Délit de fuite

il y a
4 min
606
lectures
64
Qualifié

Un distributeur d'histoires, comme un distributeur de friandises! J'adore l'idée. Dans ce temps clos de l'attente, pétri d'impatience, d'angoisse parfois, le réconfort d'un petit papier doux  [+]

Image de Automne 2021

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Ce que tu sens d'abord, ce sont des relents lourds et âcres d'herbe coupée. La deuxième fenaison. Qu'on a oublié de rentrer et qui pourrit doucement dans les prés. Trop de pluie, à la fin.

... Ailleurs, il y aurait l'odeur des sassafras, celle du bois-sent-bon.

Tu te demandes à quoi ça peut ressembler l'odeur du « bois-sent-bon » et l'arbuste de ce nom, quel feuillage il peut avoir.

Ton pouce noirci de terre fait tourner la molette d'un briquet en plastique rouge. Celui de ta mère. Il était dans le porte-gobelet de la voiture.

Et puis tu sens l'odeur du goudron de la route. Chauffé. Celle de la gomme des pneus. Et de l'huile de moteur. Devant toi, la Chevrolet est encastrée dans un platane perlé de brume. Tu regardes la fumée épaisse qui monte du capot. Tu ne l'as pas vu venir ce virage. La vitesse t'avait grisé. Sur ton cou, une veine encore gonflée de peur pulse fort. Tu as un goût de rivière dans la bouche. D'eau saumâtre. Un peu de sang, peut-être. La pluie est revenue. Légère et bleue. Elle frappe ses marteaux menus sur la carrosserie cabossée. Puis elle repart.

Secoué, un peu groggy, tu t'es sorti de l'habitacle à quatre pattes, vite fait. Affolé. Peut-être qu'il n'y a pas que dans les films que les voitures s'enflamment. Mais non. Juste un gros panache de fumée. Tu regardes la campagne ondoyante de l'autre côté de la route.

... Ailleurs, il y aurait d'infinies plantations de tabac et les portes des granges seraient ouvertes. Les granges où la récolte pend aux poutres en grandes feuilles qui perdent lentement leur vert luxuriant.

Tu sens sur toi le musc douceâtre des vêtements qu'on a portés trop longtemps. Tu es parti si vite. Ce que tu voulais, c'était t'éloigner de lui, de ses attaques : tu ne tenais pas la distance... Tu n'avais pas la carrure... Pas la résistance... Pas le mental.

Mais il y avait ta mère. Et elle avait droit à sa part de bonheur, pas vrai ? C'est ce que tu avais pensé quand elle avait rencontré Maxence, l'entraîneur du club de boxe. Et puisqu'elle trouvait un peu de joie auprès de ce beau parleur, tu as juste dit : « OK. On se pose. On le laisse entrer dans notre vie. » Tu l'as fait pour elle. Seulement, cette trêve, toi, tu l'as payée au prix fort.

Pour survivre, il a bien fallu que tu te bâtisses un ailleurs. Dans ta tête. De grandes images. Juste des images. Qui t'aidaient.

Pourtant, au début, l'entraîneur (celui qui a mis du soleil dans la vie de ta mère) il disait que tu avais l'étoffe, il disait même que tu finirais par passer pro... Il bramait : « Tous les Marocains sont de super boxeurs ! » Il prophétisait : « Tu seras un nouvel Hari, un autre Zouggary, le Mo' Jaraya de la cité. » Il riait en disant à ta mère : « Ca sera une vraie tuerie ! » Et elle, elle fermait les yeux et elle faisait semblant d'avoir peur, mais déjà elle était très fière de ce que tu allais devenir.

« T'es une bête sauvage, il martelait. Allez ! Étripe ton adversaire !... Vas-y ! Fais-moi un vrai massacre, cette fois-ci »... Et puis non ! Il te manquait toujours la rage, la vraie : mortelle... Alors, celui qui se faisait si doux pour les beaux yeux de ta mère a changé de registre. T'étais une mauviette, un minus, un fichu dégonflé !

