Is there Life on Mars ? - Ultime interview

il y a
2 min
63
lectures
0
Nous nous trouvions dans son salon, assis autour d'une petite table d'argent, dans une ambiance des plus intime. Une tablette dans les mains, j'étais sur le point de diffuser des extraits du dernier concert de Ziggy Stardust And the Spiders from Mars qui avait eu lieu au Hammersmith en 1973. L'interview pouvait démarrer.


Dans son attitude transpirait l'échec de l'année 1969, parfumant la scène d'un riff glam. Il questionna le public d'un regard costumé lointain.

- Monsieur, avez-vous les yeux vairons ?
- Non.

Une explosion électrique s'extirpa de la pénombre et troubla l'atmosphère. Le concert venait de commencer sur un sourire espiègle.

- Lequel de ces personnages êtes-vous ?
- Tous et aucun.

Une vision accélérée de 73 parvint aux yeux de la génération actuelle, dans une panoplie de couleurs saturées. Les détails se sont perdus dans le temps. Ne restaient que des sensations pour lesquelles l'imagination ferait le reste.

- Monsieur, l'Espace est-il la solution ?
- Ont-ils trouvé de la vie sur Mars ?
- Les recherches se poursuivent.

Il changea de costume et de regard quand des cris imperceptibles s'élevèrent de la foule qui se trouvait détachée de la scène par une présence transparente et symbolique. Ne s'agissait peut-être que d'un mur d'air.

- Pensez-vous que les mythologies qui nous viennent de l'Antiquité ne sont plus adaptées au monde actuel ?
- C'est une question intéressante.
- Votre travail consiste t-il à créer de nouvelles mythologies pour l'Ère spatiale à venir ?
- En quelque sorte je crois, mais je ne suis pas le seul sur le coup...
- Vous faites référence à William Burroughs et sa Machine Molle ?
- Aussi oui.

Il changea de nouveau de costume. Le Hammersmith baignait dans une lumière rouge stridente aux échos orangés. La scène se reflétait sur les lunettes d'un public qui faisait office de miroir articulé, renvoyant les peurs de l'artiste caméléon. Ce concert est le dernier expliqua t-il dans un ultime calcul communiqué. Cris de drogues désespérés s'élevèrent comme un seul Homme.

- Etes vous bisexuel ?
- Excusez-moi, je suis un artiste.

Le rideau tomba sur un souffle paranoïaque ce soir là, détruisant à jamais un personnage, sauvant l'homme d'une fin prématurée.

- Que pensez-vous de toutes ces icônes du rock mortes à la fin des 60's / début 70's ?
- They're Rock and Roll Suicides. (traduire cela serait un blasphème)
- Vous avez eu peur de finir comme elles ?
- Mes personnages sont mes anges gardiens.

Un cortège de véhicules et de fans fila dans une sorte d'agitation rectiligne muette. Sourire lointain solitaire dans un torrent de larmes nostalgiques. Images sans détails. Âmes meurtries hystériques et vagabondes. La vidéo s'arrêta net. Le reste s'est perdu pour toujours dans des mémoires hier bien vivantes, aujourd'hui mortes. La question du pourquoi sera toujours la seule réponse.

- Le psychédélisme a t-il révolutionné l'art monsieur ?
- Bien entendu mon cher ! (en français dans le texte)
- Le rock est-il mort ?
- Le rock n'existe pas ou du moins, il n'est qu'un outil.

Il passa la main dans ses cheveux, redonnant vie à des mèches d'histoires. Puis exhiba une dentition que l'on ne présentait plus. Son regard semblait en quête d'une issue de secours mais aucune certitude à ce sujet. Peut-être n'était-ce que son nouveau personnage.

- Monsieur, deux jours plus tôt, vous avez sorti un 27ème album studio. S'agissait également de votre 69ème anniversaire. Un retour en fanfare qui annonce un David Bowie toujours plus céleste ?

Ses yeux semblèrent changer de couleur, évoquant plusieurs décennies d'interrogations et de mystères. Il étouffa sa confusion.

- Excusez-moi, je suis fatigué, je préfère que l'on arrête l'enregistrement.

Il se leva et se dirigea vers le fond de la pièce. Un sas s'ouvrit et se referma sur son ombre mystique dorée. Quant à moi, on me raccompagna vers la sortie. Demain, c'est un scoop que je détiendrai et j'en avais pleinement conscience au moment où je quittais la station spatiale baptisée Blackstar.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,