2
min

Doctoresse Maison (partie 3)

Image de Robert Dorazi

Robert Dorazi

34 lectures

6

Pastiche de la série Dr House



Nulle! Je lui réponds que son idée est nulle, mais en fait, il a raison. Ca pourrait coller. Oui, mais dans ce cas, c'est tragique pour la patiente, surtout si elle a des longues dents, des grandes oreilles, une petite queue touffue et qu'elle adore les carottes. Heureusement, Frédérica lui fait remarquer sans ménagement que le taux de tracteur trop haut et la concentration sanguine en chewing-gum trop basse éliminent à coup sûr la myxomatose. Elle semble trop pressée de me convaincre qu'elle déteste David et ses beaux yeux. Il y a anguille sous roche entre ses deux là!
Néanmoins j'abonde dans son sens tout en lui indiquant une fois encore qu'elle a oublié l'objection principale contre cette idée. Si c'était un syndrôme néoplasique myxomateux l'enfant serait dans le service de Wilsonne. Ici, dans le service de Diagnostic Désespéré, on résout des énigmes, pas des cancers!
Je suis soudainement prise d'un doute en repensant à ce qui vient d'être dit. Il me semble que quelque chose cloche dans cette conversation, mais j'oublie aussitôt. Le temps presse.
Martine fume encore sa pipe et, entre deux bouffées, rappelle à tout le monde que ça peut-être génétique, infectieux ou environnemental. Il y a donc trois solutions possibles. Il s'agit d'en éliminer au moins deux, et si possible trois.
C'est un bon résumé, mais je les impressionne en découvrant le tableau blanc où j'avais inscrit ces trois mêmes mots, et où je prédisais que Martine nous le rappellerait avant la fin de la journée. Elle répond avec un sourire carnassier qu'elle avait déjà jeté un coup d'oeil sur le tableau deux jours plus tôt et que l'inscription était déjà là!
J'aime que mes collaborateurs me tiennent tête.
Mais je ne peux pas le leur dire, aussi je lui répète une fois encore que fumer la pipe dans un hôpital n'est pas conseillé, même dans mon bureau. Martine grogne un peu, range sa pipe et ressort son cigare, celui qu'elle garde toujours pour cette occasion.
Je me fais la promesse de lui faire une radio des poumons sans qu'elle s'en aperçoive.
En attendant, je mets David sur le dossier médical des parents, en lui rappelant que tout le monde ment, y compris sur son groupe sanguin, ses gènes et son numéro de téléphone. Frédérica insiste pour vérifier la piste infectieuse, mais je ne lui fais pas ce plaisir. Martine s'en chargera. Frédérica, elle, m'accompagnera chez les parents de la petite fille dont j'aurai oublié le nom la semaine après la semaine prochain.

Le lendemain matin, David ricane toujours d'avoir dû venir nous chercher à la gendarmerie après que Frédérica et moi ayons été arrêtées chez les Hugo. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir répété que j'étais le docteur Greta Maison, que je dirigeais le meilleur service de diagnostique de l'hôpital Pleindebureaux, et que si leurs agents nous avaient surprises, mon employée et moi-même, en train de jouer sur le home cinéma des Hugo, c'était uniquement dans un but clinique.
Il faut croire que la formation médicale des gendarmes est des plus limitée, puisqu'ils ne m'ont pas crue. Il a fallu que David amène les parents de la petite fille au poste. Quand je pense que j'ai sûrement sauvé la vie de ce pauvre lieutenant en lui conseillant d'aller consulter immédiatement un neurologue quand il m'a parlé de ses maux de tête et de sa sensibilité récente à la lumière!
La bonne nouvelle c'est que les parents n'ont pas beaucoup menti sur leurs dossiers médicaux. Même leurs numéros de sécurité sociale sont corrects. La mère est bien la mère, et le père est bien le père. C'était évident puisque la petite et lui sont blonds tous les deux, et qu'elle porte le même nom de famille. Accessoirement, cette conclusion est corroborée par les treize marqueurs génétiques que David a tenu à tester. Il aime perdre du temps avec des broutilles.




Retrouvez Hivernatien Minimus le jeune sorcier, chez lui en Antarctique, sur la banquise 46 !
https://www.amazon.fr/dp/B0799MTDQ9
6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
cela va de plus en plus fort.. et tant mieux pour les patients
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Le scénario se précise et je retrouve là mes éléments préférés d’une de mes séries favorites et les obsessions du Dr House ou de son pendant féminin la Doctoresse Maison : déjouer les mensonges de leurs patients.
·
Image de Marie
Marie · il y a
De mieux en mieux !
·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Je file lire la suite... à toute...
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Impertinente mais efficace !
·
Image de Robert Dorazi
Robert Dorazi · il y a
Comme son modèle ;)
·
Image de Jean Jouteur
Jean Jouteur · il y a
Bon, commencer par le trois, c'est contre indiqué ! Ok, je me mets en mode replay.
·
Image de Robert Dorazi
Robert Dorazi · il y a
Vous y gagnerez au change, oui :D
·