1
min

Croisière

Image de Keith Simmonds

Keith Simmonds

2583 lectures

1891 voix

LAURÉATE
Sélection Public

C’était par une merveilleuse journée du mois de septembre que Sébastien prit un luxueux paquebot pour partir en croisière dans les Caraïbes. On leva l’ancre à neuf heures du matin. Une fois à bord, il décida de découvrir le bateau. Tout était extraordinaire: restaurants et bars de toutes sortes, une immense salle de spectacle, un grand casino où déjà beaucoup de croisiéristes, les yeux rivés aux machines à sous, jouaient assidûment. Sur le pont supérieur, il y avait trois grandes piscines et un parc aquatique équipé de toboggans en spirale. Un soleil éclatant dans un ciel sans nuage faisait miroiter les eaux turquoises de la mer des Caraïbes comme le vaisseau s’avançait majestueusement vers sa destination. L’atmosphère était vraiment paradisiaque !
Bien des passagers, oublieux de tous soucis, se bronzaient tranquillement allongés sur des chaises longues, d’autres profitaient de l’eau tiède des bains à remous. Aux environs de midi, le capitaine se rendit à la salle à manger, laissant le commandement au second officier. Sébastien retourna à sa cabine afin de se changer pour aller déjeuner. En regardant par le hublot il se rendit compte que tout devenait sombre et que les vagues commençaient à être tachetées d’écume. A ce même moment, le second officier rappela le commandant sur- le- champ, car une brume épaisse venait soudain d’envelopper le bateau ! Sa voix était chargée d’inquiétude et d’angoisse:
“ Je pense que vous devriez remonter tout de suite, monsieur ! Il y a quelque chose de très anormal. Il se peut que nous ayons des ennuis !”
Alors que le capitaine remontait à la passerelle à toutes jambes, quelle ne fut pas son horreur de voir le navire plongé dans une nébulosité cauchemardesque ! Pendant toutes ses années aux commandes, il n’avait jamais fait l’expérience d’une telle chose! On n’y voyait guère; on ne savait plus où on était. Et toute communication avec l’extérieur était coupée; impossible donc d’envoyer des messages SOS ! Qui plus est, toutes les montres et toutes les pendules s’étaient arrêtées à la même heure ! Il fallait avertir tous les passagers sans trop les inquiéter.
Mais déjà on entendait les cris aigus et déchirants des voyageurs qui se rassemblaient sur le pont. Il y eut un véritable tohu-bohu: des hommes, des femmes, des enfants, affolés et terrifiés couraient dans tous les sens ! Sébastien n’avait jamais eu aussi peur de sa vie . Il était pétrifié. Le capitaine essaya alors d’apaiser les esprits en expliquant cette situation comme un phénomène lié à la lune bleue et à la marée.
Tout en tâchant de se rassurer mutuellement et de comprendre ce qui leur arrivait, les passagers, de même que le capitaine et son équipage, passèrent encore bien des moments pleins de détresse, de désespoir et de terreur. Epuisés, étourdis et hagards, ils se posaient des questions auxquelles ils ne trouvaient pas de réponse. Mais après un temps qui parut interminable à tout le monde, l’atmosphère brumeuse et lugubre se dissipa complètement comme par enchantement et tout rentra dans l’ordre. Cependant, personne ne put expliquer comment ils étaient arrivés à leur destination avec deux heures d’avance !

Prix

Image de 2017

Theme

Image de Très Très Court

1891 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Gladys
Gladys · il y a
Je viens de lire le texte et je me permets des doutes sur la sincérité du jury dithyrambique. J'ai relevé quelques lourdeurs stylistique du plus mauvais effet. Excusez-moi Keith mais je me dois envers et contre tous de dire la vérité qui s'impose à moi avec clarté. Je vais lire les autres lauréats et cous communiquerai mes impressions. Je suis très déçu du comportement et jugement du jury. Étonnant...!!!
·
Image de Kratchet
Kratchet · il y a
une situation bien décrite, qui me remémore notre croisière avec le Costa Serena mais beaucoup plus tranquille. Le déroulement de votre récit peut se comparer, dans une certaine mesure, à celui parvenu à l'île de GIGLIO (ITALIE) - félicitations pour votre imagination fertile.- surtout ne pas rencontrer la lune bleue !
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Merci beaucoup, Kratchet ! C'est bien le Costa Serena ? On a fait une croisière l'année dernière sur le MSC Orchestra et tout s'est bien déroulé...pas de lune bleue ! Une invitation à découvrir "Isère en mouvement" et "Ses lèvres rougissent" qui est en Finale pour le Grand Prix Printemps 2018 ! Merci d'avance et bonne soirée !
·
Image de Laika
Laika · il y a
Sacrée lune bleue !
·
Image de Anne Marie Menras
Image de Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
Félicitations Keith
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Je vous remercie beaucoup, Lammari !
·
Image de Jean-Luc Ithié
Jean-Luc Ithié · il y a
Félicitations pour cette belle victoire !
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Merci beaucoup, jean-Luc !
·
Image de Geoffroy
Geoffroy · il y a
Je continue à vous soutenir !
·
Image de Irvinrtr
Irvinrtr · il y a
Félicitations, j'avais voté par deux fois, et j'avais senti le potentiel, même si il n'était pas évident avec toutes les oeuvres en lice que "croisière" l'emporterait, donc vives félicitations. Je ne fais jamais de publicité pour mes oeuvres, mais je serais très honoré si vous en tant que Maître des haïkus vouliez bien lire "Symphonie d'éclats" qui m'a demandé beaucoup de travail intérieur. Sinon mes compliments à vous. Cordialement.
·
Image de Sourire
Sourire · il y a
Bravo !
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Je vous remercie infiniment, Sourire ! Bon week-end !
·