Hantée à tout jamais ...

il y a
5 min
1333
lectures
857
Finaliste
Public

L'écriture : Moyen de s'évader. Depuis toujours, la lecture ainsi que l'écriture me passionnent.  [+]

Image de 2020

Thème

Image de 15-19 ans
Ce matin, je décide d’aller rendre visite à ma grande tante comme chaque semaine.
Nous passons donc la matinée ensemble, je l’aide à faire un peu de ménage et à trier quelques babioles qui traînent depuis assez longtemps dans son grenier.

Tante Jeannette me demande de rester pour dîner avec elle. Chose que j’accepte directement.
Une fois passées à table, il est déjà vingt et une heures. Je décide alors de rester jusqu’au lendemain matin afin de ne pas avoir à faire une heure et demie de route car il est déjà trop tard. Je préfère éviter de prendre tout risque possible.
Ma tante me prépare une chemise de nuit et un essuie afin que je puisse aller prendre une douche avant de me coucher.

Une fois dans la salle de bain, je commence à me déshabiller et c’est là que la porte s’ouvre. Je me cache rapidement à l’aide de mes mains.
- Tante Jeannette ? C’est toi ? Qu’est-ce qu’il y a ?
C’est un craquement que j’obtiens pour seule réponse...
« Ce n’est surement qu’un courant d’air ». Me dis-je « Une fenêtre est surement restée ouverte ».
Après avoir pris une douche, je me rends directement dans la chambre d’amis.

Une fois endormie, un gros bruit retentit. Je me réveille, allume la lumière et regarde l’horloge qui affiche trois heures.
Je me lève et me rends dans la chambre de ma grande tante. « Elle a peut-être fait tomber quelque chose... A cette heure-ci c’est bizarre. Je frappe à sa porte, mais personne ne me répond. Je décide donc de l’ouvrir mais personne n’est présent dans cette pièce.

Je descends les escaliers et c’est là que je la vois. Ma grande tante est assise en tailleur devant la cheminée dans laquelle un feu est allumé.
- Tante Jeannette ? Que fais-tu là à cette heure-ci ? Il est tard il faut que tu dormes. Mais cette dernière ne me répond pas.
Je la secoue doucement par l’épaule. Ce qui la fait sursauter.
- Mais qu’est-ce que je fais ici ? Et puis qu’elle heure est-il ?
- Il est trois heures. Il faut que tu m’expliques ce qu’il se passe... Je dormais et c’est là que j’ai entendu un bruit étrange. Je suis allée te voir dans ta chambre, mais tu n’y étais pas. Et là, je te retrouve au sol me demandant ce que tu fais là ?
Elle se lève et retourne dans sa chambre sans donner de réponse à ma question.
Cette dame est peut-être somnambule ? Je ne sais pas. Mais en tout cas, ce qui vient de se passer est assez inexplicable...

Le lendemain matin, lorsque je descends, des croissants et du pain ainsi que du thé et des assiettes sont disposés sur la table. Je vais alors rejoindre tante Jeannette et lui pose la question qui me tourmente depuis cette nuit.
- Peux-tu me dire ce que tu faisais cette nuit ?
- Je dormais... Que veux-tu que je fasse d’autre ?
- Non, tu ne dormais pas. Je t’ai retrouvée assise à cet endroit à trois heures du matin. Dis-je en désignant la cheminée.
- Non ! C’est tout simplement impossible. J’étais dans mon lit et je dormais...

Tout ceci me semble vraiment étrange. Je décide de ne pas lui poser plus de questions.
Elle a le regard vide. Fixé dans un coin de la pièce. Et, au moment où je regarde dans cette direction, je vois une ombre passer.
- Non ! Ne regarde pas ! Dit-elle. Où tu seras prise au piège !
J’obéis après seulement quelques minutes.
- Mais... De quoi parles-tu ?
- La dame. Elle va te hanter jours et nuits si tu vois son ombre.
Mais... Qu’est-ce qu’elle me raconte ? Je suis sure que c’était juste l’ombre de Filou. Son chat.
Je décide de ne pas relever le sujet.

