Gabriel

il y a
2 min
15
lectures
2
« Gabriel ! Gabrieeeeeeeel ! Arrête de traîner. »
Je l’entends bien qui m’appelle au loin, je ne traîne pas, c’est juste que... Á ma hauteur, il y a tant de choses étranges à découvrir... comme ce crochet qui sort du mur, il est si bizarre .  Je le touche, je tire, il est sacrément bien accroché, il est peint en blanc, comme le mur.... Il se cache peut-être...
Oh ! et c’est quoi près des volets fermés, ces demi morceaux de femmes qui ont la tête en bas, elles bougent si on les secoue...
Et cette pierre, là, qui sort du mur, quel goût elle a au bout de mes doigts  ?
Cette petite marche qui dépasse sur le trottoir...  Il faut que je vois si je peux l’escalader, oh oui, j’ai tant envie de l’escalader, mais quelle est haute, c’est di-ffi-cile... peut-être qu’en m’aidant de mes mains...
« Gabriel ! Gabriel ! Gabrieeeeeeeel ! Mais cesse de lambiner ! que fais tu ?! »
Je l’entends bien qui m’appelle au loin, mais tout près de moi, tant de choses m’interpellent, comme les pavés : il y en a de toutes les couleurs, j’aimerais savoir combien. Il y en a de rouges mais je ne me souviens plus du nom des mots pour compter, alors ça fait un rouge, puis un rouge, puis oh encore un rouge et je mets à chaque fois les deux pieds dessus, c’est si drôle  !
Déjà mon attention dévie, je convoite autre chose, dans les petites touffes d’herbes qui dépassent du trottoir le long du mur, j’ai repéré un escargot. Je me précipite et m’agenouille. Ah ça ! Lui, il est sacrément petit, bien plus petit que moi ! et il est beau avec sa forme ronde dessinée sur sa coquille, un escargot c’est comme un petit caillou qui serait tout bien dessiné et décoré.
« Gabriel ! Gabriel ! Gabriel ! Gabrieeeeeeeel ! Mais tu le fais exprès ! »
Sa voix s’est rapprochée, la voix est fâchée, je ne lève pas encore la tête, je me concentre sur ma trouvaille, j’espère que l’escargot va bouger.
« Gabriel !! »
 La voix est toute proche, je lève les yeux, toujours agenouillé, comme elle est grande, géante même, j’imagine soudain qu’à mesure que je reste là, à la regarder d’en bas, elle grandit, grandit et grandit encore... va-t-elle finir par toucher le ciel ? Je vois des mots se former sur ses lèvres, sans les comprendre, je vois qu’elle pointe un doigt accusateur vers moi, pourquoi ? je vois ses yeux fachés et les plis sur son front et je me sens soudain rétrécir. Est-ce pour ça ? Vais-je devenir aussi petit que mon escargot ? Soudain le charme se rompt, elle m’attrape vivement par le bras et m’entraîne avec elle, sans me laisser le choix, je ne quitte pas l’escargot-cailloux des yeux, mais je cède et me laisse emporter dans le grondement de sa voix.
2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Nili ROBERTS
Nili ROBERTS · il y a
Vraiment chouette!
Image de Madiana Dethan
Madiana Dethan · il y a
Merci beaucoup