2
min

Doctoresse Maison (partie 1)

Image de Robert Dorazi

Robert Dorazi

48 lectures

6

Pastiche de la série Dr House


Ça commence bien! Non mais, quel chauffard! Toute l'aile avant droite de ma Clio est éraflée et bosselée. La semaine où je suis de garde, en plus. Non mais, franchement.
Je vois bien que l'homme dans la qurantaine en face de moi s'en veut, mais je gifle quand même mon capot pour bien lui faire sentir que je l'ai mauvaise. Il est descendu de son vieux tacot, et me demande si je vais bien. C'est la moindre des choses.
― Je suis médecin, lui dis-je. Ça ira. Mais vous auriez pu faire attention.
Il me dit qu'il a dû glisser sur une flaque de verglas. Je n'ai pas le temps de discuter, alors on s'accorde sur un constat à l'amiable. L'assurance me remboursera, mais il va quand même falloir sortir l'argent en attendant. Je n'avais vraiment pas besoin de ça. C'est lui qui dessine sur le constat parce que je n'ai pas mes gants, et ça gèle.
Il s'excuse encore une fois, et s'en va.

Quinze minutes plus tard je me gare sur le parking de l'hôpital enneigé ici et là, entre une Renault Scénic et la Kawasaki du nouveau chirurgien orthopédique qui vaut probablement deux fois le prix de ma voiture. Chaque fois que je la vois, je pense à prendre des cours de conduite à moto. Un jour, à force d'y penser je m'inscrirai.
Je marche jusqu'à la porte d'entrée automatique et je manque de glisser moi aussi. Quel temps!
Le service où je travaille se trouve au troisième étage de l'hôpital, et d'habitude je prends les escalier. Mais l'accrochage m'a finalement un peu plus secouée que je l'avais d'abord cru. J'ai un peu mal au crâne, alors je monte dans l'ascenseur avec une infirmière que je ne connais pas. Une fois à l'étage, j'ai beau ne pas être en avance, je décide de m'allonger cinq minutes dans la pièce commune. Juste cinq minutes.
Pas de chance! À peine ai-je fermé les yeux que le docteur Culdit, mon chef de service, entre et me secoue. Comment m'a-t-il trouvée si vite ? Je n'ai pourtant pas l'habitude de me réfugier ici.
Culdit est un homme plutôt bien conservé pour son âge, séduisant dans son genre. S'il ne portait pas cette moustache ridicule, il serait presque humain. Néanmoins il essaye de m'envoyer en salle de consultation. Je lui fait remarquer que je suis déjà allée en consultation le mois dernier entre quatorze heures et quatorze heures-trente, et que j'ai sauvé au moins un patient ce jour là. Culdit insiste et menace de montrer cette photographie de moi en robe de mariée à tout le personnel.
C'est un horrible maître-chanteur, mais pas question que les autres me voient en blanc avec une traîne et des talons hauts. Je cède pour cette fois, en lui gardant un chien de ma chienne, une belle épagneul couleur feu qui vient d'en avoir quatre d'un coup.
Il sort et je ne peux pas m'empêcher de l'imaginer en maillot de bain, en train de faire le beau sur le perchoir.

Dans la petite salle de consultation aux murs blancs je tombe sur mon premier client, si j'ose l'appeler ainsi. C'est un homme, et il ne m'a pas attendu pour se mettre complètement nu, sauf pour ses chaussettes et ses chaussures. Il cache son intimité avec ses deux mains.
Ah! Celle-là, on ne me l'avait jamais faite, aussi je reste un instant muette.
L'homme qui se tient debout en face de moi s'en inquiète, me dit qu'il a bien compris que son état était très grave, et qu'après avoir consulté Internet il pense souffrir d'un mégapédiculome malin aux deux pieds. Il en a tous les symptomes. Mais tout de même, il suggère une double amputation en dernier ressort.
J'ai eu le temps de reprendre mon souffle, alors je lui annonce qu'il n'y a pas de maladie du nom de "mégapédiculome". J'ajoute que dans son cas le traitement est des plus simple, tout en sortant un miroir du meuble qui se trouve derrière moi.




Retrouvez Hivernatien Minimus le jeune sorcier, chez lui en Antarctique, sur la banquise 46 !
https://www.amazon.fr/dp/B0799MTDQ9
6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
Cela commence bien comme vous dites, puis cela nous manque pas de suspens ni de bonne humeur!
·
Image de Marie
Marie · il y a
Hélas, je n'ai jamais vu la série en question, vaguement entraperçue dans les magazines TV. MAIS votre série perso me plaît beaucoup !
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bien distrayant, surtout quand on a vu la série ! À bientôt !
·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Je file à la suite... à toute...
·
Image de Robert Dorazi
Robert Dorazi · il y a
Prenez votre temps Elisabeth. Tout est dans l'attente ;D
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Une journée qui commence bien mal et qui ne s'arrange pas ! Ah ces pauvres médecins, ils n'ont pas la vie facile ! :-)
Quelques coquilles : cinq minute, ses chaussette, qu'àprès et des plus simple . . . à bientôt pour le prochain épisode Robert et si, en attendant, vous veniez visiter "Le vieux donjon" j'en serais ravie !

·
Image de Robert Dorazi
Robert Dorazi · il y a
Merci Francine. J'ai aussi fait les corrections (des plus simple peut s'ecrire des deux façons :) )
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Un tel spectacle juste en arrivant le matin, ce n'est pas humain :-))
·
Image de Robert Dorazi
Robert Dorazi · il y a
Merci Patricia :) Les 5 parties suivantes sont plus drôles je crois :)
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Alors ça promet !
·