3
min

Des pommiers aux paquebots

68 lectures

55

Salut !
On critique beaucoup les réseaux sociaux autour de moi, mais c’est quand même grâce à eux que nous nous sommes retrouvés après toutes ces années. Vive Messenger ! Tu vois, j’ai quitté la Normandie et ses pommiers pour Saint-Nazaire et ses paquebots. Dommage que je ne puisse pas te faire entendre la corne de brume, cela te mettrait dans l’ambiance. Je te souhaite une très bonne année 2018 !

Coucou
Deux messages en deux jours, tu dois croire que je veux rattraper le retard (26 ans sans nouvelles quand même !). En fait, j’ai besoin de me changer les idées. Je n’en peux plus de cette corne de brume ! Pourquoi utiliser encore un instrument aussi archaïque alors que les bateaux ont des radars ? Cela ne s’arrête plus, de jour comme de nuit. La voisine me disait tout à l’heure que son fils est nerveux et qu’il a du mal à trouver le sommeil. Si ça continue comme ça, je vais faire fortune en revendant mes stocks de boules Quies au marché noir !
Je suis contente que tu te plaises dans ton boulot mais je suis surprise de te savoir comptable. Je me souviens que tu étais célèbre pour tes étourderies quand nous étions dans la classe de Mme Dupuis.

Coucou
Pour répondre à ta question : oui, je me plais bien à Saint-Nazaire. C’est une ville très agréable et puis on a la mer. Il faudra que tu viennes me voir, un de ces jours. Mais ne te précipite pas ! Ce n’est pas le moment de venir y faire du tourisme. Le brouillard s’est étendu de la côte jusqu’au centre ville. Cela fait des jours que cela dure, au point qu’ils ont renoncé à faire sonner la corne de brume. C’est le seul point positif. Vivement le retour du beau temps, les gens ont l’air déprimé dans les rues.

Désolée. Je n’ai pas envoyé de message depuis plus d’une semaine. Il faut dire que le moral n’est pas très bon. La brume est de plus en plus épaisse, on ne voit plus le soleil. Les commerçants sont inquiets, plus personne n’a le cœur à faire du shopping. Le brouillard fait la une de Ouest France et on ne parle plus que de ça sur Facebook. Il y a même des rumeurs de «disparitions mystérieuses ». Tu imagines l’ambiance. À la pharmacie, un vieux monsieur a raconté qu’on lui a dit que quelqu’un a entendu que même les policiers n’osent plus sortir... Bon. Parlons d’autre chose. Je suis contente que tu m’aies donné des nouvelles de ta famille. Embrasse ta mère pour moi !

Salut. Je ne sors plus de chez moi. Heureusement que j’ai Messenger pour communiquer. Tu ne peux pas savoir à quel point tes messages me font du bien. Tu as certainement vu des reportages au journal télé. On ne sait plus comment appeler cette chose qui a envahi la ville. La préfecture étudie la possibilité d’évacuer les habitants. Mais chaque jour qui passe rend l’opération plus difficile. Si la purée de pois ne s’étend pas (on dirait que la Brière fait barrage), elle devient plus épaisse d’heure en heure. Je ne peux plus aller faire les courses à l’épicerie qui est au carrefour. De toute façon, elle n’est certainement plus ravitaillée. Je te laisse, je suis fatiguée.

Bonjour.
Je te remercie de t’inquiéter pour moi. Je ne peux pas plus quitter la ville que tu ne peux venir m’y chercher, mais j’apprécie ta proposition. Il est impossible de rouler en voiture, il n’y a plus de bus et la gare est fermé. Sur Facebook, j’ai vu passer une pétition pour demander l’intervention de l’Armée. Pour reprendre une de tes expressions favorites au lycée : « Autant pisser dans un violon ».

Je me dépêche tant qu’il y a du réseau. Si je ne t’ai pas répondu plus tôt c’est parce qu’internet ne fonctionnait plus. Je fais de mon mieux pour continuer à te donner des nouvelles, mais ce n’est pas facile. Je ne peux plus vraiment suivre les infos non plus. Mais de toutes façons, cela ne sert qu’à me déprimer un peu plus. Je me sens seule. Mon frigo est vide mais il me reste des conserves et du riz.