Jusqu'au retour à la maison où il faisait son numéro de charmeur. « Lui et moi, disait-il pour attendrir ta mère, on est deux potes, unis comme les doigts de la main ». Et il te serrait l'épaule. Tellement fort. Il aurait pu le la broyer s'il avait voulu. Et ta mère disait : « Vous êtes beaux, tous les deux. Si beaux ! » Elle était heureuse, ça se voyait. Alors, tu ne mouftais pas. Tu encaissais, pour elle. Elle en avait tellement bavé. Mais, toi, tu détestais la boxe. Tu détestais les coups, à donner, à recevoir.

... Ailleurs, il y a des terrains de baseball grands comme des parkings de supermarchés. Il y a des garçons caparaçonnés qui courent et frappent la balle blanche aux belles coutures rouges.

Et puis l'entraîneur t'a regardé d'une nouvelle façon. Cette fois, il y avait du dégoût, du mépris dans ses yeux. Il ne s'est plus retenu : « T'es une fiotte, ou quoi ? Oooh, frappe donc ! Mais qui m'a fichu une tantouze pareille ? » Une tantouze... Est-ce que c'était ce que tu es ?

Au fond, t'en sais rien. Peut-être si l'autre le dit. Ou peut-être pas. Tu t'es juste pas posé la question. Tellement occupé à ramer avec ta mère. À lui éviter les galères. À tout supporter pour la voir sourire.

Seulement, à chaque séance les insultes te laminaient pire que des rouées de coups. Alors, tu as dit : stop ! Dans ta tête. Il fallait que ça s'arrête, cette sauvagerie. Tu as compris que tu devais prendre la fuite. Sauf que tu n'avais pas de plan. Tu as cherché une idée. Longtemps.

Jusqu'au jour où tu l'as eue, là, sous ton nez.

Sa voiture ! La belle Chevrolet Spark qu'il aimait plus que lui-même ! Qu'il protégeait comme un trésor. Ce modèle de collection qu'il bichonnait, chaque soir, avec sa peau de chamois, jusqu'à se mirer en elle. L'aube n'était pas encore levée que clés en poche, tu quittais la maison. Tu taillais la route.

Tu as d'abord été prudent. Quand même, tu n'as pas le permis de conduire. Et puis, peu à peu, tu t'es senti des ailes.

... Ailleurs, les garçons conduisent des Cadillac rafistolées ; ailleurs, les U.S. Highways filent loin devant, repoussant l'horizon. Et toi, tu y étais aussi, enfin !

Jusqu'à ce fichu virage.

L'ombre effleure tes talons calés dans l'herbe humide. La nuit se glisse dans l'air devenu violet. La pluie s'est remise à tomber. Douce. Sur l'épave au bord de la route. Qui ne fume plus, mais qui a quand même une sale tronche, enroulée à l'arbre noir. Dans tes yeux, la pluie déforme les lignes. Elle déguise tes larmes. Pas pleurer. Ne pas pleurer. Il ne faut pas.

... Ailleurs, il y a un tapis de lucioles grand comme une prairie qui fait un cœur palpitant dans le crépuscule.

Tu viens tout juste d'avoir seize ans et tu ne sais plus où aller.

