2
min

Dans les brumes D'Avalon

261 lectures

262

Il n'aurait jamais pensé à un tel scénario, une ambiance incroyable, un revirement à peine perceptible.
Rien, pas un bruit, pas un souffle de vent en ce matin de l'an de grâce 2045, un matin comme tout autre qu'il pensait, un matin comme celui d'hier ou d'avant hier, chaleureux, calme et revigorant.
Or, en ce premier jour de printemps de l'an de grâce 2045, une bien étrange situation apparut par delà les fenêtres de la chambre rouge et noire de Marvin.
Après un salut royal à son cochon « dingue » Aristide comme il aimait surnommer ce gentil rongeur, et un petit bisou sur le bec rouge d' Anaïs, la mésange rouge du Congo, il ouvrit lentement les volets en bois peints, lentement pour ne pas prendre de plein fouet les rayons du soleil.
Mais rien, pas un bruit, pas un bruissement d'arbres au fond du jardin, pas une once de douceur en ce matin de printemps, juste un dôme de brume s'élevant au dessus du quartier.
Marvin, les yeux écarquillés, devint tout d'un coup angoissé, il ferma brutalement la fenêtre et courut dans les escaliers appelant sa mère, bravant les marches abruptes et ne ralentissant pas sa cavalcade. Il cria, hurla, et en un instant tout cessa brusquement.
Sa mère, les membres pendant, se tenait sur une chaise, les yeux grands ouverts, la bouche ouverte mais respirant tout de même.
Son père, debout contre le chambranle de la porte de la cuisine, avait encore la cigarette au bord des lèvres, le pantalon bleu délavé qu'il portait habituellement et la chemise à carreaux rouge.
Marvin, surprit par la situation, pris soudainement peur et sortit au dehors.
Rien, plus rien n 'était comme avant, comme il y a deux jours, comme il y a deux mois, le monde venait de changer.
Marvin était le seul à bouger, à sourire, à courir. Tous les autres gisait dans une posture inadaptée ou dans un rôle qui ne leur allait pas. Le boucher Dupont fixait ses étals, la main dans le sac de sa voisine, la mère Pillette. Le quincaillier Malvanu assis sur son trottoir les yeux clos, la langue pendante, son chien lui léchant les doigts. Seuls les animaux étaient épargnés par ce mal bien étrange.
Marvin n'y comprenait rien, rien de rien. Etait-il dans un de ses maudits cauchemars, dans un autre moi, une perception différente de son état ?
Il déambulait maladroitement, butant parfois sur les jambes d'hommes, de femmes ou d'enfants en travers de son chemin, tout tranquilles qu'ils étaient.
Le nuage de brume, tel un arc en ciel, recouvrait la ville toute entière, comme une coupole dans le ciel. Pas un nuage ne filtrait à travers.
Pas un piaillement d'oiseau, « la brume dans sa robe blanche » nous envahissait tel un fantôme.

Marvin ne comprenait rien et n'y comprendrait rien.

Il était seul en ce jour, personne à qui parler, ni même à se confier.


«  Dans les brumes d'Avalon »

Refermant les pages du livre, Pierre se leva discrètement et rejoignit ses parents dans l'arrière cuisine. Qu'il était bon d'être entouré.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
262

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Johanna Dupré
Johanna Dupré · il y a
ah c'était l'histoire d'un livre, moi j'ai cru à un champignon radio-actif mais j'ai été tenue en haleine et j'ai apprécié (que de belles descriptions) bravo
·
Image de Renard Bleu
Renard Bleu · il y a
Bravo!
·
Image de Vincent Zochowski
Vincent Zochowski · il y a
merci beaucoup mais ce texte n'a pas été qualifié pour la finale, mais j'ai un haïku en compétition, mais l'important est de participer ;)
·
Image de Lafee Lafee
Lafee Lafee · il y a
En route pour la victoire !!
·
Image de Maud
Maud · il y a
Très bon texte Vincent :-)
·
Image de Caroline1981
Caroline1981 · il y a
Bravo Vincent. J'ai adoré
·
Image de Vincent Zochowski
Vincent Zochowski · il y a
merci beaucoup ;)
·
Image de Fabien Mariton
Fabien Mariton · il y a
Super Vincent
·
Image de Francoise Meunier
Francoise Meunier · il y a
bravo
·
Image de Iris
Iris · il y a
Brilliant as usual :)
·
Image de Mamyvonne
Mamyvonne · il y a
Pas mal, pas mal continue ainsi
·