Jeu nocturne

il y a
3 min
2692
lectures
96
Qualifié
Image de Automne 19

Lou et son oncle Peter vivaient dans une petite maison près de la forêt.
Lou était un enfant solitaire, fasciné par la nature. Il passait ses journées à grimper aux arbres et à attraper des papillons .
Récemment, le petit garçon s'était fixé un nouvel objectif : se promener seul dans la forêt, à la tombée de la nuit.
Bien sûr, oncle Peter n'était pas au courant.
Ce soir, Lou avait de la chance, son oncle s'endormit rapidement.
L'enfant descendit l'escalier sans un bruit, puis se dirigea vers la cuisine. Il ouvrit doucement la fenêtre et la laissa entrouverte.
Une fois à l'extérieur, Lou sourit et prit une profonde inspiration. La nuit lui appartenait maintenant.
L'air était frais à l'extérieur, le petit garçon releva la tête, le ciel était constellé d'étoiles.
Ces petites présences lumineuses rassuraient l'enfant, les étoiles le guideraient.
C'était la soirée idéale pour une excursion nocturne, l'enfant regarda autour de lui...rien d'inhabituel.
Lou plongea dans la forêt et commença à compter ses pas mentalement.
42, 43, 44, 45, 46, 47, 48...
Le garçon frissonna, le vent commençait à souffler et faisait danser les branches des arbres. Les ombres projetaient d'énigmatiques silhouettes fines.
Soudain, l'enfant entendit un bruit étrange, comme une sorte de tintement, il tourna la tête et vit une lueur bleue au loin.
Lou était attiré comme un aimant, il s'en approcha lentement et essaya de la toucher du bout des doigts.
Hélas, la lumière se mit à flotter, en slalomant à travers les arbres.
La lueur étrange semblait indiquer un chemin à suivre, Lou commença à lui courir après.
Ce jeu mystérieux devenait frustrant, chaque fois que Lou pensait attraper la lumière bleue, elle parvenait toujours à le semer, et à l'entraîner toujours plus loin, dans les profondeurs de la forêt.
Au bout d'un moment, Lou se sentit à bout de souffle et se figea. Tout était si sombre autour de lui maintenant, même les étoiles ne brillaient plus autant.
Lou jeta des regards inquiets sur les côtés, comment allait-il retrouver son chemin ?
Il était perdu au milieu de nulle part, et la mystérieuse lueur bleue avait définitivement disparu.
Lou voulut crier à l'aide mais se retint, à quoi bon? Personne ne l'aurait entendu de toute façon.
L'enfant n'avait pas d'autre choix que de continuer à marcher, Lou cligna des yeux dans l'espoir de s'adapter à l'obscurité environnante et se remit en route.
Soudain, l'enfant sentit quelque chose frôler légèrement son dos, comme des lames de rasoir... Le petit garçon sursauta en se retournant, un frisson désagréable parcourut son corps tout entier, mais il n'y avait rien.
Pourtant, au fond de lui, Lou sentit instinctivement qu'il était en danger, il fallait à tout prix quitter la forêt. Des animaux sauvages devaient rôder dans le coin.
Le petit garçon avait du mal à se frayer un chemin à travers les arbres, les branches ralentissaient sa progression. Elles semblaient s'allonger de plus en plus rapidement et s'accrochaient à son pyjama, telles des mains crochues. L'enfant s'écorcha à plusieurs reprises.
Alors que Lou paniquait, la lueur bleue apparut de nouveau devant lui, à quelques mètres seulement.
L'enfant fronça les sourcils, cette fois il allait réussir à la capturer!
Malgré l'inquiétude et les branches qui le retenaient, l'enfant trouva la force de se précipiter vers la mystérieuse entité.
Une fois de plus, la lueur lui échappa, c'en était trop. L'enfant tomba à genoux et retint ses larmes.
Assez, il en avait assez! Cette forêt sans fin allait le rendre fou.
Il n'aurait jamais dû aller aussi loin. Que dirait oncle Peter?
Lou n'eut plus le temps de réfléchir, lorsqu'il vit une fine ligne bleue dessiner un cercle dans l'herbe, autour de lui. L'enfant se leva brusquement et se retourna effrayé.
Une silhouette longiligne lui fit face. C'était comme un fantôme opalescent portant un masque à plusieurs visages.
Le garçon fut horrifié, son instinct lui criait de s'enfuir, mais son corps était paralysé. L'être aux visages multiples tendit lentement sa main vers l'enfant, ses doigts étaient maigres et semblaient glacés.
Lou sentit une vague de froid envahir tout son corps et ses sens. Il se rendit compte avec effroi que la main du fantôme transperçait son ventre, bien qu'il n'y avait nulle trace de sang.
L'enfant se laissa tomber dans un profond sommeil.
Quand Lou se réveilla, il se sentit engourdi. Pourquoi était-il ici, allongé sur le sol ?
Au loin, l'enfant distingua les aboiements et des voix masculines. Ils criaient : Lou! Où es-tu? Lou!
Qui est Lou? pensa le garçon.
L'enfant se recroquevilla lorsqu'il vit un chien avancer vers lui. C'était un chien de chasse, l'animal n'était pas hostile mais agité. Lou lui caressa la tête et les oreilles, le chien lui lécha le visage puis aboya de plus belle. Peu de temps après, deux hommes atteignirent la clairière. L'enfant essaya de se relever, mais sa vision était floue.
Qui sont-ils? Suis-je en danger?
Avant même qu'il puisse reculer, l'un des hommes le prit brusquement dans ses bras.
— Lou, j'avais tellement peur! Ne refais plus jamais ça! Mais qu'est-ce qu'il t'as pris à la fin?
Le petit garçon se laissa faire et ne répondit rien, son regard était perdu dans le vague.
Lou avait disparu.

