1
min

HALF A PERSON

Image de Maximus Leo

Maximus Leo

11 lectures

0

Ma vie n’a pas d’importance du moment qu’elle reste fidèle à l’enfant que je fus. Ce que je possède d'honneur et ce peu de courage, je le tiens de l'être qui trottait sous la pluie de septembre, qui jouait aux billes sous les préaux de Bon Accueil, qui était toujours pris en dernier lorsque l’on composait les équipes de foot et qui ne parvenait jamais à terminer ses albums Panini. Les regards en arrière ne sont jamais vains. Certes, ma vie est déjà pleine de morts. Mais le petit garçon que je fus (que je suis) est toujours vivant. L’heure venue, c’est lui qui reprendra sa place à la tête de ma vie. Il, rassemblera mes pauvres années et, tandis que je pleurerai en relisant Daudet, il entrera le premier dans la maison du Père.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,