Je les ai vus aussi

il y a
1 min
8
lectures
0

Ci-gît les écrits d'un militaire raté au contenu licencieux  [+]

Je suis comme vous. Je n'ai pas la prétention d'être un fou de travail. Et pourtant, je les ai croisés tout comme vous...
Au détour d'une signature à avoir pour finir le travail de prestataire.,attablés sur leur fauteuil devant l'ordinateur.
Les mains tremblantes d'impuissance face à la machine qui les a manger prètent à appuyer sur la détente du fusil.
Le regard cherchant le réconfort dans ce paysage de mesquinerie où pour seul horizon de la feuille de calcul , le curseur va-et-viens noir égrenne les secondes de rentabilité qui les séparent de leur vie. Il est là: je dois travailler; il n'est plus ici: je dois sauter dans le vide.
De la sueur sur le front, pourtant la climatisation marche.
Le corps s'effrondre sur lui-même.

0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,