La nappe s’échappe de la table et tout éclate au sol. Comme si quelqu’un l’avait tirée exprès. Mais là pourtant, personne ne l’avait fait.
- Tu la regardé trop longtemps. Tu n’aurais pas dû ! Je t’avais pourtant dis d’arrêter de la regarder. Mais tu ne m’as évidemment pas écoutée. Comment as-tu pu faire une chose pareille ? Me demande-t-elle en s’énervant comme je ne l’ai jamais vu.
- Comment ça ? Ce n’était qu’une ombre. Je ne comprends pas comment une telle chose peut faire tout ça...
- Je ne l’ai jamais compris. Mais elle m’a toujours hantée. Et maintenant, c’est ton tour. Quand ça m’est arrivé, j’étais aussi jeune que toi. Moi aussi j’avais vu cette ombre et l’avais regardée trop longtemps. Plus longtemps que toi encore, parce que moi, personne n’avait été là pour m’arrêter. Il va falloir que tu restes ici. Maintenant qu’elle te hante, sortir est très dangereux. Il va d’abord falloir que tu apprennes à la gérer.
- Quoi ? La gérer ? Comment ça ? Et qu’est-ce qu’il pourrait bien m’arriver de plus dehors ?
- Te souviens-tu de l’accident que j’ai eu lorsque tu avais huit ans ?
- Ça remonte quand même à loin. Mais je m’en souviens vaguement oui.
- Bien. Je vais t’expliquer la réelle cause de cet accident. Ce que tout le monde croit, c’est que celui-ci a été causé par la tempête présente lorsque j’avais pris la route ce jour-là. Mais ce n’est pas le cas. La cause de cet accident, c’est cette femme. Je ne pouvais pas encore la contrôler. Il m’a fallu beaucoup de temps pour savoir comment faire. Elle a donc dévié ma trajectoire et a essayé de me tuer. Tu es la première personne à qui j’en parle. Et je vais te demander d’en faire de même. Il ne faut surtout pas en parler. Les autres te prendront pour une folle et tu seras très mal vue.
- Euh oui... D’accord je ferai ça. Mais il faut que tu m’apprennes à contrôler cette chose.
- Tu apprendras à le faire par toi-même. Mais je vais malgré tout t’aiguiller.

Une fois le soleil couché, cette effrayante chose me hante à nouveau.
Dans mon sommeil, je la vois. Son visage possédant seulement une bouche m’observe et s’approche doucement de moi.
J’ouvre les yeux et sors de ce cauchemar, elle est à seulement quelques centimètres de moi. Elle se met à crier. Un cri beaucoup trop strident. Je suis pétrifiée ! Je n’ose plus bouger. Tous les membres de mon corps sont figés. Je ferme les yeux dans l’espoir de ne plus la voir une fois rouverts.
Lorsque je me réveille à nouveau, elle n’est plus là. Je me lève et descends afin de rejoindre ma tante, mais il n’y a personne en bas. Il est déjà neuf heures c’est étrange. Je vais voir dans sa chambre. Ce n’est pas dans ses habitudes de se lever aussi tard. Cela m’inquiète.
Elle n’est pas là. Mais je trouve un papier replié sur sa table de chevet sur lequel mon nom est inscrit. Je le prends et le déplie pour y lire...


Marina,

Je t’écris ces quelques mots afin que tu saches ; cette ombre existe depuis bien longtemps. Je ne suis pas la première à avoir été hantée par elle et tu ne seras certainement pas la dernière. Le matin où tu t’es rendue ici, c’est elle qui t’as poussé à la faire sans même que tu puisses t’en rendre compte. Elle choisit ses victimes elle-même. Cette effrayante chose t’a également forcée à la regarder la première fois qu’elle est apparue en ta présence.

