Destin flamboyant

il y a
1 min
174
lectures
183
Image de 2019

Thème

Image de Très très court

Au début ce n’était qu’un petit feu de rien du tout... quelques flammèches, même pas de quoi alimenter un barbecue ! Mais le brasier avait vite pris de l’ampleur, sous le jeu incandescent et indécent des étincelles qui propageaient l’enfer dans un flamboiement dévorant.

Lui se tenait là, debout, au milieu. Il était las.

La fumée lui piquait les yeux. Il se disait qu’au moins cela lui éviterait de voir rougeoyer les flammes qui lui dévoraient le corps et l’âme.
La chaleur lui léchait le visage avec une volupté scandaleuse presque obscène. Il se sentait peu à peu consumer par cet embrasement conjuguant la haine, la bêtise et l’ignorance.

Lui se tenait là, debout, au milieu. Il était las.

Son esprit, dépossédé peu à peu de son être, refusait néanmoins de se soumettre à cette destruction. Sa fierté, intacte, ne voulait pas se laisser dépouiller ignominieusement.
Les fanatiques, témoins de cette crémation, attisaient le bûcher et leur fureur en continuant de l’alimenter par leur propos incendiaires et intolérants.
La vanité de l’insignifiance.

Lui se tenait là, debout, au milieu. Il était las.

Y aurait-il seulement quelqu’un pour intervenir et mettre fin à cet odieux autodafé ?


Lui, il s’appelait Ibn Ruchd, c’était un philosophe arabe né à Cordou en 1126 et mort en exil à Marrakech en 1198. C’était un grand penseur. Il défendait la tolérance. Ces écrits et toutes les traductions qu’il avait faites d’autres auteurs, notamment celles d’Aristote, furent brûlés publiquement.


Un certain nombre d’écrits d’Averroès, c’est sous ce nom qu’il était connu en occident, ont échappées au bûcher, car « La pensée a des ailes. Nul ne peut arrêter son envol ».

183
183

Un petit mot pour l'auteur ? 75 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de LES HISTOIRES DE RAC
LES HISTOIRES DE RAC · il y a
Bel hommage à la Connaissance...
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
L'ignorance héla a encore de beaux jours devant elle, même à notre époque...
Image de jc jr
jc jr · il y a
Toutes les religions ont connu ces époques, où elles ont abusé de leur pouvoir. Celà me rappelle le nom de la rose d'Umberto Eco.
Viendrez-vous soutenir en finale la porte des histoires, que vous connaissez, Françoise ?
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-porte-des-histoires
Amicalement, JC

Image de Mikael Poutiers
Mikael Poutiers · il y a
L'obscurantisme et la bêtise humaines n'ont pas d'âge, merci de nous le rappeler.
Image de Françoise Mausoléo
Françoise Mausoléo · il y a
merci Mikael
Image de Julien1965
Julien1965 · il y a
Une bonne piqûre de rappel, et une pensée pour Youssef Chahine et son superbe film Le Destin... Bien à vous...
Image de Françoise Mausoléo
Françoise Mausoléo · il y a
merci Julien. Le film de Chahine est effectivement superbe mais assez peu connu.
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un très vibrant hommage, renforcé par l'anaphore.
Image de Françoise Mausoléo
Françoise Mausoléo · il y a
merci beaucoup.
Image de Gabriel Epixem
Gabriel Epixem · il y a
Horrible, je trouve. Mais comme vous dîtes « La pensée a des ailes. Nul ne peut arrêter son envol ».
Image de Françoise Mausoléo
Françoise Mausoléo · il y a
merci pour votre lecture.
Image de Theophil
Theophil · il y a
Très heureux de découvrir ce philosophe arabe. La fin de l'histoire est pleine d'espérance. La mort et la haine n'ont pas le dernier mot. Merci pour ce récit. Je vote pour lui.
Image de Françoise Mausoléo
Françoise Mausoléo · il y a
Averroès était un grand penseur, très ouvert , mais de ce fait combattu pour ses idées.
Image de . lilia
. lilia · il y a
Lassitude de côtoyer l’ignorance ...
Merci pour ce beau texte

Image de Françoise Mausoléo
Françoise Mausoléo · il y a
merci Cal290, l'ignorance entraine bien des malheurs !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une triste destinée pour tous ces livres. Hélas à toutes les époques l’intelligence est fustigée, l’intolérance se taille des coudées franches. Joli hommage à Averroès dont on peut voir la statue à Cordoue.
Mes voix.

Image de Françoise Mausoléo
Françoise Mausoléo · il y a
merci beaucoup Fred...quand on veut soumettre les hommes , on brûle les livres et on attise l'intolérance.