1
min
Image de Sauvagere

Sauvagere

162 lectures

42

Vous surgissez du noir sous l'éclat des projecteurs, tous les regards se lèvent, scrutant de loin l'allure, le détail qui vont lancer la mode de l'été prochain, tandis que vous progressez sur la passerelle, de votre curieux pas de girafe, tête dans les hauteurs, rotule en avant, un pied avancé devant l'autre, juste assez croisé pour provoquer le balancement des hanches, démarche à la fois conquérante et chancelante qui sculpte les cuisses sous les plis mouvants de la jupe et révèle, dans un bref chatoiement de soie, la ligne d'un ventre farouche de vestale moderne tout entière vouée aux feux de la rampe, vous n'êtes plus charnelle, vous devenez squelette d'une sorte de danse macabre de fémurs et de tibias enveloppés d'étoffes vaporeuses qui s'agitent au rythme saccadé d'une musique obsédante, et vous vous arrêtez au milieu de l'estrade, dans une pose improbable, déhanchée, décalée, une épaule tournée d'un côté, le visage tendu de l'autre, défiant la salle qui s'est tue, qui attend, puis sur une syncope de jazz vous reprenez votre marche cadencée, vous ôtez votre veste, alternant grâce et violence, le regard meurtrier, vous découvrez de longs bras nus et la fente du corsage au dos juste noué au cou et à la taille, qui s'ouvre lorsque vous vous cambrez dans un geste d'offrande que vous reprenez aussitôt, vous voilà presque au bout de l'estrade, vous pivotez dans un claquement de talons, un tourbillon de jupe et repartez vers l'ombre, traînant derrière vous avec négligence la veste alanguie, comme une proie consentante.
42

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Une description exceptionnelle de ces vestales enviées ou abhorrées. Déesses d'un culte à l'anorexie et au paraître. Mais néanmoins ambassadrices de l'art français du chiffon.
·
Image de Margueritte C
Margueritte C · il y a
Bien vu !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Texte à faire lire et relire à toutes les petites jeunes filles qui rêvent de ressembler à ces pauvres ectoplasmes ... J'aime bien cette longue phrase où on reste en haleine jusqu'au bout ...
·
Image de Damien Malène
Damien Malène · il y a
Zoo ou défilé de mode ? Il faut suivre d'un trait le fil de la phrase de votre texte saisissant (après un grand inspir) pour donner la réponse. Les deux donc, et dans les deux elles se nourrissent quasi seulement de verdure.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un déroulé parfait! Du grand art funambule, Sourisha a raison [ pardon à Sourisha de recopier servilement sa remarque mais elle est tellement "ça" ] ;-)
·
Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
La complainte du porte-manteau, de ce cintre éternel, rêve de chair..décharné, presque photoshoppé à la naissance...
c'est remarquablement bien écrit, avec une tendresse presque maternelle pour cette solitude sous les projecteurs, proies jetées aux regards.j'aime ton écriture charnelle et sauvage,cette dissection chirurgicale de ces quelques minutes de Death filée.....

·
Image de Sauvagere
Sauvagere · il y a
Merci, Sourisha. J'ai bien aimé ecrire cela d'une seule phrase implacable et chancelante...
·
Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
...et c'est du grand art funambule..!
·
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Autrement dit, un défilé d'os rangés ? ;o)
·
Image de Hellogoodbye
Hellogoodbye · il y a
le titre est très suggestif et le texte d'une réalité plus vraie que nature: la beauté anorexique qui laisse un arrière goût amer! mon vote !
·
Image de Hellogoodbye
Hellogoodbye · il y a
le titre est très suggestif et le texte d'une réalité plus vraie que nature: la beauté anorexique qui laisse un arrière goût amer! mon vote !
·
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Belle description de cette fausse beauté qu'on nous inflige.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème