1
min

Je suis un grain de riz

38 lectures

13

Je suis un grain de riz, oublié dans un bol. Une mouche se pose délicatement sur mon dessus, en ternissant sa blancheur. Son bourdonnement éclate en écho contre les parois du bol en porcelaine. A part cette mouche, qui songera encore à me manger alors que les ventres se sont emplis pour pallier au temps. Je suis comme un îlot dans un océan froid. Un oubli de bouche et de langue. L'enfant viendra-t-il observer son bol et me voir? Jouera-t-il avec moi de ses doigts si frêles? Avant la mouche...
On ne verra pas mon dégoût. On ne s'en souciera pas. Je ne suis qu'un grain de riz blanc, oublié. Qui finira soit digéré par cette mouche ou au fond de l'évier. Englouti dans une bouche visqueuse puis un estomac nauséabond avant ma mort ou glissant dans un conduit jusqu'à la chute, un fond, une grille qui me laissera là, pourrir, noircir ou verdir.
J'aurais préféré mourir dans une rizière, dans l'eau un peu froide et terreuse, sous le soleil...

13

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Un texte bref, minimaliste. Il ne s'agit après tout que d'un grain de riz. Mais appliquons ses états d'âme de cette unité de nutriment à un être humain, un sans dents, un sans sandales un sans espoir, mis au rebut de la société : cette tranche de vie minuscule (ce pourrait être aussi celle d'un paramécie, d'un atome, d'une nanoparticule en détresse psychologique) se gonfle soudain de sens comme un grain de riz dans l'eau bouillante. Et la mouche noire grandit, grandit grandit, pour devenir la figure - effrayante - de l'oppresseur humain, celui qui n'en a pas justement, d'états d'âme, celui qui broie et qui jette...
·
Image de Claudine Lehot
Claudine Lehot · il y a
Quel malheur pour ce grain de riz !
·
Image de Laetitia Écrivaine
Laetitia Écrivaine · il y a
oui, il n'a pas eu de chance :)
·
Image de Sauvagere
Sauvagere · il y a
Pauvre petit grain, salement oublié ! S'il était tombé, encore non écorcé, dans la gangue de la rizière, sans doute aurait-il pu germer... Quel gâchis !
·
Image de Laetitia Écrivaine
Laetitia Écrivaine · il y a
à méditer peut-être...
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Eh bien moi aussi cela me rappelle une histoire. Seulement là, la mouche est morte dans la cuisson du riz !!!
On pourrait tout aussi se mettre à la place du grain de riz ;-). Un petit texte qui mine de rien porte à réflexion. + 1

·
Image de Laetitia Écrivaine
Laetitia Écrivaine · il y a
Oh là, on pourrait dire beurk une mouche mais, la pauvre est tout de même morte...
·
Image de Luc J. Vigneault
Luc J. Vigneault · il y a
Cela me rappelle un souvenir de la fin de mon adolescence, alors qu'à la fin d'une soirée de l'été 1983, je sirotais tranquillement un bol de lait avant d'aller me coucher. Étaient présent mon père, ma mère et mon correspondant anglophone de Thunder Bay, une petite ville du nord-ouest de l'Ontario (Canada) située sur le bord du lac Supérieur. Une mouche est venu effectivement atterrir (ou "amerrir") dans mon bol de lait! Beuhh... J'en ris encore, aujourd'hui, et ce texte m'a rappeler ce souvenir! Merci pour celui-ci, Laetitia!
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Voilà pourquoi il faut toujours finir son assiette ! Une histoire à faire lire aux enfants qui s'acharne à oublier des grains de riz, les pauvres, dans leur assiette !
J'adore !

·
Image de Laetitia Écrivaine
Laetitia Écrivaine · il y a
Oui, je devrais y songer en effet. Merci de ton commentaire Sylvie et de ton vote.
·
Image de Olivier Vetter
Olivier Vetter · il y a
Pauvre grain de riz
Condamné à être digéré par une évier
Quelle tristesse!

·
Image de Laetitia Écrivaine
Laetitia Écrivaine · il y a
Parfois, oui, on ne pense pas au devenir des choses...
·