Frontières

il y a
1 min
10
lectures
0

De l'humour parfois, des humeurs surtout, au fil du temps qui passe et des mots qui défilent, me bousculent et s'invitent sans complexe sur une page blanche  [+]

La pendule s’est arrêtée, je peux enfin prendre le temps de me laisser aller jusqu’aux frontières de mon imagination, espérant qu’elles ne connaîtront pas de limites en me laissant surfer et emporter par tous les mots qui me viendront à l’esprit.
Mais ce n’est pas moi qui décide.
Tout juste puis-je m’imposer un tempo pour jongler avec les émotions du moment présent, à l’instant où une pluie de mots glisse dans mon imaginaire et sous ma plume.
Souvent, je ne vois rien venir. Ces mots franchissent les frontières de l’impossible, ouverts aux esprits sur le monde, toujours plus loin ou plus haut, s’ajoutant les uns aux autres jusqu’à former une belle ligne d’écriture.
Et parfois, je reste plantée là, devant une page blanche, m’égarant entre le rêve et la réalité, ne sachant où trouver la source et la force pour imprimer ma marque.
Et je me surprends à rêver.
Je rêve du jour où la curiosité et la surprise l’emporteront sur l’égoïsme, l’intolérance et l’incompréhension. Du moment où chacun d’entre nous se sentira libre de parcourir le monde comme un oiseau dans le ciel et où ne parlerons plus qu’une seule langue, la langue universelle, le langage du cœur !
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,