le gouvernement fédéral nous a demandé de faire une enquête sur le prof, mais c’est confidentiel, ajoute le second en baissant la voix.
— Oui, et nous voulions simplement savoir pourquoi vous vous intéressiez au prof, reprend le premier en rajustant son galurin.
— C’est confidentiel, indique Lucky Luke avec un sourire entendu, en rangeant son colt.

Il continue son chemin en vérifiant qu’il n’a plus personne à ses bottes, et arrive au bureau du shérif. Il entre dans la pièce principale, où un jeune homme blond en redingote discute avec le shérif.
— Ah Luke, entrez. Je vous présente le jeune reporter Stephen Crane. Il bosse pour le New York Tribune, et est venu jusqu’ici pour couvrir l’affaire.
— Décidément, ça intéresse bien du monde. Je vous laisse, alors, et je reviendrais vous voir plus tard.

Lucky Luke retraverse la petite ville sous le soleil déclinant, tandis que quelques ombres rôdent dans des rues adjacentes. Arrivé au saloon, il demande au barman qu’on lui prépare un bain dans sa chambre.
Le barman va en cuisine pour que sa femme chauffe de l’eau, qu’il monte ensuite à l’étage et remplit le baquet, en posant une serviette sur le bord.
Lucky Luke se glisse dans le baquet et se savonne copieusement, en sifflotant. Une fois lavé et séché, il s’apprête à redescendre dans le saloon. Mais quelle n’est pas sa surprise de voir le jeune reporter blond, le capitaine, les deux détectives, le shérif, le barman et sa femme, et un autre couple attablés autour d’un gâteau avec des bougies. Tous se tournent vers lui en le voyant en haut de l’escalier.
— Bon anniversaire, Luke ! lance le shérif. Cette histoire de disparition n’était qu’un prétexte. Et je vous présente Narcissa Foster-Jenkins et son mari, en voyage ici. Madame Foster voudrait devenir cantatrice, et se propose de vous chanter quelque chose pour l’occasion.
— Oui, bonjour Mr Luke. Je rêverais un jour de chanter du Verdi au Carnegie Hall. Mais en attendant, je vais vous interpréter un air connu : « Ah, I am laughing while seeing myself so nice in my mirror... » En l’entendant, certains sont pétrifiés, d’autres grimacent, un chien ressort du saloon la queue entre les pattes, tandis qu’à l’extérieur, Jolly Jumper se bouche les oreilles avec les sabots...
Et Lucky Luke de penser « I am happy to be a lonesome boy ».

15

Un petit mot pour l'auteur ? 12 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jo Kummer
Jo Kummer · il y a
Jo. a aimé L’affaire Sunflower!
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Sympas ces clins d'œil !
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
"Tintin et Milou" revu et (bien) corrigé....
Image de Pascal Pascal
Pascal Pascal · il y a
Une rencontre inédite de deux univers de BD, excellent ! Je vous invite à venir découvrir un Lucky Luke qui côtoie des légendes du western spaghetti.
Image de Th. de Saint-Val
Th. de Saint-Val · il y a
; Magnifique Catherine Frot dans Marguerite !
Image de Martin
Martin · il y a
Bravo pour votre sagacité !
Effectivement, le rôle de la Castafiore est assuré ici par la chanteuse soprano américaine dont la vie a inspiré en 2015 le film «Marguerite» de Xavier Giannoli.
Pour Tintin, le choix s’est porté sur un journaliste américain, écrivain et poète, qui a joué le globe-trotter à la fin du 19ème siècle comme correspondant pour plusieurs journaux.
Quand à Tournesol (Sunflower en anglais), l’histoire n’en dit pas plus …

Image de Barzoï
Barzoï · il y a
Comme c'est gentil de fêter tout simplement l'anniversaire de Lucky Luke, ça m'a rappeler le temps on j'organisais des anniversaires et où on fêtait le miens, avec votre Lucky Luke vous m'avez fait voyager dans le temps et c'était drôlement festif. Je vous invite à partager un sourire avec mon Lucky Luke dans son aventure "Linge sale à Forever Glad, merci pour m'avoir fait vivre un anniversaire.
Image de J.H. Keurk
J.H. Keurk · il y a
Mélanger, mine de rien, Tintin, la Castafiore et Lucky Luke peut s'avérer explosif... pour les tympans ! Un vote pour l'originalité. Et si le cœur vous en dit, venez prendre un peut d'aventures du côté de mon récit: L'Héritage de Lucky Lucke. Rien ne vous empêche de poursuivre vos investigations littéraires du côté du Petit coffre de noël et de l'Explorateur.
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Original et divertissant, ce texte ! Bravo ! Mon vote !
Je vous invite à venir lire ma “Petite Chenille” et ma version
de “Lucky Luke, le Grand Justicier” si vous avez le temps.
Merci d’avance et bonne soirée !

Image de Marc Antoine
Marc Antoine · il y a
C'est mignon. Pour une fois que le cowboy se fait avoir...
Image de Naliyan
Naliyan · il y a
Original de mélanger l'univers de Tintin et de Lucky Luke.