1
min

Discours sur les Attentats de Charlie Hebdo, 2015

Image de Gabin

Gabin

4 lectures

0

Amis Charlie(s), et toute personne se sentant concernée,

Hier était un jour obscur et terrible, aujourd’hui est un jour de deuil. La France et ses citoyens ont été blessés au cœur par une infâme injustice visant à attaquer notre liberté de penser, notre liberté de la presse, et notre liberté d’expression. Cette attaque est devenue en peu de temps un drame national et mondial, auquel nous ne pouvons échapper, marquant notre propre histoire.
Je lève actuellement mon crayon, car je suis ici, tout comme vous, pour rendre hommage au génie de plusieurs victimes françaises, dessinateurs ou Forces de l’Ordre, abattues par ces forces terroristes. Nous sommes rassemblés pour consacrer nos pensées aux familles et amis en deuil ; et pour consoler le papier, qui a perdu hier ses plus beaux décorateurs.
L’attaque terroriste menée par ces extrémistes contre cet hebdomadaire en sol français, ne doit cependant pas détruire le respect que nous devons avoir pour la religion musulmane, elle aussi victime de cet attentat et gênée des horreurs commises à tord au nom de son dieu.
Pour honorer la mémoire de ces chers journalistes, standardistes, gendarmes ou agents de sécurités et secrétaires tombées ce jour là, je demande à vous tous de ne pas céder à la haine et à ne pas faire d’amalgame. Pour éviter de basculer dans le conflit, nous, Charlie(s), demandons la paix ; mais aussi la justice qui se doit d’être appliquée envers les coupables. Pour calmer nos cœurs en colère, pour adoucir nos cœurs, les Charlie(s) doivent montrer pacifiquement qu’ils n’ont pas peur.
Je propose à vous tous, mes amis, de lever vos crayons comme l’auraient fait les victimes, pour ceux que nous aimons, au nom de la liberté, au nom de l’égalité, et au nom de la fraternité ; car nous sommes une génération libre et unie avec nos camarades jeunes et âgés, au nom de la tolérance.
La France doit rester un pays uni dans la diversité. Applaudissons le courage des hommes morts hier, au nom de notre liberté.

Sarlat, 7 janvier 2015
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,