... Ailleurs, il y a les bonbons Jolly Rancher : cerise, framboise, pastèque...
64

Un petit mot pour l'auteur ? 111 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de JHC
JHC · il y a
Bravo Mome. Direct !
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Un certain monde de la boxe en prend plein la tronche et c'est bien vu ! L'esprit de compétition poussé à l'extrême, la beaufitude aidant, dans un autre sport aurait aussi pu convenir...
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Merci Joël pour votre commentaire percutant. Je vous souhaite une belle journée.
Image de Alban DEROUX
Alban DEROUX · il y a
Quelle style d écriture original et prenant ! Félicitations !
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Merci d'être passé, Alban. Et merci pour le partage. Au plaisir de vous croiser à nouveau au gré des mots.
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Poignant & "déroutant" ♫
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Touchée par ces deux beaux qualificatifs. J'apprécie autant l'un que l'autre. Merci à vous.
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
C'est toujours un plaisir de venir chez vous ♫ A+
Image de François B.
François B. · il y a
Très beau texte, prenant et émouvant
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Merci pour la lecture et le partage, François. Au plaisir de vous croiser à nouveau au gré des mots.
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Un texte très fort. 16 ans et déjà tellement de souffrances.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Merci pour votre lecture, Fleur. Je suis heureuse de votre visite. A bientôt au gré des mots.
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
belle sortie de route et de vie contraignante, le boxeur sera KO, sa caisse prolongement de son paraître bien cabossée, boxe! boxe! tu as rendus les coups, la vie s'ouvre enfin à toi au goût délicieux des bonbons à la cantharide
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Quel plaisir, Patrick de te retrouver, toi aussi, sur le ring ! Merci pour la visite et à bientôt au gré des mots.
Image de Flore Anna
Flore Anna · il y a
Cet arbre où s'enroule une voiture, comme pour détruire une partie d'enfance volée et une adolescence qui ne peut être que douloureuse...Seize ans...et un tapis de lucioles, c'est beau.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Votre commentaire lui aussi est très beau, Flore et il me va droit au coeur. Mille mercis.
Image de Roll Sisyphus
Roll Sisyphus · il y a
J'ai été frappé par ce récit !
Si la fuite bien compréhensive était bien réelle le délit quant à lui n'était pas constitué. Bien au contraire !
C'était un sauve qui peut les femmes et les enfants d'abord ou l'inverse.
Il lui avait volontairement tordu l'épaule, il lui a par mégarde enroulé son prolongement mécanique autour d'un arbre...
Ils sont quitte.

Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Merci pour cette remise à plat, Roll. J'en ai beaucoup apprécié le ton. J'ai voulu " jouer " sur les mots avec le titre... (Et pardon d'avoir tant tardé à répondre, mais ce commentaire m'avait échappé. ) A bientôt au gré des mots.
Image de Gali Nette
Gali Nette · il y a
Beaucoup d'émotion dans ce texte, on découvre petit à petit ce qui s'est passé avant l'accident, et c'est très prenant. Bravo !
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Je suis touchée par votre commentaire chaleureux, Gali et je vous prie de m'excuser pour le retard. A bientôt au gré des mots.
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un beau récit plein d'émotion.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
C'est vraiment gentil d'être passée, Virgo. Je vous souhaite une belle soirée.
Image de Romane Claren
Romane Claren · il y a
Une histoire qui prend aux tripes. J'aime !
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Merci pour la visite, Romane. Au plaisir de vous croiser à nouveau au gré des mots.
Image de Mijo Nouméa
Mijo Nouméa · il y a
De belles descriptions, des émotions fortes soutiennent un texte fort. J'aime cette façon de dire ce qui se cache souvent derrière de belles paroles et des sourires forcés. Quel amour entre ce fils et sa mère. Effectivement l'emploi du "tu" vient focaliser l'attention du lecteur sur le protagoniste, qui vit un calvaire. De fait cela le rend attachant.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Comme c'est gentil d'être passée, Mijo. Votre commentaire me touche particulièrement. Merci.
Image de Pénélope
Pénélope · il y a
Le tutoiement nous met dans la peau du protagoniste et comme lui nous avons le sentiment de sortir un peu groggy de l'accident de voiture. Nous percevons d'abord des sensations avant de plonger dans le contexte de l'accident et il y a cet "ailleurs" récurrent vers lequel nous suivons le protagoniste dans sa fuite de la réalité et le rêve d'autre chose. Très efficace.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Vraiment très heureuse de votre passage, Pénélope. Votre commentaire très fouillé, m'a beaucoup touchée. Mille mercis
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Un récit très émouvant écrit à la deuxième personne. Je trouve le choix judicieux car il donne l'impression que le narrateur prend en compte ce personnage de jeune au parcours difficile. En même temps, on a aussi l'impression que le texte s'adresse à nous, lecteur, ce qui nous permet de nous identifier à ce personnage. On se dit parfois que certains se perdent dans leur chemin de vie, en réalité, c'est plutôt l'absence d'un entourage solide ou bien la présence d'êtres nuisibles qui sont la cause de drames. Belle émotion et le récit donne à réfléchir !
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Je suis vraiment très heureuse de vous retrouver, Frédéric et je ne manquerai pas de vous rendre bientot visite. Merci pour ce commentaire très sensible et attentif. Ça me touche beaucoup.
Image de Laurence Guillemin
Laurence Guillemin · il y a
Tout est bouleversant dans votre récit !
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
C'est vraiment très gentil, merci beaucoup, Laurence pour la visite et le partage.
Image de Armelle Fakirian
Armelle Fakirian · il y a
Un texte fort qui décrit et analyse avec justesse le désespoir et les rêves secrets de cet adolescent malmené par la vie... Bravo Môme !
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
J'apprécie beaucoup votre passage, Armelle et votre enthousiasme. Je vous souhaite une belle journée.
Image de Champo Lion
Champo Lion · il y a
Hello Mome!
La fugue adolescente sans but précis, sur fond de désespoir ,est finement décrite. Ce récit pourrait servir d'étude de cas dans un Institut de Formation de Travailleurs Sociaux...
Toute la partie décrivant les sensations et les odeurs dans le "fichu virage" est une petite merveille de psychologie.
On les retrouve fréquemment dans le souvenir d'un évènement traumatisant.
(Se rappeler une "désagréable odeur de sueur" en évoquant une agression par exemple).
On notera également que les déclencheurs du passage à l'acte sont bien plus" les insultes, pire que des rouées de coups".
Là encore, l'observation est très fine: elles sont évoquées avant les violences ,dans le discours des suicidants.
Une réussite assurément, Mome
Champolion

Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Hello! Champo... Mille mercis pour ce commentaire nourri et bien informé. Votre intérêt pour ce ttc me touche sincèrement. Au plaisir de vous croiser à nouveau au gré des mots.
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Pour sentir le vent dans les branches de sassafras, il faut au moins une Chevrolet Spark au toit décapotable.
Mais avec une deux-chevaux, pourtant, on risque moins de rater le virage (n'est-ce-pas, Maxence ? Comment ça, une voiture de tantouze ?)

Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Merci pour la visite et pour l'humour, Paul. Je suis touchée . Je vous souhaite une belle journée.
Image de Blackmamba Delabas
Blackmamba Delabas · il y a
Bien fait ! Tant pis pour la bagnole...
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Bien dit! Merci d'avoir fait un petit détour par ici, Blackmamba. Belle journée à vous.
Image de A. Sgann
A. Sgann · il y a
Ce n'est qu'un môme... Il grandira !
Bonne chance !

Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Merci pour la visite A. Sgann. C'est vraiment gentil.
Image de Marie Claude Lisée
Marie Claude Lisée · il y a
Intrigue amenée comme une spirale vers le dénouement final. Texte captivant avec des allers retours vers une autre contrée lumineuse. J’aime beaucoup
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Comme je suis contente de vous retrouver, Marie-Claude. J'espère que tout va bien , là-bas, chez nos cousins... Au plaisir de vous croiser à nouveau au gré des mots.
Image de Sar M
Sar M · il y a
Un très beau texte.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
C'est vraiment très gentil à vous. Merci, Sar.
Image de Ralph Nouger
Ralph Nouger · il y a
J'aime particulièrement le caractère de cette écriture touchante.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Merci pour la visite et le soutien Ralph. Je vais aller bientôt faire un petit tour par chez vous, au cas où, car les notifications ne sont pas toujours au rendez-vous.
Image de Ralph Nouger
Ralph Nouger · il y a
Merci pour votre future promenade chez moi.
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Oh j'ai adoré ... et puis ton écriture, cette signature unique où chaque mot déverse une émotion, dentelle le coeur d'une image , en ajoute d'autres avec élégance .... la fin est sublime pour moi ... je suis fan des textes de Mome.... mais ouiiiii ! Belle soirée à toi !
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
C'est tellement gentil à toi, chère Brocéliande. Tes compliments me vont droit au coeur. A très vite.
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Le rêve Américain se termine en vengeance dérisoire
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
On peut dire ça comme ça aussi. Merci d'être passé Long John, ça me fait plaisir. A bientôt au gré des mots.
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Un bon Mome ! :-)
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Trop sympa, à toi. Merci Randolph. A bientôt au gré des mots.
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
A bientôt, bise !
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Touchant et poignant.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Deux petits mots qui me vont droit au coeur. Merci Patricia. Je vous souhaite une belle journée.
Image de jusyfa julien
jusyfa julien · il y a
Un nouveau petit bijou qui vient s'ajouter à la liste des autres. Un bon choix du commité, bravo Mome !
Julien.
une invitation sans obligation Min père (Mon père) (jusyfa julien)

Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Trop sympa à toi Julien. Je vais aller découvrir avec grand plaisir ton nouveau poème. A très vite. Belle journée.
Image de Constance Delange
Constance Delange · il y a
Trés belle écriture , bravo
des raisonnances du magnifique roman" un bref instant de splendeur" d'Ocean Vuong"

Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Très touchée, Constance par cette belle référence. Merci d'être passée. A bientôt au gré des mots.
Image de Marie Van Marle
Marie Van Marle · il y a
Très beau. J'aime beaucoup la façon dont l'histoire et les personnages sont très progressivement révélés.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Mille mercis pour la visite et le partage. Je vous souhaite une belle journée Marie. A bientôt.
Image de Prisca Emelian
Prisca Emelian · il y a
J'ai aimé la tentative de fuite et les rêves, les vrais, ceux du héros, en contre-point.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Contente que vous ayez aimé ce récit. Merci pour la visite et le partage, Prisca. A bientôt au gré des mots.
Image de Brigitte Bardou
Brigitte Bardou · il y a
Quel pauvre gosse qui encaisse les coups pour préserver le bonheur de sa mère ! Quel beau texte !
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Votre empathie me touche sincèrement. Mille mercis Brigitte. A très vite, au gré des mots.
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
C'est magnifique, Mome ! J'aime particulièrement la fin : douceur de la nature... suffira-t-elle à consoler un instant cet adolescent si touchant...
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Si contente de ta visite chaleureuse! Merci Alice. Je te souhaite une belle journée. A bientôt.
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Toujours le plaisir de te lire ! Je te souhaite également une belle journée et à bientôt !
Image de mariedeville
mariedeville · il y a
Superbe texte
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Comme c'est gentil à vous mariedeville. Je vous souhaite une belle journée.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une histoire bien écrite et bien menée qui emmène loin dans l’espace et dans le temps et décrit sans pathos la dérive d’un adolescent, jouet d’un adulte pervers.
Je vote.

Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Merci pour l'analyse, Fred. Votre passage me fait plaisir. Je vous souhaite une belle journée
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Une atmosphère dont on s'imprègne grâce aux odeurs. Un récit tragique, brutal, qui joue sur les émotions. J'aime beaucoup
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Merci pour ce gentil commentaire, Ombrage. Je vous souhaite une belle journée.
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
De rien :) Belle journée à vous aussi
Image de Choubi Doux
Choubi Doux · il y a
Sous le vernis du capot, il y a... Le moteur. Votre lecture de ce dernier est une mécanique bien huilée avec les fragrances adéquates.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
J'adore le ton de votre commentaire. Contente que vous soyez passé, Choubi Doux. A bientôt au gré des mots.
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Le combat de la vie
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Belle formule, comme d'habitude. Mille mercis, cher Didier.
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Toutes ces odeurs, mêlées à celles de l'adolescence et de la violence, sur un bateau sans capitaine gare aux récifs.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Très joliment dit, Georges. Merci pour la visite. J'espère que vous allez bien. Je vous souhaite une belle journée.
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Le désarroi de l'adolescent confronté à une situation dramatique est bien rendu... Où est sa place ? Que faire maintenant : le monde de l'enfance a disparu à jamais, celui de l'adolescence est sous le signe de la violence refusée et du mépris... Terrible impasse !
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Merci pour ton analyse et pour le partage. A bientôt Joëlle.
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
A joelle ! Pessimiste !
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Mais non, Cher Georges, je suis juste lucide et... compatissante.
Image de Anne K.G
Anne K.G · il y a
J'aime le contraste entre la douceur dans la description de la nature et la violence du beau-père.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Merci pour la visite et le partage, Anne. Ça me fait vraiment plaisir.
Image de Sylvain Dauvissat
Sylvain Dauvissat · il y a
Très bien écrit !
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
C'est vraiment gentil à vous, Sylvain. Merci d'être passé.
Image de Eve Lynete
Eve Lynete · il y a
La fuite du désespoir.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Vraiment joliment dit. Merci Eve. Je vous souhaite une belle journée.
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Une écriture qui convient au thème, séche, efficace, maîtrisée, celle de ce jeune dont un coach brut de décoffrage, ami de la mère tient à faire un boxeur. Par vengeance, le jeune lui pique sa bagnole bichonnée et bien entendu se plante.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Merci pour l'analyse fouillée et pour la visite , Mireille. Je vous souhaite une belle journée.
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Vous lire est un délice. Merci à vous pour ce texte si émouvant.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Comme c'est gentil, Léonore. Vos mots me vont droit au coeur. Je vous souhaite une belle journée
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci et belle journée à vous également.
Image de Daniel Grygiel Swistak
Daniel Grygiel Swistak · il y a
En avant toute, mais quel but? J'ai beaucoup aimé, mon soutien
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Je suis vraiment touchée par votre soutien. Merci pour le partage, Daniel. A bientôt.
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
La traversée de l'adolescence , le drame de n'être qu'un souffre-douleur , le geste qui va tout faire basculer...
une intrigue douloureuse , qui prend aux tripes .
et puis cet ailleurs , thème central de la jeunesse , la bohème , le bonheur rêvé...

Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Mille mercis Ginette pour le soutien et le partage, Ginette. A bientôt au gré des mots.
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
magnifique
les frissons sur la peau
et les images qui s'écoulent fluides intenses ...
quel plaisir Mome !

Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Comme tu sais trouver les mots qui touchent, Marie!
Ils me vont droit au coeur. A bientôt au gré des mots.

Image de Daisy Reuse
Daisy Reuse · il y a
S'enfuir vers un ailleurs et respirer l'odeur du "bois sent bon" … Beau texte.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Mille mercis Daisy pour la visite et le partage. Je vous souhaite une belle journée.
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Bouleversante échappée! Oui c'est beau Mome, très émouvant et ce rappel à l'herbe humide et douce comme une protection, est une bien belle idée...
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
C'est tellement gentil, Camille ! Vos mots me touchent sincèrement. Au plaisir de vous croiser à nouveau au gré des mots.
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Superbe cette fuite en avant, quand le désespoir ne laisse plus d'issue, c'est très beau, Mome !
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Merci Chantal pour ta visite et le partage. A bientôt au gré des mots.

Vous aimerez aussi !