1
min

Encore !

Image de Alain Rougé

Alain Rougé

21 lectures

1

L'autre soir, nuit d'été mais sans lune et parking sans éclairage,
je garais ma voiture en marche arrière, à l'aveuglette au ras d'un
immeuble, dans le silence absolu du véhicule électrique, tandis que
ma compagne postée en retrait, me guidait de sa voix cristalline :
"encore, encore"...et "encore" une ou deux fois encore,
jusqu'à son geste de STOP.
Puis je la vis m'indiquer de la main, la fenêtre d'immeuble grande
ouverte à deux mètres de nous, et j'entendis cette voix féminine
(un peu comme la sienne) doucement soupirer : "Oh", "Oh la la",
"ouh", "ouh la la"...qui soupirait d'amour assurément !
Portières refermées délicatement, nous sommes partis sur la pointe des pieds, et rigolant plus loin de ce flagrant...délire,
nous nous sommes dits que le partenaire avait peut-être accéléré
la cadence en pensant que ces encouragements "encore, encore
et encore", venaient de son aimée ?

1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
:-))) Et j'imagine fort bien la scène, le flagrant délit des lits, délicatesse, quintessence, déliquescence. En cas d'ailes froissées, de voyants, de clignotants défectueux, de radiateur défaillant, de thermostat sous pression, de (re)démarrage laborieux pour cause de moteur récalcitrant, garder son sang froid, établir un constat à l'amiable, cocher les cases, décrivez les faits, matérialiser l'incident par un croquis, envoyer un volet à votre assureur, le bien nommé Au bonheur des sens... interdits.
·