Deviendra-t-il un meilleur cru ?

il y a
1 min
65
lectures
7

Plume : nom féminin aux plusieurs directions. Celles de mon stylo qui m’entraine. Bel objet aussi à contempler en cherchant l’inspiration : son style élancé, ses multiples reflets et sa  [+]

Image de 2015

Thème

Image de Le flacon et l'ivresse
Rien n’est prémédité. Sa volonté de tout connaître de ce terroir le conduira naturellement dans ce lieu à l’hygrométrie élevée qui le rendra légèrement fébrile. Cette eau-de-vie, fierté des gens qui cultivent cette terre caillouteuse, sera incontournable.
La rencontre aura lieu dans le chai d’un des domaines les plus fameux de la région. Le temps dont il disposera sera compté. Tout s’évaporera à la fin de la visite.
Il découvrira que pour se bonifier, il faut cesser d’être hermétique et laisser enfin échapper sa part des anges. Accepter de perdre pour valoir mieux... Il y réfléchira et bousculera bientôt son esprit trop alambiqué pour vivre pleinement une autre parenthèse. Une boucle dans laquelle il pourra s’exprimer, où son côté bourru disparaîtra. Laissera-t-il perler une goutte de générosité ?
Début de la visite payante à 15h20. Depuis plusieurs années, il faut s’acquitter de son billet d’entrée juste pour apprécier le cadre, entendre la recette de fabrication (mais surtout pas les secrets !) et finalement ramener un souvenir (se laisser tenter et acheter une bouteille luxueuse, au-delà de ses moyens, « l’écrin est si joli ! »).
Autour d’une vasque séculaire en pierre, tous se sont regroupés. Il a si peu remarqué les coloris chatoyants du décolleté d’une petite femme à la robe de velours grenat dont le physique n’avait rien d’exceptionnel.
Il savait déjà que le circuit se terminerait par un alignement de verres, peut-être en cristal, posés sur un plateau d’ébène. Seulement quelques gorgées censées chuchoter toute la richesse de ces crus au bouquet souvent boisé.
Sans ne rien y comprendre, il s’est trouvé devant la grille en fer forgé du Paradis. À cet instant, une voix venant d’un autre monde lui a distillé un message tel un guide dans la pénombre. Il a accepté de se laisser porter par une rencontre aléatoire au risque de perdre tout repère et de vivre une sorte d’abandon. Les dames-jeannes ont été les seuls témoins. Mauvais combattant de l’amour, il a clos cette histoire sans explication dès son retour à l’air libre. Aucune larme n’a été versée. Ni par l’un, ni par l’autre.
Depuis, il sait que les expériences minutées qui ne laissent aucune trace tangible sont celles dont il se souvient le mieux. Marquent-elles (juste un peu) son cœur ?

7
7

Un petit mot pour l'auteur ? 8 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Romybook
Romybook · il y a
Pour la richesse de votre vocabulaire, et cette expression, "la part des anges" qui m'a rappelée la pépite de Ken Loach, je vous donne mon vote.
Image de Plume nacrée
Plume nacrée · il y a
Merci de votre commentaire. J'aime beaucoup cette expression œnologique aussi je n'ai pas résisté à l'inclure dans mon texte en raison du contexte !
Image de Miss Free
Miss Free · il y a
Concis et riche ce TTC! J'aime beaucoup! Mon vote!
Image de Plume nacrée
Plume nacrée · il y a
Merci d'avoir pris le temps de me lire !
Image de Philshycat
Philshycat · il y a
Court et dense : parfait !
Image de Plume nacrée
Plume nacrée · il y a
Merci beaucoup de votre passage !
Image de Plume nacrée
Plume nacrée · il y a
Merci pour votre vote. Je suis passée vous lire et j'ai apprécié surtout "premiers froids".
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Belle histoire sur du bon vin! On se sent un peu ivre après la lecture! Bravo! Mon vote n0 2! Si le cœur vous en dit, merci de passer lire et soutenir:
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/beaute-austere
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/premiers-froids-1