2
min

De l'autre côté de l'autre

Image de Yves Le Gouelan

Yves Le Gouelan

164 lectures

100

Tourne-toi de l’autre côté, tu ronfles trop fort. De l’autre côté je te dis, la planche se visse de l’autre côté, regarde le plan, de l’autre côté le plan, vraiment tu n’es pas doué, tu fais tout à l’envers. De l’autre côté le sens de la visite, franchement à quoi tu penses. Tu as pensé à retourner la viande l’autre côté, mais elle va cramer. Passe de l’autre côté pour aller chez ta mère, c’est plus court, c’est pourtant clair. Tu t’es encore trompé, on est de l’autre côté de la sortie, les enfants sont de l’autre de la rivière, c’est malin on fait comment maintenant. Mais une couette ça s’enfile de l’autre côté, quel empoté. Si tu ouvres ce carton de l’autre côté tu vas tout casser. Ce meuble il va de l’autre côté de la pièce, tu ne réfléchis à rien ce n’est pas possible. De l’autre côté je te dis !

En ne retenant que les bons côtés, vivre ensemble est certainement une grande aventure palpitante. Côte à côte, au quotidien, depuis toutes ces années. Le chronomètre du temps s’est emballé, et nous n’avons rien vu venir, pour nous retrouver là de l’autre côté d’une vie rêvée autrefois, quand nous avions des envies.

Avant l’avènement des messageries internet, une amie me disait que la curiosité la poussait toujours à retourner la dernière page d’une lettre, comme si le courrier se poursuivait de l’autre côté, un espace vierge, empli de promesses d’histoires à venir, de récits inattendus, des mots d’amour.

Notre histoire à nous est écrite depuis longtemps. Pas besoin de s’attarder au verso. La vie nous renvoie désormais la même image de nos visages vieillissants. Rien ne brille plus de l’autre côté du miroir.

Quand je me tiens à la fenêtre de la chambre au premier étage, je me surprends parfois à regarder de l’autre côté de la rue. Là où filent d’autres vies emportées dans le sillage des autos et des passants. L’espoir, toujours vivant, de l’autre côté du mur. Il suffirait de peu.

Jeunes, nous rêvions de vivre de l’autre côté de la planète. Le projet ne s’est jamais réalisé. Rêve impossible ou rêve inutile, peut-être parce qu’une planète ronde n’a pas de côté et que nous avons laissé nos ambitions glisser dans l’oubli.

De l’autre côté de la maison me parvient sa voix. Tu peux descendre, tu peux venir, tu peux ramener ceci, tu peux ranger ça, tu peux allez faire les courses ? J’aimerais entendre tu m’aimes, tu as envie de moi ? Et elle, qu’aimerait-elle entendre de son côté-là-bas, à part mes « oui » perpétuels et mes silences ?

C’est une vie en commun de l’autre côté de l’autre, pas l’un à côté de l’autre, avec le sentiment diffus d’être passé à côté, de l’autre.

« Tu rêves ou quoi ? L’armoire est trop lourde, dépêche-toi de passer de l’autre côté pour prendre ma place, je n’ai pas envie qu’elle m’emmène avec elle et que je me casse le cou dans l’escalier ».

D’un autre côté, une armoire bascule...

PRIX

Image de 5ème édition

Thèmes

Image de Très très courts
100

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Entre tolérance & castration. Bravo, c'est plein de finesse(s). L'autre côté est-il toujours forcément mauvais ? Autant ne regarder que le bon côté des choses ?! A bientôt...
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
J'adore l'originalité de cette œuvre bien écrite et prenante !
Grâce à votre soutien, “Sombraville” est en FINALE. Une invitation
à réitérer vos votes si vous l’aimez toujours ! Merci d’avance
et bonne soirée !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sombraville

·
Image de Jcjr
Jcjr · il y a
J'avais aimé 'un gout plus amer que le miel" et je découvre maintenant ce couple dans son côté obscur, au fil du quotidien et dont l'avenir dépend de la bascule d'une armoire... Cela m'a plu et je vous invite à venir découvrir " le bilan " en finale TTC...
·
Image de Cordélia
Cordélia · il y a
Une vie de couple qui bascule du mauvais côté. C'est bien écrit, on en ressent l'agacement et l'acharnement du désamour.
·
Image de Gérard Le Gal
Gérard Le Gal · il y a
ça me parle...
·
Image de Ernestinemontblanc
Ernestinemontblanc · il y a
L'écriture résignée, qui reste douce, du désenchantement.
·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Votre regard sur cette "écriture résignée" me touche.
·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
De l'autre côté du miroir ? J'aime. Permettez moi de vous inviter à partager "en route exilés* en finale du prix lunaire.
·
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Un texte magnifique d'originalité, un travail d'orfèvre. j'aurais aimé pouvoir l'écrire. Ce titre : "de l'autre côté de l'autre", est tellement fort de sens. Une petite perle que je garderai en mémoire.
·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Merci merci, je ne sais pas si je mérite un commentaire aussi élogieux, et qui me touche cependant.
·
Image de Djany
Djany · il y a
Où est le recto où est le verso.. Qui le sait ... Tous mes votes... Merci pour votre passage sur ma page A Très bientôt
·
Image de Félix Labetoule
Félix Labetoule · il y a
tout cela ne manque de profondeur philosophique sur la vie ou plutôt même sur le sens de la vie mon vote
sens de la vie mon vote

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur