1
min

Faith

Image de Fionavanessa

Fionavanessa

14 lectures

1

Ruade, direct dans les brancards.

Ne m'en veuillez pas, soyez bons princes.

Le cinéma m'a fait son cinéma habituel, l'art a eu l'art et la manière d'entrer dans ma vie et de tout y remanier, j'ai dû faire au revoir de la main depuis les coulisses de notre petit théâtre de poche, concession passagère au temps qui s'en va mais ne s'en revient pas, j'ai cousu, repassé, lavé, bricolé, planté, écrit trois fois rien pour deux sous, mais par en-dessous, pas à côté.

Il m'a bien fallu vivre un peu. J'ai respiré, poussé des soupirs, pleuré et ri, consolé et câliné, et j'ai su que ce n'était pas en vain, je me suis rappelée, j'ai su qui était avec moi et qui de loin en loin, j'ai vérifié les adages, fait la traque aux menteurs de mauvaise facture, j'ai fait enfin la connaissance de ces artisans, de ceux qui travaillent de leurs mains et respectent l'effort et la qualité, j'ai admiré leurs gestes experts et c'est pourquoi je voulais tant avancer ma main tremblante et apprentie et me réclamer leur suivante, ne pas être hors jeu, et coller aux basques de ceux-là, qui ne mentent ni ne trichent, qui font de leurs mains des petits bonheurs de mots.

Ne vous étonnez pas que je perde pied et m'essouffle.

Les pieds, la lente avancée sensuelle et obsédante de l'alexandrin, ce bonbon de roi, n'est pas pour moi.

Ne vous en déplaise, on me trouvera vraisemblablement avec les mendiants, jouant pieds, poings, bec, griffes, sang et eau. C'est ma famille, mon terroir, brasser les mots pour y chercher les pépites, et laisser retomber dans la fange les mensonges qui ne résistent pas à l'épreuve du tamis. Comme tous ceux de mon espèce, les genoux dans la boue, je cherche l'or, probablement toute ma vie durant, comme un absolu qui se dérobe, probablement que c'est peine perdue, je l'imagine sans paillette, son éclat brut.

Et puis, n'est-ce pas le geste qui compte, et non sa résultante ?
1

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Un jour, je les ai rencontrés. Dans un club de cinéphiles. Je les ai vus là sur l’écran, eux que j’aimais depuis si longtemps . Lennie d’abord, mon innocent préféré, mon antihéros, un ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

L’actrice principale trouvait que les tons jaunes la vieillissaient. L’acteur principal se plaignait que l’ombre des branches le dissimulait. Quant au metteur en scène, il ...