2
min

Guido

Image de K57

K57

2 lectures

0

Guido le 2 se lève et embrasse son papa 7 et sa maman 9.
Comme tous les enfants chiffres il déjeune s’habille et se rend à l’école.
-On fait un 297 avant que je parte ? demande Guido à ses parents
-Non on en a fait un hier soir répond le père de sa voix attentive....je te propose un 972...
...Guido ceint de son bras droit la taille de son père qui fait de même avec son épouse le tout devant un miroir...Génial on l’a réussi !...Vas maintenant tu vas être en retard...Si tu reviens avec des comptes justes ce soir on fera une preuve par 9... ou une règle de 3...
Comme tous les matins il traverse en diagonale le square Moritz Cantor.
Comme tous les élèves chiffres il y apprend à tenir son rang dans les nombres.
Mais alors que tous les enfants chiffres rêvent d’accomplir une destinée fabuleuse telle ;
Faire partie d’un nombre extrêmement grand suggérant l’infini ;
38976345265489765432145365476548999665431897659877745322897777443
Ou faire partie d’une équation célèbre ; Eégalemccarré par exemple.
Ou faire partie du nombre d’or.
Ou être à l’affiche d’un millénaire.
Ou faire partie des décimales de pi
...Lors que tous ses frères en nombre aspirent à la reconnaissance, lui Guido le 2, ne veut simplement plus être un 2 plus 2 égale 4.

Guido le 2 est différent c’est un rebelle !
Dans cette petite grande âme du Gödel.

Il a tenté pour ce faire de se laisser pousser discrètement une virgule qui aurait brouillé les calculs mais le maître de sa classe l’a repéré car ses comptes ne tombaient pas justes et l’a dirigé vers un chirurgien qui l’a opéré de l’appendicite.
Puis il a tenté de se réfugier sous une racine carrée difficile à extraire et le maître l’ayant repéré parce que ses comptes ne tombaient pas justes l’a orienté vers un guérisseur qui la mit au carré comme on met les mauvais élèves au coin.
Guido le 2 est ;
Ni du nombre le nombril.
Ni du nombre l’ombre.
Simplement Guido ne veut plus jouer le jeu de l’exactitude quand il est mis en présence d’un autre 2. Passe encore pour sa coexistence avec un autre chiffre (lui et son meilleur copain, Nitos ; un 8, jouent pendant des heures dans la cour de récréation et chez eux à se multiplier à s’additionner à se soustraire dans le plus grand souci des maîtres et de leurs parents qui est de faire des comptes justes ) mais quand on lui impose la coexistence avec un de ses alter ego il impose son primus inter pares ; il ne tolère pas que le résultat de son addition avec un autre 2 fasse de leur union un 4.

Un dématin il se délève et défait son décartable se désembrasse de ses parents se dedéjeûne se dedéshabille et se dépare pour la désécole.
Il traverse le square Martin Corotz et se trouve face au son d’èluimême ;

...Il est désormais ce qu’il voulait devenir...Il est passé du statut de Guido Le 2, de 2, à celui de Guido le Deux.

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,