Homophobe.

il y a
2 min
87
lectures
19

Ce n'est pas moi qui écris ma vie. Non. C'est elle qui s'écrie  [+]

Regarde ces regards jetés comme on lance des pavés, ils sont destinés à nous lapider.
Observe cette haine, ce dégoût à notre égard.

Certains sont plus gentils, mais sens-tu cette gêne ?

Nous sommes sur la place publique, soumis aux jugements de nos pairs, trop pressés pour nous comprendre, ils préparent déjà les fers.

T'expliques tu ce sentiment de mal faire, de faire une bêtise, alors que nous nous laissons juste caresser par la brise ?

Pourquoi dieu ne veut pas de nous ?

Et ces regards continuent. Chacun de leurs mots sont de haine à peine voilée, mais qu'avons nous donc fait ?

L'étau de leurs yeux discriminants se resserre, et nous étouffons, nous recherchons de l'air.

Ok. J'y vais. Je préfère accuser les coups que de me faire épier.

" - Hey, ça t'emmerde que j'embrasse mon mec ? "

Il rougit. Il baisse les yeux et répond en marmonnant.

" - Non, non.. j'ai des amis homos ! Je trouve juste ça.. dégoûtant de se montrer comme ça en public ! "

Tellement typique. La réponse standard.

" - Tu t'empêcherais d'embrasser ta copine, toi ? Et tu crois que les gens en rues te regarderaient de travers ? Pourquoi j'ai pas le droit d'aimer qui je veux, hein ? J'ai pas choisi d'aimer Nicolas ! Mais voilà, il transporte mon cœur comme l'eau transporte le bateau.. Parfois, j'aurai aimé aimer une fille, j'aurai peut-être encore le respect de ma famille... et de mon pays ! Tu imagines ? Si des milliers de personnes qui descendaient dans les rues manifester contre l'amour que tu portes à ta copine ? Tu imagines les regards condescendants ? Tu imagines la haine que l'on se prend tout les jours dans la gueule ? Tu sais comme c'est dur de s'assumer quand un pays entier refuse de faire de toi ce que tu es, au plus profond de toi ?

Moi je le sais. "

" - En même temps, vous l'avez cherché ! Vous êtes contre-nature.. ça me donne envie de vomir vos baisers dégoulinants ! Vous puez la génération pourrie ! Notre système s'effondre et vous ne pensez qu'à être différents ! Vous faîtes ça pour vous faire remarquer, vous êtes des porcs, des monstres, Hitler aurait dû passer par là avant de s'occuper des Juifs !

Vous méritez de mourir ! Vous êtes le symbole multicolore d'une planète qui saigne ! Et tu viens me faire la leçon ? J'embrasse ma copine, je la baise même ! Et toi, hein ? Et il faudrait en plus qu'on vous donne nos gosses ? Vous êtes tellement pathétiques ! JE VOUS HAIS ! JE VOUS DÉTESTE ! CE MEC VOUS HAIT ! CETTE FILLE LA AUSSI ! TOUT LE PAYS VOUS HAIT ! TOUTE LA PLANÈTE ! SUICIDEZ VOUS ! CASSEZ VOUS BORDEL DE MERDE. "

Jamais ça n'avait été aussi violent. Les pleurs étaient là.. Le cœur s'emballe.. Toute cette haine venait de me détruire.

" - Qu'est ce que je disais ? Petit pédé, pas capable d'encaisser le moindre mot. Va te pendre. J'espère que tu auras la décence de tuer l'autre abomination avant. Viens Leah, on s'casse. "

Deux jours plus tard, mon corps se balançait effectivement au bout d'une corde.

Aurait-il raison ?
19

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,