2
min
Image de Jean-Paul Robert

Jean-Paul Robert

439 lectures

250

Qualifié

Un vent léger, tiède à souhait, caresse les visages et pousse aux confidences. C’est une de ces belles soirées d’été, celles dont l’ambiance calme et détendue est idéale pour un dîner à l’extérieur et en tête à tête.
Une table au bout de la terrasse, un peu à l’écart, attire mon regard. L’homme a de la prestance. Ses cheveux à peine gris et sa barbe poivre et sel font oublier les quelques rides qui prouvent son âge.
Il parle. Sa voix, un peu grave, posée, est celle d’un homme qui a beaucoup vécu et beaucoup vu, celle d’un homme qui connaît la misère du monde et les faiblesses de l’humanité. Il parle avec brio, c’est un orateur, il le sait et il en joue peut-être. Ses mains bougent peu, ses mots et son regard suffisent.
Face à lui, la femme s’est faite attentive, elle boit ses paroles, l’encourage d’un mouvement de la tête, d’une mimique surprise parfois ou d’une brève interrogation. Une coquetterie capillaire mêle quelques mèches grises à une coiffure blonde. Cils noircis et lèvres rougies, elle est attirante. C’est une belle femme, peut-être du même âge que lui. Elle écoute mais parle peu. De la table voisine, je la devine qui soupèse son interlocuteur, l’évalue, mesure ce qu’il est réellement.
J’imagine que ces deux-là sont célibataires, veufs ou divorcés. Le temps leur pèse autant que leur solitude. L’homme joue peut-être son va-tout, l’invitation décisive, celle qui doit convaincre. C’est un peu sa survie qui semble en jeu, son charme tant qu’il en dispose encore et l’équilibre que cette femme pourrait apporter à son mode de vie, celui d’un homme seul. Elle est plus réservée, plus inquiète peut-être. Je la devine qui s’interroge sur cette volubilité, ne la comprend sans doute pas vraiment. Plus il parle et plus il devient énigme. Je voudrais venir à son aide, lui dire que plus il s’exprime et moins elle existe, elle. Il est sympathique, il a l’air serviable et bien éduqué, mais je la devine qui se demande où se trouve la façade, la vraie...
Le dessert est délicieux. Ils se sourient, parlent sans doute des plats et du service, du vin dans lequel les lèvres carmin ont à peine trempé, du temps qui passe et de la météo. Chacun des deux s’interroge sur ce qu’il convient maintenant de faire ou de dire, sur la maladresse à éviter, sur la phrase qui en ouvrira une autre et retardera l’échéance.
Il règle l’addition et l’embrasse sur les joues. Je suis sûr qu’ils vont se rejoindre.
— Merci pour cette invitation, lui dit-elle en passant près de moi. Je te rappelle la semaine prochaine, comme promis. Mais ne te fais pas d’illusions, j’ai déjà signé les papiers du divorce et je ne céderai sur rien.
Mes qualités d’observateur ont perdu de leur lustre, et je remarque maintenant que sa chemisette a pris quelques plis, que ses cheveux semblent un peu plus gris et que les fines lunettes cerclées de métal ne mettent plus en valeur qu’un regard dont la vivacité vient de s’éteindre.

PRIX

Image de Hiver 2018
250

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jusyfa
Jusyfa · il y a
Bonjour Jean-Paul, je reviens vers vous car J'ai eu le plaisir d'apprécier votre belle plume et vous avez été sensible à certains de mes écrits.
Si vous en avez l'envie, Je vous propose une nouvelle (policier/ thriller) en lice du GP été :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sofia-4
Si vous êtes déjà passé(e), je vous prie de m'excuser et de ne pas tenir compte de ma proposition.
à bientôt.
Julien.

·
Image de Ludmila Constant
Ludmila Constant · il y a
"mais je la devine qui se demande où se trouve la façade, la vraie..." Votre héroïne admet qu'elle, peut- être, n'a pas tout compris de son adversaire. En principe, les femmes de cet âge arrivent au divorce quand elles sont convaincues de tout bien comprendre et de n'avoir rien à espérer de leur mariage. En fin, les femmes raisonnables. :-)
·
Image de Jean-Paul Robert
Jean-Paul Robert · il y a
Non, pas du tout. C'est moi, l'auteur et spectateur de la scène, qui lui prête cette interrogation. Tout est dans l'opposition entre la scène telle que je l'imagine, et donc la décris, et le drame réel qui se déroule et que l'on ne découvre que dans les deux dernières phrases.
·
Image de Lalili
Lalili · il y a
Finalement, ce TC concentre de manière dense et saisissante toute une histoire d'amour. Bravo !
·
Image de Jean-Paul Robert
Jean-Paul Robert · il y a
Bien vu, effectivement !
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Un texte magnifiquement écrit avec une chute réaliste. Quand on ouvre les yeux sur l'autre.
Une invitation à lire ma nouvelle 'Le tisseur de rêves' en finale du Grand Prix.
http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-tisseur-de-reves-1 Merci d'avance.

·
Image de Jusyfa
Jusyfa · il y a
Bonjour Jean-Paul, Je débutais sur Short et vous étiez des premières personnes à supporter " Un petit coeur collé sur un portable" . Aujourd'hui en finale, je reviens vers vous, ( avant la date butoir ) avec l'espoir d'un nouveau soutien de votre part. D'avance merci.
·
Image de Jean-Francois Guet
Jean-Francois Guet · il y a
bien vu! souvent, la cruauté se pare d'un sourire angélique ...
·
Image de Edwige
Edwige · il y a
Je suis venue jusqu'à vous par l'intermédiaire d'un commentaire que vous avez laissé à Vaucluse. Je ne regrette pas le détour. j'aime beaucoup ! Belle chute Merci ! tous mes votes
·
Image de Jean-Paul Robert
Jean-Paul Robert · il y a
Merci à vous.
·
Image de Catherine David-leognany
Catherine David-leognany · il y a
A voté
·
Image de Ornicar
Ornicar · il y a
Cher co-auteur, j'ai voté moi aussi.
·
Image de Jean-Paul Robert
Jean-Paul Robert · il y a
Merci, et au prochain à éditer ensemble ! ;)
·
Image de Lafa
Lafa · il y a
J'ai voté cher ami. Toujours aussi déroutant et dans un style très fluide. Congratulations...
·
Image de Jean-Paul Robert
Jean-Paul Robert · il y a
Merci !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Je suis derrière elle et je regarde. Les mains plongées dans l’évier, elle frotte puis rince un verre après l’autre avant de les poser délicatement sur l’égouttoir. Je mettrais bien le ...

Du même thème