Fin du monde, fin de moi.

il y a
1 min
30
lectures
2

Je m'appelle Candice et j'ai 13 ans. J'écris des poèmes et je tente d'écrire un roman. J'en ai un en cour avec une amie. J'écris aussi parfois des nouvelles. Je suis passionnée de lecture! Vous  [+]

La lumière m'aveuglait et j'avais mal, très mal. Mais j'avais surtout chaud, une chaleur torride régnait dans la plaine qui s'étendait à des dizaines de kilomètres à la ronde. Le pire, c'est que j'étais seul. Seul dans cette étendue de terre sèche où il n'y avait pas une goutte d'eau. Je ne me souvenais de rien, dès que j'essayais d'attraper la moindre petite bribe de mon passé, ma mémoire fermait ses portes. J'étais assis là, mon corps fiévreux refusant de faire le moindre geste. Chaque cellule qui me composait me tiraillait de douleur. Même respirer était une torture. A ce rythme là, je n'en avais plus pour longtemps, et au fond, ça ne me posait pas trop de problèmes. Seul, personne à proximité et aucun moyen de communication, que pouvais-je faire? Je baissai les yeux pour éviter que le soleil ne finisse de me brûler la rétine et m'étalai de tout mon long non sans une grimace. Je poussai un dernier soupir insupportable, et un sommeil sans fin s'empara de moi...
2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
Je trouve ce texte très bien écrit ! J'ai beaucoup aimé le lire malgré la tristesse qui en ressort mais pour un sujet comme celui-ci c'est bien normal. Bravo !
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Un peu triste ! Une personne en fin de vie ou plutôt allusion à un monde où tout va mal donc nous aussi ? En tout cas bien écrit ce petit texte.
Image de Candice
Candice · il y a
On va dire que c'est le lecteur qui décide!

Vous aimerez aussi !

Très très courts

L'heure du berger

Mome de Meuse

Les réverbères du village pressent leurs grosses perles d’ambre contre un ciel encore clair.
Dans le jardin, le petit couinement des balançoires a cessé. La lune, orange et ronde comme une... [+]


Très très courts

Joindre les Debouts

Maia Acklins

Il faut joindre les debouts, avait-elle écrit. Les deux bouts, l'avait-on corrigée. Il faut joindre les deux bouts. Survivre, payer les factures, tenir bon. Non, non, avait-elle souri. Il faut faire... [+]