34 lectures

4

La destruction psychologique. L'acte le plus maléfique qui soit, le crime le plus hostile, la torture la plus atroce.
Et pourtant, on se voit affaibli chaque jour. Qui que tu sois, ton psychique a déjà été touché. Toi, jeune femme qui ne cesse d'être harcelée chaque jour, toi cher étudiant humilié par ton professeur sous prétexte de bonne intention ou encore toi étranger rejeté à cause de ta différence et j'en passe.
On croit que nos paroles sont inoffensives et on se permet tout. On oublie qu'on contribut a un potentiel "burn out". Chaqun de nous peut être la goute qui fera débordé le verre. Et quand par malheur ça arrive c'est déjà trop tard. 
Suicide, dépression ou perversion. Multiples sont les résultats de cette destruction. Une destruction resulte beaucoup d'autres dans une réaction en chaîne qui ne cesse de croître.
Alors si, nos paroles ont un impact considérable. Il est vraiment temps de nous remettre en question. 
Avoir conscience de l'impact de nos paroles est un grand pas pour les contrôler. Cette conscience doit être accompagné d'une volonté de changement et d'amélioration de ces dernières.
Une question cependant me laisse perplexe. Comment devont nous nous comporter face à ceux qui essayent de nous détruire ? Devont nous les ignorer ? Cette option ne fait pas avancer les choses. Devons nous les confronté agressivement ? Là non plus cela n'aboutit à rien. Peut être devons nous essayer de comprendre le pourquoi de leurs comportements ? Certes, mais la compréhension seule ne change pas grande chose de leurs côté.
Ce qui me paraît relativement constructif est de commencer par soi, ensuite essayer de les influencer et de les pousser à se remettre en question implicitement. Mais là encore cette solution reste lente et pas très fiable pour contrôler cette vilaine chaîne destructrice.
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,