Homophobique.

il y a
1 min
45
lectures
1

Ecrivaine. La tête dans les mots, la main sur la page, les pieds à travers le monde. "Plus je te regarde et moins j'écris, Plus je te regarde et plus je lis, La poésie dans tes yeux."  [+]

Faut dire qu'on est abonné à la nuit...
Cadenacé sur le Pont des Arts en graffiti.
Hier soir, je devais discuter avec lui et j'étais impatient en enfilant mon pull de laine parce qu'il aime qu'on soit toujours décontracté tous les deux en dehors de nos vies de costards connards.
Faut dire qu'on se ressemble tellement !
Je me suis assis sur son canapé où il était déjà avec son pull de laine à lui et j'ai compris.
A entendre le silence dans ses yeux, j'ai compris qu'il voulait mourir un peu, de l'endroit où il se trouvait.

Parce qu'il y ait des poèmes qui sont sans héros et que dans notre amour, nous sommes très loin du conte des Capulet et des Montaigu...
Parce que nos familles à nous n'en ont rien à battre si on se retrouve la nuit du moment que personne ne sache.
Finalement t'as de l'oseille et moi aussi, c'est pas ça qui les emmerde vu qu'ils en sont toujours là à voter socialiste et liberté dans leurs isoloirs, comme toi et moi d'ailleurs, coûte que coûte, les chiens ne font pas des chats.
On est pas des héros comme Roméo et Juliette que tout oppose, notre dilemme à nous c'est qu'on se ressemble trop.
C'est certainement ça qui est honteux.
Faut dire que t'es juste un homme et que moi je ne suis pas une femme !
Comme les chiens ne font pas des chats, on a honte nous aussi.
Honte de leur faire mal, même si on les trouve magnifiques nos nuits, ça ne suffit pas, on ne va pas tomber dans le Kramer contre Kramer.
On en reste là, cantonner aux heures d'étoiles où tout est permis, ça n'ira jamais plus loin.
Faut dire qu'a 50 ans tu as été beaucoup marié et moi aussi.
C'est pas comme si on allait tout reprendre à zéro avec un coming out à la con pour devoir dire qui on aime.
Parce que pour nous rien n'a changé, c'est juste qu'on se ressemble trop, qu'on est pas des tantouses, qu'on est toujours les mêmes mecs !

J'voudrais ne plus avoir à comprendre que tu aies envie de mourir un peu, de l'endroit où tu es.
Parce que tu es juste un homme et que moi je ne suis pas une femme.
Faut dire qu'on est abonné à la nuit et que pour nous rien n'a changé.

J.D 31/03/16.

1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,