1
min

Java

Image de La paloma

La paloma

5 lectures

2

Pardon Monsieur, puis-je m’asseoir à côté de vous.... ?

Bien sûr, Madame, nous sommes dans un jardin public...Notez que j’aime m’asseoir sur ce banc, je me sens chez moi. Je viens tous les jours. Je regarde les gens, les enfants, j’oublie.

Je me disais bien que vous aviez l'air triste...

Oh, triste, non...je n’irais pas jusque là. Un peu seul peut-être. Quand je rentre chez moi, j’ai de la compagnie, mon chien, le poste...

Vous aimez regarder la télévision?

Oh, non, je parlais de la radio. Les pièces de théâtre, surtout. Il y en a des bonnes... On vit ! Pas les comédies notez bien, je n’aime que les drames. Ça me convient. Mais excusez-moi si je suis indiscret, qu’est-ce que vous avez dans votre sac qui le fait remuer ainsi ?

Ça ? C’est un coq. Je le promène justement. Il aime bien prendre l’air. Allez, montre ta crête au monsieur. Vous voyez, elle n’est pas dentelée, ce qui est plutôt rare. Qu’est-ce que vous en pensez ? Vous vous y connaissez en coqs ?

Non, pas du tout. Mais il est bien beau ce coq ! C’est un coq de compagnie ?

Pas vraiment.... c’est un coq de Java. C’est comme ça que je l’appelle, Java. Il peut voler jusqu’à six mètres de haut. Alors, je l’attache. Je vais lui laisser se dégourdir les jambes, vous pourrez mieux le voir. Malheureusement, sa compagne est morte, c’est pourquoi je l’entoure beaucoup. Ces couples sont fidèles pour la vie. Et ça, c’est une petite poule en plastic que je lui ai achetée pour jouer. Il l’adore.

La fidélité, Madame, ce n’est pas aussi rare qu’on aime à le dire. Moi, je pense à ma femme tous les jours et je lui rends visite toutes les semaines. Je lui parle assez longtemps. Enfin, dans ma tête, naturellement. De temps en temps elle me répond.

Moi, je ne me suis jamais mariée, comme ça je ne me sens jamais seule et personne ne souffre à cause de moi. Des amants, évidemment, je ne dis pas...Il y a longtemps que vous avez perdu votre épouse ?

Je ne sais plus au juste. Je me demande d’ailleurs si je ne l’ai pas inventée.

Oui, on se pose ce genre de questions parfois. Est-ce que je suis vraiment là, dans ce parc, assise à côté d’un inconnu, à lui parler même? Mon coq je le vois, il mange dans ma main, et surtout il ne me demande rien.

Vous avez de la chance, Madame. C’est une bien belle journée... Oserai-je vous demander de faire quelques pas avec moi ?

Désolée, aujourd’hui je ne peux pas, je vais vendre Java au marché.
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de La Carambole
La Carambole · il y a
Une plume ailée !
Bonne continuation à vous,
La Carambole

·
Image de Tranquillou974
Tranquillou974 · il y a
Bonjour La Paloma,
Un texte magnifique sur la solitude et un dialogue très bien rythmé !
La chute m'a personnellement émue aux larmes.
Très bonne continuation à vous et au plaisir,
Tranquillou974

·
Image de La paloma
La paloma · il y a
Un admirateur, un seul, c'est déjà une foule :)
·