Des papillons dans le ventre.

il y a
1 min
379
lectures
166
Qualifié

"Lili, dont le pseudo évoque déjà la joie de vivre de l’entre deux guerres, parsème sa poésie de clins d’œil d’époques, d’objets oubliés, de petits détails feutrés. Ses poèmes sont  [+]

Image de 2018
Image de Très très court
J’aime pas l’amour. Ça degueule de partout quand ça arrive. On voit le monde comme s’il était beau. On voit les gens comme des innocents. Et on devient terriblement niais. On utilise même le terme de « papillons dans le ventre. » Pitoyable. Parce qu’en fait, les papillons, c’est des gaz, ça fait ça l’adrénaline, ça fait des gaz. L’amour c’est juste une question d’aérophagie plus ou moins maîtrisée quand on y réfléchit. D’ailleurs c’est pas le soleil qui m’a réveillé ce jour là . Non, juste un papillon.
Lui, chais pas pourquoi je lui ai laissé un délai supplémentaire. D’habitude, avant l’aube, je les réveille et je les fous dehors. Mais là, je t’ai vu à côté de moi. Ingénu. Je sais même pas son prénom. Je m’en fous en réalité. Je veux que tu te barres un point c’est tout. Non tu n’auras mon numéro, non je veux pas te revoir. C’est déjà l’aube. T’as déjà squatté trop longtemps mon lit. Tu ronfles comme un vieillard. Ça me fait rire. Et tu grognes aussi. T’as gardé tes chaussettes et y’en a pas une pareille. Et puis sur ton bras, il y a écrit au marqueur «  Donneurs d’orgasmes ».
RI-DI-CU-LE !
Mais qu’est ce qu’il y a bien pu se passer hier soir ? J’ai arrêté de compter mes verres au quinzième. Puis, après...après ? Aucun souvenir. Seul indice : un horrible mal de crâne. Et ça c’est pas de l’amour.
Merde. Il se réveille. Il bouge. Vite. Une serviette. Un plaid. Quelque chose. Je suis nue comme un vers. Mon dieu il se retourne, il ouvre un œil. Mon dieu qu’il est beau.
- Salut !
- Salut...
- Ça va ?
- Mouais, tu sais, j’ai un millier de choses à faire aujourd’hui et...
- Ok, tu veux que je m’en aille ?
- Oui.
- Alors je m’en vais de ce pas...chercher des croissants. Il s’est levé, nu, il était là depuis des années maintenant mais je me souviens chaque matin, comme si c’était hier, de notre rencontre qui devait s’arrêter aussi vite qu’un battement d’ailes de papillons.
166

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,