1
min

Guerre sainte (Mort imminente 3)

Image de Didier Larepe

Didier Larepe

21 lectures

3

L’église est froide, plein été, sombre dans l’après-midi, service, grand orgue, déferlement sonore, musique du grand siècle ; un cercueil dans le choeur, à la tribune on clame son oraison funèbre, silence, chuchotements, l’air n’arrive plus à mes poumons, ma vue se brouille, seul mon corps, squelette et muscles, me tient debout.

Par le vitrail la lumière des cieux dessine des yeux sur les ciels des tabernacles ; le prêtre à genoux radote de vieux hymnes que plus personne ne connaît, sa voix vibrionne comme une aiguille sur une ardoise d’écolier... caillou chou genou hibou, des poux sont tombés en rigole sur la pierre noire, bientôt écrasés par la trace d’un pneu usager.

C’était jour de soleil, la messe était dite, la dernière bigote retournait à ses étals, le prêtre chuintait son missel à l’abri de la chaleur de l’été ; il connaissait déjà la glace de la lame sur son cou, le froid des caveaux qui serait bientôt son seul ministère, pas de Dieu ni de dieux sous ces cieux, pour occuper les longues journées de sa nuit.

Le soupirail explosa, projetant quelques fragments de vitraux près de la soutane crasseuse du prélat : une horde de pilleurs saccageant tout sur leur passage envahirent les lieux écrasant sous leurs hautes chaussures de marque, toute la bimbeloterie ; le chef de cette piétaille barbare bouscule le vieux prêtre frêle sur ses jambes, envoyé tournebouler contre le premier vantail du portail, tête contre ferrure... ainsi mourut-il sans avoir eu le temps de finir pénitence : le cœur ne battait plus, le cerveau n’était plus que cervelle sans goût et sans saveur, la crypte était prête pour l’accueillir.

Thèmes

Image de Très très courts
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Granydu57
Granydu57 · il y a
Une page d'actualité revisitée peut être ?
·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Un rude rappel rudement bien écrit.
·