C’était le moment et j’aurai du m’en douter et te dire de ne pas venir jusqu’à moi. Certes, tôt ou tard, tu aurais été hantée. Mais cela aurait pu attendre. Tu es beaucoup trop jeune pour avoir à subir une chose pareille. Tu as encore toute une vie devant toi.

J’espère que tu apprendras très vite à la contrôler. Malheureusement, je ne pourrai pas tenir ma promesse. Tu devras te débrouiller seule. Je ne suis plus là pour toi. Mais sache que je crois en toi, tu es forte et y arriveras.
Cette horrible dame va m’emporter loin d’ici dans très peu de temps et tu ne me reverras malheureusement plus jamais.

Reste ici, dans ma maison. Ne sors que lorsque tu en as vraiment besoin. Comme je te l’ai dit, ne parle de ça à personne. Aucun être ne te sera d’une grande aide. Ils finiront simplement par t’ignorer ainsi que te rejeter.

Sache que je pense fort à toi malgré tout.

Je t’aime, ta tante Jeannette.
857
857

Un petit mot pour l'auteur ? 343 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
Superbe
Image de DEBA WANDJI
DEBA WANDJI · il y a
J'ai aimé vous lire, Océance.
J'adhère par ma voix et je vous invite à découvrir mon texte en compétition si vous le voulez bien.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/etoile-perdue-2
N'hésitez pas à laisser vos impressions en commentaires. Merci!

Image de Brandon Ngniaouo
Brandon Ngniaouo · il y a
Un ex excellent texte, jai adoré. Bravo à vous. Vous-avez ma voix.
Je vous prie de me soutenir en allant voter pour mon texte en compétition pour le prix des jeunes auteurs, si bien sûr il vous plaît.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-chose-11
Et à me laisser quelques commentaires si l'envie vous vient.

Image de Arnaud-Christ EKONE
Arnaud-Christ EKONE · il y a
Vraiment, très beau texte.
J'ai vraiment aimé te lire.
C'était très digeste,un vrai délice.
Bravo, tu as mon vote.
Je te convie à me lire et voter "Les cieux, la cime et la prairie".
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-cieux-la-cime-et-la-prairie

Image de Fodé Camara
Fodé Camara · il y a
Bravo ! Un merveilleux texte. Vous avez mes 5 voix.
Merci de passer faire un tour chez moi et soutenir mon texte si vous avez le temps 👇👇
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lerrance-spirituelle-1

Image de Eric diokel Ngom
Eric diokel Ngom · il y a
C'est juste magnifique à ton âge continue de grandir .je sens cette envie de bien faire tu a les voix. Pour me soutenir voici le lienhttps://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/au-commencement-etait-lamour-2
Image de Tarek Bou Omar
Tarek Bou Omar · il y a
Bonsoir Océane, je vous soutiens avec ma voix :).
Si vous avez un peu de temps, je vous invite à découvrir mon texte en compétition pour le Prix des jeunes écritures : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-soleil-s-eteint-sur-mon-destin-1?all-comments=1#fos_comment_comment_body_4242995. Bonne continuation :).

Image de Sgr Td
Sgr Td · il y a
Bravo, quelle fluidité! J'ai aimé.
Vous invite de parcourir le mien. Vous serez peut-être intéressé pour éventuellement donner vos voix
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-crime-d-avoir-touche-mon-mari

Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
Une histoire très intrigante! Franchement, j'ai pris du plaisir à la savourer. Mon soutien et continuez sur cette même lancée.
Vous avez encore beaucoup à offrir. J'espère vous voir gagné un grand prix dans les jours à venir.
Je vous invite, en passant, à découvrir mon texte:https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/mesaventures-nocturnes, à voter pour moi si vous aimez mon texte et à me laisser votre avis. J'en serai très ravie que vous me soutenez. Merci d'avance pour la visite. Je vous attends :)
Bonne journée à vous :)

Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Toutes mes voix!***** Tout en m'en tenant aux suggestions de Joël Riou ! Tout à fait d'accord avec lui. J'espère revenir vous relire, Océane Piraux !