Je ne sais plus quoi faire. Je suis dans le salon pour t’envoyer ce message sur l’ordinateur et je crois que je ne quitterai plus jamais cette pièce. La Brume est dans la maison. On n’y voit presque plus rien, mais je connais la maison par cœur et je peux m’y déplacer les yeux fermés. Je vais dormir dans le canapé ce soir. Tu vas croire que je perds la boule, mais on dirait que l’étage s’est dissous dans la Brume. En tout cas, il n’est plus là. Je me rends compte que je suis confuse, mais je suis épuisée.

Je suis à bout. J’ai faim, j’ai besoin de revoir le soleil et je me sens tellement seule ! Je suis sûre de ce que j’ai dit pour l’étage : il a bien disparu. Et maintenant, c’est au tour du garage. Je me suis mise à la fenêtre et j’ai crié en espérant qu’un voisin me réponde. Rien. Je crois qu’Elle les a dissous aussi. J’espère que le fils de la voisine n’a pas souffert. C’était un petit garçon si mignon. Nous ne méritons pas de finir comme ça.

Merci pour tous tes messages de soutien. Elle m’autorise à te faire mes adieux avant la Dissolution. Elle dit que ça ne fait pas mal et qu’Elle a besoin de moi, qu’Elle a faim elle aussi. Dommage que Facebook n’ait pas prévu le statut : «Dissous ».

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
55

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Effectivement, si l'idée de la brume dévoreuse ou dissolvante n'est pas d'une grande originalité (mainte fois utilisée dans ce concours) c'est une très bonne idée d'avoir utilisé le style épistolaire dans sa version numérique et moderne pour nous raconter cette histoire. Pour le coup, vous êtes la seule à avoir utilisé cette technique à ma connaissance du moins. J'ai trouvé la chute hilarante avec ce regret pour l'absence de statut "dissous" sur Facebook mais juste avant, mon seul regret est que j'ai trouvé peu crédible que la brume parle au personnage même si, cette brume étant votre créature, vous lui faites bien faire ou dire ce que vous voulez ;)
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un TTC épistolaire conçu comme un envoi de SOS de plus en plus inquiétants. Bravo, Nathalie pour cette belle construction qui maintient le lecteur dans l'émoi jusqu'à la terrible chute. Vous avez mes cinq votes.
J'ai un sonnet tragique que je vous invite à lire si vous avez le temps : http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/Mumba

·
Image de Jfjs
Jfjs · il y a
J'ai aimé les réseaux sociaux et la brume et la corne de brume. Originale comme idée mais "dissout" pour la chute ;-)
·
Image de Nathalie Palayret
Nathalie Palayret · il y a
Merci pour votre lecture attentive. Si "dissou" est autorisé depuis la réforme de 1990, la forme "dissous" serait apparemment encore acceptée : http://grammaire.reverso.net/2_2_15_dissolu_dissous.shtml
·
Image de Jfjs
Jfjs · il y a
intéressant. Mais je préfère dissout avec un T, ça fait plus forT. Encore bravo pr le texte
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo pour l'originalité de cette atmosphère brumeuse ! Mes votes ! Une invitation à partir en voyage sur ma “Croisière” si vous ne craignez pas la brume en mer ! Merci d’avance et bonne année !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/croisiere-2

·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Original et moderne, ce texte ou la brume s'étale tout doucement. Mes voix. Peut-être aimerez vous "L'héroïne", " Le Grandpé " ou "Tata Marcelle".
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Idée originale. L'ambiance " brumeuse " monte tout doucement...
·
Image de Maour
Maour · il y a
Mes votes! Je reviendrai vous lire :)
J'espère que vous aimerez ma version du Petit Poucet.
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-veritable-histoire-du-petit-poucet
Amitiés

·
Image de Topscher Nelly
Topscher Nelly · il y a
Et si les reseaux sociaux nous accompagnaient jusqu'au bout? Texte très intéressant.
Mon univers si vous le souhaitez : http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/de-lautre-cote-31

·
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
Joli écrit , vous avez mes voix !
Si mon royaume embrumé vous intéresse pour continuer votre voyage, c'est par ici...
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-royaume-dans-la-brume

·