96
96

Un petit mot pour l'auteur ? 15 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mohamed Laïd Athmani
Mohamed Laïd Athmani · il y a
AHHHHH, je comprends mieux!!!
NOCTALIS, il fallait répondre à tes lecteurs.

Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
Lou a croisé la mauvaise étoile, ou un papillon vengeur...
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
le fantôme a-t'il pris possession de son âme, de son être ?
ou bien est-ce que ce" p'tit loup" vient de quitter le monde des enfants pour entrer dans celui des grands ?
un jeu dangereux dans tous les cas, très bien narré

Image de Patricia Saccaggi
Patricia Saccaggi · il y a
L'intrigue va crescendo, je courais avec lui après la luciole bleue... de la grâce, du suspense, tragique aussi...
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
du bon fantastique très classique avec une chute finale fantomatique. bon début dans short et bonne continuation pour d'autres textes.
Image de JARON
JARON · il y a
Bonjour N.Octama, un bon texte très étrange sur une idée originale on navigue entre rêve et réalité, agréable à lire jusqu'au bout. Mes voix avec plaisir. Si vous avez un instant pour "mondes parallèles "en finale du court et noir, merci d'avance et belle soirée. https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/mondes-paralleles-1
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Mes voix pour cette œuvre mystérieuse et fantastique, N.Octama ! Une invitation à venir vous imbiber de lumière dans “Gouttes de Rosée” qui est également en lice pour le Grand Prix Automne 2019. Merci d’avance et bonne journée! https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/gouttes-de-rosee-1
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Mes 5 voix pour ce texte étrange où le fantastique se mêle à la réalité.
Image de Zouzou Z
Zouzou Z · il y a
Un don d'ubiquité que chacun aimerait avoir ! Mes voix
En lice , Au bon ressort. si vous aimez

Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un texte fantastique très agréable à lire. Bravo, N.octama ! Vous avez mes cinq voix plus celles de Lou(s) !
Si vous avez un peu de temps, je vous invite à lire mon sonnet "Indian song" en finale été https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/indian-song Bonne journée à vous !

Vous aimerez aussi !

Très très courts

#Explorateur

LN26

Il fut un temps où tout territoire où il se rendait était nouveau et merveilleux. Les autochtones étaient toujours ravis de rejoindre la civilisation qu’il représentait, et lui aimait discute... [+]