Doucement,regarde

il y a
3 min
551
lectures
432
Finaliste
Public

Je m'imagine un monde qui ne serait pas exclusivement réservé à l'élite. Vous et moi sur un pied d'égalité....J'ai cette prétention, bien qu'il me faudrait accomplir des prouesses...et pas  [+]

Image de 2020
Image de Très très court
Doucement, regarde...

Il aura fallu que « l’on » nous enferme, pour voir après coup, ce que jamais nous aurions pensé voir...
Durant cette période de confinement, les sens et l’immobilité ont pris le pas sur notre habituelle agitation... Nous avons entendu les silences et le chant des oiseaux, nous avons vu reverdir, refleurir des lieux où la nature végétait ! Nous l’avons entendu respirer ! Au travers de nos baies vitrées, nous avons vu les animaux des forêts s’aventurer dans ces espaces qui auparavant étaient les leurs... Et des rêves ont jailli de la solitude...
Ce confinement a donné à beaucoup de personnes matière à réflexion, et le désir de «sauter le pas », de se retrouver ailleurs...Là ou il y aurait des montagnes, de grands espaces, de l’eau, de la verdure et de la terre. Imagine tout ce l’on  peut faire, rien qu’avec de la terre... Les Alpes pourquoi pas ? Le sud-est de la France, l’Isère ? C’est justement de là que j’écris ces mots. Ah la belle vie !
Ici, tu trouveras les grands espaces, le bon air, le calme, la beauté, la volupté et la liberté... Allez, je te donne tout cela. Ici, tu seras dépaysé, tu oublieras les aléas de la vie et son cortège de bonnes ou de moins bonnes surprises à gérer. Ici, tu sentiras s’opérer en toi un changement tout en en douceur, cette douceur si nécessaire aux soins de l’âme et du corps. Ici le « lâcher prise » va s’infiltrer dans ta tête, dans tes pores tout en évacuant le stress et les tensions. Ici, tu prendras conscience que tout est lié, le sort des hommes, de la nature et des animaux. Ici, tu comprendras, comme je l’ai compris, que le temps passé est perdu à jamais, et que dans nos vies trépidantes, nous sommes souvent passés à côté des choses essentielles. La vie est si courte...Tiens, comme me le rappelait l’un de mes voisins, metteur en scène et jardinier, nos vieux disent que, quand il y a encore de la neige sur la Cuche, il ne faut pas se presser au jardin...Savoir attendre au lieu de ronger son frein, voilà une belle leçon de sagesse !
Ici, côté balades, nous avons de tout et pour tous les goûts, les sportifs, les randonneurs aguerris ou pas... Nous avons aussi des refuges pour nous arrêter et reprendre des forces.
Côté gastronomie, je sens que je vais faire saliver dans les chaumières avec nos menus : Oreilles d’âne de Vizille, tourtons du Trièves, ravioles, gratin dauphinois, tartes aux airelles et à la courge, gratin d’écrevisses de Laffrey, et si l’on est vraiment très affamé, marmite de Lesdiguières...
Côté culture et histoire, la mine-image te fera découvrir l’épopée des mineurs de fond pour en extraire l’anthracite... Comment s’y rendre ? Il suffit d’emprunter la route Napoléon. Sa statue équestre se trouve au bord du lac. Tu as peut-être entendu parler d’un spectacle «  Un héritage légué à la France » joué dans notre région et qui montrait   les réalisations de notre grand homme concernant l’organisation de l’administration, de la finance, de l’éducation, des droits du travail... Bref, ce que Robespierre n’a jamais pu accomplir pour la République.
Et puis, si tu poursuis ton voyage, tu longeras les voies vertes de la Romanche, et tu découvriras plusieurs passerelles himalayennes qui relient d’un bord à l’autre le barrage de Monteynard. C’est là qu’un bateau, la Mira, t’attend pour découvrir ses pourtours, c’est époustouflant !

Autant que je m’en souvienne, quand je descendais sur Grenoble pour y travailler, chaque fois que je prenais la route du retour je ressentais un bienfaisant relâchement physique et psychologique. Attachement viscéral à son « pays », bonheur de le retrouver, c’est inné, ça ne se commande pas !
Il m’arrive parfois de retourner aussi à Uriage. C’était et c’est rupin, mais cela respire toujours la tranquillité et le bien-être avec son grand parc aux arbres centenaires, situé tout juste à deux pas de Grenoble. Une station thermale, c’était là mon dernier travail et j’aimais m’occuper des curistes. LF m’avait dédié un poème ;

A Caroline, avec toute ma reconnaissance.

Qui n’a pas connu Uriage
Son centre Thermal, son pré
Doit entreprendre le voyage
Qui mène à la félicité.

Sur les autels d’Esculape
Quatre fois accidentée
J’ai offert force breuvages
Libations et ambroisie
Suppliant d’être guérie
Jusqu’au jour où belle Hygie,
D’Uriage grande déesse,
Par les mains de sa prêtresse
Merveilleuse Caroline
(Dit Gina pour les intimes)
M’enduisit de boue divine.

Qui n’a jamais savouré,
Enduit de la tête aux pieds
Le bonheur d’être irradié
Tous ses maux anesthésiés
Par cataplasme de boue,
N’a jamais vraiment goûté
Aux délices de Capoue.

Et puis, n’oublions pas les fameuses stations de sports d’hiver, ni les « fadas » du vélo et du tour de France avec sa montée de l’Alpe d’Huez. Il y a tellement à découvrir, à s’évader, à rêver, à se dépayser dans notre région... Tu y rencontreras aussi des personnes charmantes, souriantes, accueillantes... Oui, je sais, on dit que les Grenoblois sont des «des gens un peu froids », mais je t’assure, ça ne colle pas...
Doucement, laisse-toi bercer par notre belle nature, qui résiste à cette société qui s’accapare de tout sans réel besoin. Laisse-toi émerveiller par la féerie des espaces sauvages, des sommets qui se reflètent dans les lacs, des torrents, des cascades, des rivières, des forêts aux essences multiples, de la faune et de la flore incroyable que nous protégeons contre vents et marées, contre les braconniers et pollueurs de toutes sortes. Découvre nos villages perchés où l’on vit une vie au plus près de la terre...
Redécouvrir, revisiter et de nouveau s’émerveiller... C’est le premier pas vers le respect.
Doucement, regarde et prends ton temps, car il passe si vite...
432

Un petit mot pour l'auteur ? 141 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Gina Bernier
Gina Bernier  Commentaire de l'auteur · il y a
Un grand merci à vous d'avoir propulsé mon texte en finale. Je ne sais rien faire d'autre que d'essayer de traduire pas des mots ce que je ressens intérieurement. Ce que je ressens... c'est aussi que je ne laisse jamais un lien pour inciter des personnes de venir me rendre ce que j'ai donné. D'autres avec plus de talent(c'est certain) plus d'abonnés et plus de voix n'hésitent pas de quémander encore et toujours, même quand ils sont premiers. C'est dit! ( mais cela fait le bonheur de short) Et si vous vous sentez visé tant pis. Et puis pendant que j'y suis je vais parler du jury, jamais une seule fois j'aurais "mérité" un macaron, ou une sélection, je me pose des questions? Pas un seul aurait mérité une reconnaissance? Je ne fais pas partie de ce "monde" littéraire, vouloir "forcer" les portes serait suicidaire....Mes textes sont corrigés par un prof de français car je fais des fautes(Cela vous l'auriez remarqué dans mes commentaires) Ou déduction faîte ils sont nuls!
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
J'aime vraiment votre style d'écriture, Gina Bernier.
Image de GERARD PERTUSA
GERARD PERTUSA · il y a
Un bel éloge de la lenteur et de la douceur de vivre, "Gina" (pour les intimes seulement ?) J'aime votre façon d'apprécier la nature et le temps qui passe, ça ressemble fort à de la sagesse. Et bravo et merci aussi à "LF", qui vous a dédié ce beau poème empreint de reconnaissance. Je connais Uriage, Vizille, Grenoble et surtout Vaulnaveys-le-Haut pour y avoir vécu de cinq à quatorze ans.
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Merci Gérard Pertusa d'avoir aimé ce texte. Il "réveille" vos souvenirs d'avoir vécu dans la région.Merci pour la sagesse ,j'aime à croire qu'avec le temps" l'on" s'améliore parfois, des leçons de vies qu'il faut accepter
Image de Yannick Pagnoux
Yannick Pagnoux · il y a
Une de mes dernières lectures matinales avant de me plonger dans autre chose, j'avoue avoir pris du plaisir à vous lire.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bravo pour le seuil franchi des 500 lectures, Gina !
Longue vie à « Doucement, regarde » !

Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Un bien joli regard qui nous emporte loin, nous plonge au cœur de l’Isère, une région aux parfums de dolce vita qui sent bon la douceur de vivre, où l’on prend le temps de faire une pause, regarder le temps passer…
Une agréable visite guidée par une hôtesse intarissable sur son cher païs en une immersion, un grand bol d’air, une belle envolée, un dépaysement total. Ravie de vous retrouver Gina, vous découvrir en finale. Un bouquet de cœurs (précédemment déposé) et tous mes vœux pour la suite des événements.

Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Jeanne, quel pouvoir extraordinaire à notre environnement de nous transmettre cette envie, cette sensation d'appartenance, ce besoin , cet attachement qui donne à notre vie sa raison d'être. Il met aussi un baume là ou ça fait mal, et ou il faudrait savoir ralentir et prendre du temps. Un grand merci Jeanne d'être venue lire et soutenir mon texte.
Image de Leajul
Leajul · il y a
Une histoire qui sent le vécu... Bravo.
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Leajul, je ne pourrais inventer ce ressenti d'appartenir à ce "chez moi" si je n'y étais pas. Merci
Image de Cerise R.
Cerise R. · il y a
Quel plaisir de prendre le temps de relire ce texte qui nous exhorte à prendre le temps ! Une telle philosophie doit être soutenue ;-)
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Un grand merci Cerise R. Prendre du temps je reconnais que ce n'est pas facile. Les journées devraient être plus longues pour toutes les tâches à faire....seulement voilà que de pouvoir diminuer les tensions accumulées au fil des jours, rien de mieux que de s'octroyer un temps pour soi, une pause pourquoi pas...
Image de Cerise R.
Cerise R. · il y a
Si vous saviez Gina à quel point vous tapez dans le mille !
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Bonne chance, Gina !
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Eva Dayer merci d'être venue lire et soutenir mon texte.
Image de SEKOUBA DOUKOURE
SEKOUBA DOUKOURE · il y a
Bravo pour ce beau texte ! Vous avez mes 3 voix. ET merci de passer faire un tour chez moi et soutenir mon texte si vous avez le temps. 🙏🙏
*Le lien du vote*..''
👇👇👇👇.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-village-doukourela