1
min

Gourmandise Chrétiennne

Image de Cristo

Cristo

22 lectures

3

Le sapin de Noël qui se mange existe : il est en « pin » d'épices avec des bougies en forme de pain de sucre, il a des guirlandes de gui mauves, on y suspend des pommes de « pin » au chocolat, des boules oranges givrées comme nous après la fête, mais aussi des pères Noël en pâte d' « amende » pour ceux qui ont trop bu ou qui ne connaissent pas l'orthographe. A son sommet brille une étoile de mer en nougatine chinoise pour nous rappeler que notre planète est avant tout cette boule d'eau bleue sur laquelle nous flottons à la recherche de la terre promise, tout en fixant le ciel.

Puis, regardant le pied du roi des forêts, nous voyons un berceau, un nouveau-né, la mère, le père, les bergers et les trois mages qui arrivent. Alors, nous revenons à notre enfance mais face à nos croyances perdues nous n’osons manger le corps de ce petit Jésus praliné.

Pourtant, en croquant dans notre bouche, ce petit Jésus en sucre rose, les chérubins diablotins que nous étions, non seulement le sauvaient du sacrifice suprême, mais aussi changeaient le cours de l'histoire. Et c'est bien pour cela que le Christ avait une tendresse particulière pour les petits enfants. Alors vive notre Jésus en miel et sa douce mère, la reine des abeilles, pour que renaisse notre fraternité.
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de JACB
JACB · il y a
C'est fondant d'humour et d'empathie pour le genre humain; Un petit moment de grâce, merci Cristo.
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Vous me faites penser à Garrigou des "trois messes basses" d'Alphonse Daudet qui, lui, salivait à l'idée de se régaler au repas du réveillon de Noël... Un péché de gourmandise permis par l'Eglise...
·