Trois Mots #4 - Food, Music, Love

il y a
2 min
23
lectures
3
Règle du jeu : écrire une histoire avec les mots "FOOD", "MUSIC" et "LOVE"
Trois mots donnés à Léa Prinnseth par Hiromi Uehara, compositrice et pianiste de jazz (Japon).
--

La force l'abandonnait au fur et à mesure que la pente s'accentuait et que les cris des supporters se faisaient plus rares. Plus il avançait, plus il faiblissait. D'ailleurs, avançait-il bel et bien ? L'asphalte sans fin... Putain de marathon. Putain de pari fait à sa bande de copains. Perdre la face et puis quoi encore - du nerf! Il trébucha et se rattrapa de justesse à la barrière de fer qui séparait la route du précipice. Ne pas mettre genou à terre...

Haletant, il glissa les écouteurs auprès de son tympan et pressa le bouton play. Elles, dans ses oreilles : les FML.
Il retrouva une respiration calme et comme par un flux hypnotique, sa pulsation cardiaque prit le rythme du beat. Régulier et puissant. Il prit appui sur la barrière, et trouva la force de se relever. Il n'avait pas posé genou à terre ! C'est ce jour-là que, porté par le son des FML, il gagna la course. La même semaine un boxeur qu'après une vilaine blessure à l'épaule le présentateur télé avait déclaré fichu, se relevait et parvenait à mettre K.O. son adversaire, pourtant le favori du public. Sur son biceps on pouvait voir le tatouage : FML.

Les FML était un groupe de trois femmes. Certains prononçaient le nom "F-M-L". D'autres le prononçaient à l'anglaise "les females" - anglais pour "Les Femmes". C'est par ce dernier nom que la célébrissime présentatrice de médias Oprey Winfrah avait présenté le girlsband au grand public. Trois femmes, trois soeurs qui avaient révolutionné la scène de la pop avec leur musique étrange et puissante, qui inspirait la rage d'agir à qui l'écoutait, et qui avait joué un rôle dans le parcours de plusieurs célébrité. Cette musique s'écoutait à petite dose, par shots de 2 à 3 minutes. C'était une quintessence de pouvoir, à écouter avec modération. L'ainée se nommait Food, la cadette Music et la benjamine, Love.

Derrière leur allure détendue et leur charisme à tomber par terre, les trois girls gardaient férocement caché leur secret de composition. Un seul homme au monde avait vu les femmes à l'oeuvre au studio. C'était le fils de Music, que de toute façon les médias décrivaient comme "ennuyeux et autistique". Un enfant unique dont le père, un informaticien prodige de l'intelligence artificielle, était mort prématurément alors qu'il se trouvait dans son laboratoire. En couverture du dossier maintenant classé on pouvait lire : "accident du travail". Music ne s'était jamais prononcée publiquement sur le sujet. Elle avait éduqué son fils dans la discrétion avec l'aide de sa propre mère et peu de journalistes ne pouvaient se vanter d'avoir approché la famille. Et puis, ils avaient des affaires plus intéressantes à couvrir que le parcours scolaire d'un étudiant encore boutonneux, certes fils de l'une des plus grandes chanteuses de la moitié du siècle, mais pas moins ennuyeux à mourir.

Erika Enders n'était pas de cet avis. Mademoiselle Enders était bloggeuse et elle réussi à obtenir une exceptionnelle rencontre avec le garçon. L'interview allait avoir lieu le soir-même. Le rendez-vous était à 18h, salle 17 de la bibliothèque de l'université. Elle avait confiance en elle. Ce nerd ne résisterait pas longtemps aux questions posées par sa bouche en coeur. Elle saurait le titiller là où ça ferait du bien... préalable nécessaire pour aller fouiller là où ça ferait mal. De nature provocatrice, elle savait toutefois qu'elle devait se montrer plus prudente avec ce morceau-là. Après tout, elle ne savait pas ce qu'elle allait découvrir. Elle zippa vers le haut la fermeture éclair de ses bottes, enfila son manteau et dégaina son smartphone : bientôt l'heure. C'était l'heure d'y aller.

3
3

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Tout y est même le mystère !
Image de JPM
JPM · il y a
Le mystère reste entier, mais le pari réussi

Vous aimerez aussi !