Isère... au vol

il y a
1 min
245
lectures
137
Qualifié

J’écris sur tout… et aussi sur rien, Car ça me fait du bien… et ça me tient debout. J'essaie aussi de creuser mes sujets, pour écrire vrai, et si possible, utile. Si me lire avait l’heu  [+]

Image de Été 2018
Je suis la buse variable, et mon vol ondulant domine les plateaux abrupts du nord de cette terre, doigts friables de moraine serrée que laissa le glacier quand fondit enfin l’énorme mitaine glaciale qu’il avait posé jusqu’aux abords de Lyon. Le grès de ses sables collés et le tuf de ses sources y fondent les demeures, les étables et les granges, élevées de hauts murs en terre crue tassée. Mon œil les reconnaît à leur toit à deux pentes, leur coyau sablier préservant le pisé de l’érosion des pluies. Le gros campagnol roussâtre n’y est pas rare, et je m’en régale.
Je suis le chocard, et mon vol d’arabesques, seul ou en escadrille, se joue des courants entre les cimes d’Oisans. Le gel et le glacier mordent toujours le roc, et toujours tonnent aux échos sans fin les éboulements et les séracs tombant. Ici, hors les refuges, il n’est point de demeures, mais plus bas, vers le Vénéon mousseux et farineux, j’en vois. Gneiss et granits basent les chalets, les grands épicéas, mélèzes et sapins offrent tout leur soutien aux murs et aux charpentes. Parfois la terre crue tassée et les galets roulés viennent aussi contribuer aux parois de ces gîtes. Ici, bouquetins téméraires, lagopède, perdrix et marmottes trépassés assurent ma pitance ; en bref, tout ce qui a vécu et reste consommable... avec parfois le dessert des restes de casse-croûte de randonneurs ou d’alpinistes. La vie est dure, certes, mais je suis libre, et mes piqués au long des parois du vertige, mes ressources brutales au ras des pierriers et mes looping entre les pics fauves nacrés de l’émail des neiges valent bien votre train pesant, guidant le pas lent et résigné des troupeaux, que je nargue de mon cri rouillé du haut de mon domaine de vide.

137

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Regards croisés

Luc Moyères

Retour de déplacement, un regard l'accrocha. Ronron du métro, pas trop plein ce soir-là, tous les usagers ou presque contemplaient leur smartphone, accaparés par son écran bleuté ou feignant de... [+]