1
min

doux ténèbres

Image de Vingtcinqheure

Vingtcinqheure

18 lectures

1

Il pleut sur ma vitre,
la tempête fait rage dans ma tête.
L'ouragan tournoie et réduit à néant l'espérance,
ne laissant qu'un amer goût de solitude sur mes lèvres asséchées.
Le torrent me paraît lointain à présent, la souffrance venant remplacer la douce mélancolie quotidienne.
Je marche dans mon appartement, je vole et me fracasse la nuque sur les parois abîmées de mes idées déçues.
Le néant à deux pas de mes jambes frêles m'appelle, tout disparaît à ma vue devenue floue.
Mes rêves anéantis flottent, calcinés par la braise ardente d'une tornade grisée.
Je pleure des souvenirs distants,
le cœur tanguant sur les vagues d'un océan sans fond.
Mon cœur creux s'assombrit au couleurs de la nuit, l'amour devient poussière tandis que mes dernières larmes disparaissent sur le sol ébène.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Larmes de lune
Larmes de lune · il y a
C'est trop beau.
Image de Vingtcinqheure
Vingtcinqheure · il y a
merci jolie Laura

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème