En attendant le bus

il y a
2 min
1361
lectures
259
Qualifié

Peintre (https://anna-mindszenti-calisch.blogspot.com/), je raconte des histoires en mots et en images  [+]

Image de Hiver 2020

« Qu’est-ce que c’est que ce truc ? » me suis-je demandé en marquant une halte.

Le lampadaire se dressait, solitaire, au bord de la chaussée. Aucun autre éclairage public ne semblait devoir venir ponctuer cette petite route de campagne, ni avant ni après. J’ai contemplé le halo lumineux chargé d’humidité et manqué de reculer en découvrant la silhouette qui s’y dessinait. En regardant mieux, je me suis un peu apaisée : une femme… une femme seule, comme moi…

Je me suis armée d’un sourire courageux et j’ai approché de quelques pas. La femme avait les cheveux gris. Elle portait un épais manteau de laine brune.

« Bonsoir », l’ai-je saluée.

Elle a répondu d’un petit signe de tête, sans me regarder. J’ai songé que je ferais mieux de poursuivre mon chemin, mais ma curiosité était piquée.

— Vous attendez quelque chose ? 

— J’attends le bus, a-t-elle dit.

— Un bus ? Dieu soit loué ! Cela fait plus d’une heure que je marche…

Avec un brin de méfiance, je me suis ravisée :

— Je ne vois pas d’arrêt… et il est bien tard… 

Elle a haussé les épaules.

— On l’attend toujours ici, au pied du lampadaire…

— Si vous le dîtes… 

Fouillant dans mes poches, j’ai sorti un paquet de Chesterfield que je lui ai tendu :

— Cigarette ? 

— Non merci. 

Sans transition, elle a ajouté :

— Avant, j’habitais au bord de l’Océan Atlantique. J’aimais bien le bruit des vagues. 

J’ai rejeté une bouffée de fumée.

— Ah bon… et maintenant ? 

— Maintenant ? J’attends le bus. 

— Je voulais dire… vous habitez la région ? 

— Je rends visite à ma fille. Cela fait vingt ans qu’on ne s’est plus vues. 

— Vingt ans… J’espère que vos retrouvailles se passeront bien… Moi, je reviens de la ville. On devait me raccompagner, mais je me suis fait planter en beauté. J’ai cherché un Uber, voire un taxi… rien trouvé. Bref, me voilà obligée de rentrer par mes propres moyens, à la nuit tombée pour ne rien arranger ! 

La femme m’a jeté un coup d’œil en coin.

— Je vois. 

— Je suis en vacances, ai-je continué. Beau pays ! De l’air pur, des paysages bucoliques… J’ai loué un gîte… 

— Je vois, a répété la femme.

Puis :

— Méfiez-vous des chiens. Il y en a beaucoup par ici. J’aime bien le bruit des vagues, mais je déteste quand les chiens aboient. 

Je me suis soudain sentie très mal à l’aise. Je l’ai observée, petite et râblée dans son manteau trop grand… J’ai hésité quelques secondes avant de prononcer :

— Vous avez besoin d’aide, madame ? 

La femme a de nouveau haussé les épaules.

— Bien, ai-je décidé, je crois que je vais… 

Du doigt, j’ai désigné la route :

— … je vais continuer tout droit… 

J’ai enfoncé les mains dans mes poches et commencé à marcher, persuadée qu’aucun bus ne passerait jamais. Cette femme était manifestement folle. J’éprouvais un tantinet de culpabilité : avais-je eu raison de la laisser seule ?

Un bruit de moteur a interrompu net le fil de mes réflexions. Je me suis retournée et je n’ai vu aucun véhicule, seulement le lampadaire abandonné. La femme avait disparu.

J’ai mordillé ma lèvre inférieure trois bonnes secondes avant de réaliser que je n’avais plus la moindre envie de traîner dans le coin. J’ai avancé d’un pas rapide, presque en courant. Tout au long du trajet, j’ai essayé de relativiser : le bruit avait été apporté par le vent, la femme était peut-être repartie dans le sens inverse à celui que j’avais emprunté…

Oui, mais qui ?

Qui pouvait bien avoir eu l’idée saugrenue, un jour, d’ériger un lampadaire perdu au milieu d’une route tout aussi paumée ?

À elle seule, cette vision me donne encore des frissons dans le dos.

259

Un petit mot pour l'auteur ? 113 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
Bellissimo !
Image de Safia Salam
Safia Salam · il y a
Très curieux, surnaturel et en même temps familier, je crois moi aussi avoir cette vision du lampadaire.
Image de Brigitte G.
Brigitte G. · il y a
Un texte intrigant où l’on imagine la scène.
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
du très bon fantastique avec une fois de plus une "fin ouverte", pas de solution, parfait!!
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Une normalité à la Magritte, un quotidien à la Jean ray. très réussi.
Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
On érige plutôt un monument qu'un lampadaire, non ? :-)
Un bien étrange symbole que ce halo de lumière perdu sur une route perdue pour deux femmes perdues :-) j'aime bien !

Image de A Terreville
A Terreville · il y a
Très réussi !
Image de Vrac
Vrac · il y a
Ici, c'est un tableau, j'ai lu avec dans l'oeil un lampadaire sorti d'un tableau de Hopper. Et dans l'histoire la scène se vide, comme à la fin d'une représentation, et le mystère demeure dans sa nudité banale. Récit fascinant
Image de Anna Mindszenti
Anna Mindszenti · il y a
Pour commencer, merci d'avoir pris le temps de me lire.Ensuite, quelle belle référence qu'un tableau de hopper! Quels mots justes quand tu parles de la nudité banale du mystère. Merci encore!
Image de Nicolas Auvergnat
Nicolas Auvergnat · il y a
Anna, tes petites machines littéraires ont été mon croissant du matin... Mais le paquet est vide! Vite, encore de tes viennoiseries, quelques tartines de miel !
Image de Anna Mindszenti
Anna Mindszenti · il y a
Voici un bien beau compliment! J'ai envoyé un texte au comité de sélection, je ne sais pas s'il sera retenu. N'hésite pas à m'envoyer en message les liens vers tes nouvelles parutions. Merci encore.
Image de Nicolas Auvergnat
Nicolas Auvergnat · il y a
Le mien, bien rudimentaire en vérité, a été validé. Il y a des coquilles! Alors toi... À bientôt !
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Une énigme ? Une vision de l'esprit? Un bon suspens.

Vous aimerez aussi !