1
min

Hollywood Buvard

Image de Michel Dréan

Michel Dréan

553 lectures

56

FINALISTE
Sélection Public

Lombard Street. Les pneus de la Mustang fument sur l’asphalte. Coup d’œil dans le rétro. Personne. J’accélère. Je quitte la ville. Alcatraz n’est bientôt plus qu’un souvenir brumeux. J’abandonne sur les quais de Frisco un amour incertain.

La route m’appelle. De longues balafres de bitume qui corrompent le paysage. Cap à l’Est, à la recherche d’un hypothétique Eden. La radio crache Mrs Robinson. Le tonnerre derrière moi. Les choppers me doublent. Deux types, fureur de vivre ou de mourir tatouée sur leurs bras nus. Je les laisse filer. Je ne suis plus rien. Finis pour moi, ces jours sans fin, ces nuits du chasseur. Je fuis ma vie. Ou est-ce elle qui me fuit ?
La Ford avale les kilomètres, gravit les pentes décharnées et plonge vers la Death Valley. Chaleur écrasante. Cliquetis du moteur qui se met à fumer. Panne stupide, milieu de nulle part. Juste une enseigne fatiguée au loin qui clignote dans le néant.
Devant le snack, un objet incongru. Une luge en bois gravée d’un bouton de rose. J’entre. La serveuse est une forte femme. Accent allemand. Prisonnière du désert ou chatte sur un toit brûlant ? M’en fous. Repas vite avalé.
Pouce en l’air, je regarde les rares voitures filer devant moi. Les cailloux gavés de soleil de Zabriskie Point semblent se foutre de moi. Une Thunderbird bleue s’arrête. Deux femmes. Belles et rebelles. Elles aussi ont laissé quelque chose derrière elles. Love story à la con ou bien pire. L’espace et le temps se diluent dans des rires complices. Louise me dépose avant Las Vegas, cette ville parano où se perdent les âmes vagabondes et le cœur des anges. Près d’un motel sinistre.
Le réceptionniste me regarde d’un air étrange, parle à sa mère invisible en me remettant les clés. Je jette ma valise sur le lit, me déshabille. L’eau de la douche est brûlante. Je me lave de toute cette crasse accumulée. Celle du voyage et celle de mon passé. Des noms de lieux me reviennent, Manhattan, Casablanca, Chinatown, Key-Largo. Une sarabande infernale qui truste mes souvenirs.
Tout se met à tourner. Le rideau se déchire. L’eau devient si rouge. Je crois que je crie.
Ça va aller Monsieur Hugues, laissez-vous faire.
L’infirmier me ramène dans mon lit. Un colosse amérindien d’une douceur infinie. Je le vois prendre un oreiller. Il soulève ma tête et la dépose dessus. Son sourire scalpe mes angoisses, le soldat bleu qui m’étouffe se désagrège peu à peu.
Je ne suis plus rien.
Je ne possède plus rien.
Juste un film insensé qui boucle dans ma bobine.

PRIX

Image de 2014

Thèmes

Image de On a lu le film
56

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Un régal pour cinéphile (mais pas besoin pour apprécier), donc une double lecture, bravo Michel !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Toute l'histoire du cinéma hollywoodien en quelques lignes ! J'adore le clin d'oeil à Citizen Kane.
·
Image de Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
Pas toute l'histoire mais une petite partie Thierry. Sympa en tout cas d'être venu vous perdre sur ces routes désertiques. Si les écrits autour de l'Amérique vous tente (ce qui a l'air d'être le cas ;-) ), je vous invite à aller lire (ou écouter d'ailleurs) 'Coup de Blues', quelque chose me dit que ça pourrait vous plaire.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Comme au cinéma avec en fond sonore "And here's to you Mrs Robinson"... Perfect !
·
Image de Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
Ou alors :
https://www.youtube.com/watch?v=4zLfCnGVeL4
J'adore cette chanson !

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Moi aussi j'adore cette chanson !
·
Image de Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Les deux sont magnifiques même si j'ai une petite préférence pour la première...
·
Image de Cajocle
Cajocle · il y a
je ne l'avais pas lu, j'adore.
Manque juste la musique qui accompagne grand chef et son oreiller

·
Image de Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
Ben merci Cathy
·
Image de Patrick Barbier
Patrick Barbier · il y a
Un buvard on ne peut plus hollywoodien ! Et de deux ! Bravo, Michel !
·
Image de Malice
Malice · il y a
J aime beaucoup le ton de votre texte ! +1
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Revoilà la chatte sur un toit brûlant... avec bouton de rose en sus, mais pourquoi le pouce?? Ca ne devrait pas être l'index? Là aussi on peut rougir de lire!!
·
Image de Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
Disons que pour le stop,l'index est beaucoup moins efficace, essayez vous verrez ;-)
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Revoilà la chatte sur un toit brûlant... avec bouton de rose en sus, mais pourquoi le pouce?? Ca ne devrait pas être l'index? Là aussi on peut rougir de lire!!
·
Image de Wallace
Wallace · il y a
Je pense à Howard Hughes bordé par le colosse Pete Bondurant et je vote! Si le coeur vous en dit, je suis intéressé par votre avis sur l'un de mes texte, "Le mystère des quais". Au plaisir de vous lire
·
Image de Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
Dès que j'ai un moment j'irai visiter les quais Wallace. Merci en tout cas d'être passé ici et si vous voulez poursuivre vos lectures, j'ai semé d'autres textes ...
·
Image de Sara Do
Sara Do · il y a
+1 - forcément, je ne résiste pas à Thelma et Louise etc... ça défile et même si la chute est folie, quel délice! ;) d'étoilement ♫
·
Image de Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
Merci Sara de ce commentaire rempli d'étoiles. Celles du 7ème art ?
·
Image de Sara Do
Sara Do · il y a
Les étoiles sont 7ème art,.. bien évidemment, mais les étoiles sont surtout dans l'art d'y être pour soi et pour les autres... Elles sont art 1er et jusqu'au millième indéfinissable... Sourire étoilé ;)
·