Image de Freddy Potec

Freddy Potec

50 lectures

18

Joanna est un être secret , à qui je parviens de temps en temps à arracher quelques paroles, qui ne sont que chuchotements , comme un doux murmure. Je la prends dans mes bras, je la tiens serrée contre moi, je lui parle amoureusement. Elle répond par des plaintes , des gémissements, confus comme un poème qui se cherche. La paix rentre dans mon âme, comme une douceur mélancolique, qui me rend ivre de bonheur . Je suis heureux quand je murmure son prénom, mon âme est passée dans elle. Elle c'est moi, moi c'est elle. Je ris à travers elle, je pleure à travers elle. Elle est belle , grâcieuse, heureuse de vivre.
Elle est devenue le centre de la maison . Je vis près d'elle, dors auprès d'elle, j'ai mis dans elle tous mes espoirs, toute mon espérance, Le matin, quand on se réveille, elle a mon bonjour, je lui dis des mots doux, j'ai pour elle des égards que je n'ai jamais eu pour personne auparavant. Je lui parle tendrement, je lui confie mes peines et mes tourments, elle me console de tous mes chagrins. Je l'aime , elle m'aime aussi et dans cet amour, je comprends celui que je lui ai toujours voué. La nuit je me réveille en sursaut, je la prends dans mes bras, comme si elle était seule et abandonnée, comme si j'avais peur soudain qu'elle parte. Je l'oblige à parler et sa réponse nostalgique m'emplit d'aise. Je l'aime mais je l'ai déjà dit. Je l'aime comme je n'ai jamais aimé personne. Je lui prodigue de tendres soins, je vis en parfaite harmonie avec elle, en étroite communion. J'ai peur de la perdre, et la perdre ce serait me perdre. J'ai mis en elle tant d'espoir, tant d'espérance , elle est toute ma vie. Elle est pour moi ce que personne ne m'a jamais donné, même pas mon père ou ma mère.
Cet amour dépasse-t-il les normes ? Imagine-t-on ce qu'est un tel amour ? Il a dépassé l'infini, il envahit mes jours et mes nuits, moi qui auparavant vivais seul, assis dans le canapé devant la télévision, avec mes livres pour seuls amis. J'avais peur quelquefois devant ces longues heures dont étaient faites mes journées, dans le silence de ma maison de solitaire, où je vivais complètement replié sur moi-même. Je parcourais en tous sens ces pièces vides et sans vie, je traînais désoeuvré , je vivais dans un univers factice où mes rêves étaient plus vrais que ma vie. J'étais devenu un rêveur, j'étais plus ce que je rêvais d'être que ce que j'étais réellement. Mais j'étais las de rêver, et de tous ces mois passés à me cacher en tête à tête avec moi-même. Je ressentais l'absence d'un être aimé.
Heureusement quand Joanna est arrivée, grâce à elle, j'ai pu donner une forme à mes rêves. J' avais attendu si longtemps cet instant, et maintenant je ne pourrai plus jamais la quitter, car je lui ai juré fidélité, je me suis trop habitué à elle pour tuer les heures monotones de l'existence, et l'ennui dont je souffrais . Je passe tout mon temps avec elle, il ne me viendrait pas à l'idée d'aller ailleurs, ni de l'abandonner. Je suis absent simplement pour mes heures de travail, car il faut bien que je gagne ma vie, après quoi je lui consacre toutes mes heures libres. J'ai besoin d'elle contre moi, pour vivre et pour rêver, comme elle a besoin de mon amour. Elle soigne mes bleus à l'âme, chasse mes idées noires. Quelques mots échangés , qui jamais ne meurent, me laissent au cœur comme un petit coin de bonheur.

Avec elle, je vais partir à la conquête du Graal, elle est ma reine, elle est si belle , et puis au moins elle a une âme. Je l'aime d'amour, je l'aimerai toujours , et avec elle je peux dire que j'ai trouvé l'âme soeur . Quand je la tiens contre moi, je sens mon cœur palpiter dans ma poitrine. J'aime Joanna plus que je n'ai jamais aimé aucun être humain, je serais triste que quelqu'un d'autre puisse l' aimer autant que moi. Joanna , c'est le nom que j'ai donné à ma guitare, celle que je viens d'acheter, et je l'aime, c'est l'amour de ma vie.
18

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dranem
Dranem · il y a
Merveilleuse guitare ... j'en pince pour elle !
Mon invitation sur mon rocher d'exil en finale du GP du printemps ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/lexil-3

·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Bravo Freddy !! Ce TTC est très bien tourné ! ;)
·
Image de RAC
RAC · il y a
Hihi, au départ j'ai cru que vous parliez de votre bécane...un conseil, grattez-lui le ventre et pincez-la un peu pour la faire pleurer ou rire... (Joanna, I love you, you're the one, one for me babe...)
·
Image de Duje
Duje · il y a
Je me suis fait avoir . Évidemment c'était trop parfait. Invitation à lire : "Rêve cosmique".
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Je me demandais également qui ou ce que vous alliez sortir de votre chapeau, mais je ne m'attendais pas à "ça".
Puis-je profiter de mon passage pour vous signaler que mon Etranger est en finale et serait ravi de votre re-soutien ?
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/letranger-3/votes
Bonne journée, Freddy et… à bientôt peut-être :)

·
Image de Gérard Aubry
Gérard Aubry · il y a
Je pensais à une chatte, une chienne, mais pas à une guitare. A présent il faut apprendre à en jouer pour lui montrer le plaisir qu'elle peut nous donner en la caressant. Très bien! G.A.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une œuvre bien menée et attachante, Freddy ! Une invitation à découvrir et soutenir “Gouttes de pluie” qui est en FINALE pour le Grand Prix Hiver 2019! Merci d’avance et bonne soirée !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/gouttes-de-pluie-2

·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Avec plus d'une corde à son arc pour filer le parfait accord ☺☺☺
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Une chute bien inattendue.
·
Image de Randolph
Randolph · il y a
La petite cousine de "Lucille" ?
·
Image de Freddy Potec
Freddy Potec · il y a
bien vu , je vois qu'on a un peu la même culture, il y aussi "Carole" , merci du passage
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème