3
min

Heureux dans le RER E

Image de Albatros

Albatros

71 lectures

83

« - Je t'embrasserai et puis je descendrai au prochain arrêt. Si tu m'aimes, il faudra me retrouver.» me dit-elle en jetant brutalement l'arc électrique de ses yeux clairs sur mon regard d'amoureux éperdu.
La rame gronde. Les freins crissent sur les rails.
Ses lèvres douces se collent aux miennes dans un mariage délicieux de saveurs de miel, de rose, de parfums de ville qui m'étaient encore inconnus.
Les portes s'ouvrent. Nous descendons. Elle disparaît sans même agiter la main, emportée par le mouvement des passagers qui sortent, poupée désarticulée à la robe chiffonnée, aux cheveux roux défaits, entrainée par le flot d'une rivière humaine en crue.
Le petit papier qu'elle m'a glissé dans la main crisse sous mes doigts nerveux.
Elle m'a dit : «-Tu ne le liras qu'après mon départ. C'est le secret pour me retrouver.»
Je vois le chiffre 13. Il y a aussi un curieux chapeau qu'elle a hâtivement dessiné avec une flèche à côté et l'indication «Au prochain arrêt » ainsi que l'esquisse d'une horloge indiquant dix sept heures trente.
Curieux rébus qu'il me faut résoudre si je veux la retrouver.
Arrivé de bonne heure à la gare St Lazare ce matin, je suis un peu fatigué de cette foule continuelle qui tente de m'emporter, de ce bruit permanent, de cette lumière artificielle, de ce souffle chaud des machines qui vrombissent pourtant pour le bonheur des hommes.
Elle m'a donné rendez-vous à Paris. Nous nous étions rencontrés cet été dans un bal sur la côte près de chez moi en Seine Maritime. Je pensais qu'elle m'oublierait... Mais non.
Elle voulait vraiment me revoir. Pourtant, je ne m'attendais pas à jouer à cette partie de cache-cache improvisée. Etait-ce un test ? M'aimait-elle vraiment cette éclatante parisienne à la chevelure flamboyante, ou voulait-elle s'amuser avec moi ?
Etais-je moi aussi un idiot à Paris ? Maintenant que je suis là dans la capitale, il me faut comprendre comment tout cela fonctionne, moi qui n'ai jamais pris le métro et qui ne sait même pas ce que RER veut dire.
Bon ! Je connais l'heure à laquelle je dois la retrouver. Mais où et comment ? Où suis-je d'abord ?
Je l'ai suivie comme un enfant, montant dans la voiture qu'elle choisissait, marchant sur les quais derrière sa silhouette menue et délicieuse sans lire le nom des lignes et des correspondances, trop occupé à savourer la grâce de sa démarche envoûtante.
Nous étions descendus à Champigny après un périple dans un train ultra-moderne aux sièges
très confortables en tissu, de couleurs apaisantes.
Je n'avais pas pris garde à l'affichage des arrêts sur l'écran disposé en face de moi.
Nous avions déjeuné ensuite dans un restaurant près de son studio.
Puis, malicieuse, elle m'avait promis une surprise. C'était ce petit jeu du chat et de la souris qu'elle me proposait maintenant.
Je lève les yeux, cherchant des indices. Je suis bien dans le RER (Réseau express régional.
Je viens d'en apprendre la définition en consultant le plan sur le mur. )
Je regarde le long serpent troué de bulles figurant les stations. Où aller ?
Je décide de retourner à St Lazare. Peut-être qu'en chemin j'aurai réussi à déchiffrer le mot qu'elle m'a confié.
Je monte dans un autre train au design différent. Il n'y a pas trop de passagers. Je me sens mieux et tente de réfléchir pendant que la voiture glisse avec douceur sur les rails.
C'est peut-être la ligne 13 du métro ? me dis-je.
Et pourquoi ce dessin bizarre ? Je le regarde à nouveau et me mets soudain à sourire, surprenant les autres voyageurs.
C'est un bicorne. Elle l'a dessiné dans l'autre sens. Mais c'est bien le chapeau de Napoléon Bonaparte.
Les Invalides bien sûr ! Donc, si je résume, elle sera au prochain arrêt après «Invalides» à 17 h 30.
Les quais des stations qui défilent me paraissent soudain des plages heureuses où les gens qui attendent, montent ou descendent, deviennent aimables et fraternels.
Le jaune dominant de la décoration de la voiture et de la couleur d'une partie des sièges m'irradie
de bonheur tel un soleil magique tandis que le chant des roues sur les rails m'enveloppe dans un cocon de béatitude.
Je pense alors à Eole, divinité du vent et j'ai l'impression de m'envoler.
Je ne me poserai que tout à l'heure, métro ligne 13, à «Varenne», prochain arrêt après «Invalides» où j'arriverai peu après dix sept heures.
J'attendrai quelques minutes et tout à coup des mains chaudes entoureront ma taille tandis que l'odeur enivrante d'une chevelure me tournera la tête.
Elle sera là et, dans cette vie nouvelle qui commencera, demeurera toujours le souvenir de cette émotion particulière éprouvée dans le RER, périple épique d'un amoureux transis perdu le long de ses quais désormais familiers.

PRIX

Image de Les 40 ans du RER

Thèmes

Image de Très très courts
83

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Marine Azur
Marine Azur · il y a
Un superbe jeu de piste ou bien chasse au trésor où le trésor serait ... l' amour ! Merci beaucoup Albatros c' est génial, en fait, de penser que le RER n' est pas qu'un train pour banlieusards fatigués mais qu' il peut-être le théâtre de belles histoires d' amour ! + V et belle soirée
·
Image de Albatros
Albatros · il y a
Merci pour ce commentaire ensoleillé. Je me souviens de vous avoir déjà croisé sur short édition et vais retourner vous lire dès que possible.
·
Image de Marine Azur
Marine Azur · il y a
:-) Ho,ben ! merci alors !!! bienvenu dans mon chez moi de poésie ! et belle soirée
·
Image de Catherine Ackermann
Catherine Ackermann · il y a
Belle histoire, très bien écrite.
·
Image de Albatros
Albatros · il y a
Merci à vous d'avoir apprécié mon texte.
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
un texte savoureux et touchant tout comme le chiffre 13 qui ne pourrait que porter bonheur. mes 5 votes heureux du RER E
·
Image de Albatros
Albatros · il y a
Merci beaucoup pour votre vote généreux. Dès que je le pourrai j'irai également découvrir vos écrits.
·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Un très beau texte, Albatros. Si le cœur vous en dit mon 7h24 vous attendra. Mon univers aussi, comme Tropique et tant d'autres choses.
·
Image de Albatros
Albatros · il y a
Merci à vous. Je vais vous lire dès que j'aurai répondu à toutes ces personnes qui m'ont écrit.
·
Image de Marie
Marie · il y a
Très romantique et fort bien écrit avec des personnages attachants !
·
Image de Albatros
Albatros · il y a
Merci pour votre critique bienveillante et vive le romantisme !
·
Image de Marie
Marie · il y a
Il semble que je n'aie pas voté ? J'y retourne.
·
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Texte très agréable à lire !
Apprécierez-vous "Un coin de parapluie" ?

·
Image de Albatros
Albatros · il y a
Ce petit coin de parapluie est fabuleusement écrit . De plus, vous citez Sand dont une citation est
affichée chez moi. Je la lis tous les matins.Elle me donne du courage.
Quoi d'autre ? Votre délicieux prénom

·
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Vous m'en voyez ravie ! Merci !
Mais vous avez oublié de voter.
Quelle est cette citation de George Sand ?
Votre pseudo me fait penser au magnifique poème de Baudelaire.

·
Image de Denys de Jovilliers
Denys de Jovilliers · il y a
Quelle énigme pour parvenir à retrouver cette jolie parisienne ! Elle se résout progressivement au cours d'un raisonnement prétexte aussi à de belles évocations. Votre personnage dont la naïveté a des similitudes avec celle du Huron de Voltaire, est bien sympathique. Tous mes voeux de bonheur !
·
Image de Arlo
Arlo · il y a
Un très beau détour par votre TTC. Vous avez les votes d'Arlo qui vous invite à découvrir son dernier poème "j'avais l'soleil au fond des yeux " de la matinale en cavale. Bonne chance à vous. http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/javais-lsoleil-au-fond-des-yeux
·
Image de Albatros
Albatros · il y a
Merci.
Vous êtes nombreux à avoir aimé ce texte, dont certains lecteurs aux noms qui ne me sont pas inconnus ! Je vais bien sûr lire votre poème et voter pour vous.

·
Image de Sophie Fedy
Sophie Fedy · il y a
Une belle idée que ce jeu du chat et de la souris. Dommage qu’il n’y ait pas un dernier rebondissement à la fin ! Je vote. Je vous invite à lire « Etna63 » pour apprendre à votre héros quelques stations supplémentaires ! Sophie
·
Image de Albatros
Albatros · il y a
Merci pour votre commentaire. Je garde l'idée du dernier rebondissement pour une prochaine création.
Je lis votre création au titre volcanique dans l'instant qui suit.

·