1
min

Fantaisie

Image de Joce

Joce

15 lectures

2

En sortant de la Mare au Diable, la petite Fadette rencontre Fanfan la Tulipe pourfendant de son fleuret Jack Sparrow le flamboyant flibustier parti festoyer loin de sa frégate. Furieuse de voir ferrailler ces deux farauds, elle les fusille du regard et les fustige de quelques phrases bien senties. Pas fâchés pour autant, ils décident de filer ensemble. Ils n’ont pas franchement le choix.
Au même moment, dans les couloirs feutrés du Louvre, Belphégor, une flasque de Frontignan à la main, fond sur ce fichu Phantom of the Paradise effrayé par Faust, pour le forcer à fuir avec lui. Ce n’est pas facile mais il le faut bien !
Parties ensemble de Fanchonville, la fascinante Falbala et la frêle Fantine ayant fraternisé lors d’une fête, s’apprêtent à rejoindre Fantômas le fourbe, flanqué de Fantômette le front ceint d’une couronne de fleurs. Il va falloir franchir la forêt de Fort Fort Lointain.

La route est facile, il suffit de suivre les flèches. Et fatalement, à l’entrée du faubourg, tous nos protagonistes finissent par se rejoindre près d’une fontaine. La conversation s’engage forcément. Foin de fadaises : ils doivent se rendre au même endroit. Ils n’y sont jamais allés mais ils savent qu’il y a des fantômes. Certains en frissonnent, d’autres fanfaronnent. Mais fatigue et frayeurs sont vite effacées quand une fragrance inconnue vient flatter leurs narines. Pas le temps de flâner, pas de doute il faut s’y fier ! Le fumet les oblige à forcer l’allure. Leur bonne fortune les amène devant un grand phare, sur le fronton duquel figure le mot « Médiathèque ».

Que faire ? Fantômette, pas froussarde, se faufile pour aller fureter dans ce beffroi pharaonique. Si Fanfan et le flibustier piaffent d’impatience, Fantômas lui, ronge son frein. Falbala se refarde devant Fantine et Fadette effarouchées. Les deux plus froussards, Phantom of the Paradise et Belphégor restent figés.
C’est une Fantômette frétillante qui franchit à nouveau la porte, folle de joie. Elle explique qu’elle a trouvé SON fantôme, elle l’a vu plusieurs fois, il ne lui a même pas fait peur !... mais aussi celui de Fifi Brindacier, de la fourmi des fables de La Fontaine. Fichtre ! Plus de méfiance, ils foncent tous ! C’est bien le même parfum familier qui flotte ici. Fébrilement ils cherchent, ils furètent. Soudain Fanfan la Tulipe triomphant brandit une photo du flibustier sur un coffret fermé. Des cris de joie fusent quand Fantine soulève difficilement un pavé où son nom apparaît plusieurs fois.
Finalement leurs efforts sont payants : chacun a trouvé son fantôme !
Stupéfaits et fiers ils se félicitent : ils sont immortels !

2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un fagot fichtrement bien ficelé, en fanfare !
·
Image de Joce
Joce · il y a
Foui, foui, merci si ça fous plaît
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Maintenant que vous avez épuisé votre stock de "f" vous allez avoir des difficultés à écrire vos prochains textes ! ;-)
·
Image de Joce
Joce · il y a
On se lance dans le slam. Même pas peur !
·