Il m'aime

il y a
3 min
22
lectures
17
Qualifié
Image de 2019
Image de Très très courts
Je n'avais jamais compris cet engouement pour l'amour, tous ces couples qui s'aiment, se déchirent puis recommencent. Je ne comprenais pas. Parce que je ne connaissais pas. Tout change dans le monde, rien n'est fixé, la vie évolue constamment. J'évolue. Aujourd'hui je me vois dans la clarté de ses yeux, je le vois quand mes doigts courent sur le piano, je nous vois dans le creux de nos mains serrées. Chacun illumine un peu plus le sourire de l'autre.
Je pensais avoir compris ça. C'était beau, c'était étincelant. Ça ne devait pas changer. Mais au fond je n'y connais rien, c'est peut-être fait pour changer. Tout évolue, tu le sais. J'ai peu à peu vu la lueur se transformer, je ne saisissais pas ce qui était différent. C'était forcément ma faute. Il venait me voir quand je jouais pour me dire que mes mélodies lui donnaient mal à la tête. Je m'excusais avec un sourire en refermant l'instrument et il me prenait dans ses bras. Il faut seulement s'adapter à l'autre.
Un jour comme un autre il n'avait pas répondu à mes messages. Je m'inquiétais un peu mais il déteste quand je suis trop sur son dos. Je suis sortie avec un groupe d'amies. On s'est croisé par hasard, le monde est petit. Il avait presque l'air énervé et m'a ordonné de rentrer avec lui. J'ai salué mes amies avec un sourire penaud et l'ai questionné sur sa mauvaise humeur apparente.
« Tu devrais me demander avant de sortir. »
Je lui ai répondu que non et que lui n'avait même pas daigné m'écrire. Son visage s'est adouci et il a caressé ma joue.
« C'est juste que je ne veux pas que tes amies nous séparent. »
J'ai pensé que c'était mignon et lui ai proposé qu'on passe plus de temps ensemble. Son sourire a rayonné. Enfin.

« Tu sais tu ne devrais pas porter ce pull il te grossit. »
Il a décoché cette phrase avec un visage de marbre puis m'a lancé un regard de pitié.
« Tu sais je dis ça pour ton bien, moi je t'aime mais ce n'est pas le cas de tout le monde. »
Cette petite déclaration m'a fait sourire et j'ai changé de pull. J'ai vraiment de la chance qu'une personne aussi incroyable m'aime. C'est vrai que je suis plutôt banale.

Il sort avec ses amis ce soir. Il préfère que je l'accompagne à la place d'aller voir les miens. Ça prouve qu'il tient à moi, non ?
« Change-toi on dirait une pute. »
Face à mon visage décomposé il s'est repris en m'expliquant qu'il ne voulait pas que des garçons m'embêtent.
« Tu sais en général si les gens te regardent, c'est pas vraiment pour toi, c'est parce que t'es habillée trop sexy. C'est pas pour ça que les autres vont t'aimer. »
C'est vrai qu'avant de le rencontrer je pensais que personne ne pouvait vraiment m'aimer. Il doit être le seul à pouvoir.

« Je me demande si tu peux vraiment compter sur tes amies. Tu ressembles plus à un bouche-trou, ou peut-être qu'elles t'utilisent pour je ne sais quelle raison. Tu devrais faire attention. »
Depuis qu'il m'a dit ça je doute, j'ai l'impression que c'est vrai. Peut-être qu'il n'y a que sur lui que je peux compter.

« Je pense que tes parents ne m'aiment pas, j'espère que tu es de mon côté. »
C'est vrai qu'ils ont un regard un peu réprobateur, je ne comprends pas pourquoi, ils devraient être heureux pour moi. Évidemment que je suis de ton côté mon cœur, tu m'apportes tant. Mais c'est dommage, l'ambiance avec mes parents s'est beaucoup détériorée.

Je ne vois plus grand monde à part lui en ce moment, ça doit être ça d'être en couple. Je devrais être comblée de pouvoir compter sur lui mais avec ses sautes d'humeur ce n'est pas toujours facile. Enfin je sais que j'ai de la chance, après tout on m'a laissé tomber mais pas lui. J'ai été très surprise quand un ami – ou devrais-je dire ancien ami ? – m'a proposé de sortir. Puisque mon copain n'était pas là, j'ai accepté, mais il a peut-être un sixième sens puisque nous l'avons croisé dans la rue.
« Alors quoi tu me trompes ? Tu crois vraiment que quelqu'un peut t'aimer ? Pitoyable. »
Il fulminait, m'a attrapé par le poignet et m'a tiré derrière lui. Il me faisait un peu mal mais je l'avais mérité.
Le lendemain, il s'est excusé et m'a offert un cadeau : un magnifique bandana. J'ai esquissé un sourire qui a vite fané quand je l'ai enroulé autour de mon poignet pour dissimuler l'énorme bleu qui restait de notre dispute. Puis pour le remercier, il m'a demandé de lui faire des courses. J'y ai croisé mon ami de la veille, il a jeté un regard en biais vers mon poignet et je me suis dérobée quand il s'est approché pour me parler. Je ne mérite l'attention de personne.

« Je suis sûr que tu l'as revu. »
J'ai eu beau lui promettre que c'était une coïncidence et que je ne lui avais pas adressé la parole, il était dans tous ses états. Il s'est dressé de toute sa hauteur devant moi et m'a secouée par les épaules avant de me lancer contre le mur. Je me suis tordu le poignet en tombant, les larmes coulaient toutes seules.
« Tu fais pitié. »
Sur ces mots, il m'a craché dessus.
J'ai décidé de sortir pour lui laisser le temps de se calmer. Je suis allée à la pharmacie pour cacher les dégâts.
Quand j'y suis entrée, une dame m'a tenu la porte avec un sourire.
Quand j'ai demandé des médicaments, la sollicitude du pharmacien m'a fait monter des larmes.
Quand j'ai pleuré, un jeune couple d'environ mon âge m'a proposé des mouchoirs et s'est inquiété pour moi.
Tout ça pour moi. Sans rien attendre en retour. Et j'ai compris. J'ai mis du temps mais j'ai compris.
Ce n'est pas ça l'amour. Je ne dois jamais y retourner. Jamais le revoir.
Je ne mérite pas tout ce qu'il m'a fait subir.
J'ai le droit d'exister.
17

Un petit mot pour l'auteur ? 5 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Eddy Bonin
Eddy Bonin · il y a
Oui, ce genre de situation ne devrait plus exister. C'est très bien décrit. Je vous ai donné mes modestes voix d'encouragement.
N'hésitez pas à en faire de même si, seulement, ma nouvelle vous plait :) Un voyage au Japon en 3 minutes chrono : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/une-main-tendue-4

Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Encore un pervers narcissique ! (nouveau mot composé qui remplace le mot salaud tout en faisant plus chic) *****
Image de Pivy
Pivy · il y a
C'est exactement le point de départ de cette histoire. Merci !
Image de Chantane P.
Chantane P. · il y a
Texte très fort et ma colère gronde .....sage décision pour votre personnage ...comme chaque femme ou homme doivent faire quand ils vivent l'horreur , l'amour se partage, dans le bonheur et non sous les coups
Image de Pivy
Pivy · il y a
Merci, si seulement tout le monde partageait cette opinion