Course vers l'inconnue

il y a
1 min
95
lectures
97
Qualifié

Minibulle ? J'aime bien buller... Lire beaucoup, écrire aussi, écrire beaucoup. Merci à tous ceux qui passent me voir et qui aiment. Et puis peut-être  [+]

Image de 2017
Image de Très très court
Max et Davy patientaient sur le bord de la route. La caravane du Tour de France venait de passer.
Une voiture verte fluo arrivait, seule, crachotant et semblant avoir un problème mécanique. Elle ralentit devant les deux copains, puis redémarra faisant vrombir son moteur.
Max statufié demanda à son ami :
- Tu as vu la fille au volant ?
- Ouais !
- Trop belle !
- Qu’est-ce-que tu attends ?
- Quoi « qu’est-ce-que j’attends » ?
- Cours après elle...
- Mais ça ne va pas dans ta tête.
- Ben quoi ? tu as tes baskets aux pieds, alors cours...
- Chiche... mais viens avec moi alors !

Voilà nos deux compères partis à fond, les pieds ne touchant presque pas le sol. Baskets blanches pour l’un, rouges pour l’autre, elles semblaient ne faire qu’une.
La descente d’un col de montagne en courant, c’est facile. Mais le souffle manqua vite aux deux lascars. Zigzaguant à droite et à gauche, ils avaient l’air malin au milieu de nulle part, à la poursuite d’une petite auto verte. Elle avait filé, elle, et pourtant elle n’avait pas de baskets !

Enfin, le bruit, la foule, la caravane arrêtée, et les applaudissements pour nos deux amis qui arrivaient tout essoufflés devant des fans de vélo qui s’amusaient de voir surgir non pas des cyclistes mais des coureurs à pied.

Max n’apprécia pas de se voir chahuté par des inconnus qui semblaient se moquer de lui. Vexé, il tourna la tête de tous côtés.
- Là... Davy montra du doigt la petite voiture verte.
Reprenant leur souffle, ils s’avancèrent quand celle-ci redémarra pour aller se garer plus loin.
- Ne la perds pas des yeux.
- Non, non.
- Tu as vu ses cheveux ?
- A la voiture ?
- Tu es bête toi !
- Ouais ! J’ai vu ses cheveux !
- Trop belle, je te dis.
- Je n’y crois pas Max, tu flashes pour une inconnue.
- A propos de flasher, j’ai couru tellement vite, que j’aurais pu être flashé à 110 à l’heure.
Les deux copains n’avaient pas perdu leur sens de l’humour et s’amusaient bien suivant des yeux la voiture verte maintenant arrêtée.
- J’y vais, dit Max, remettant en place ses bouclettes malmenées par sa course folle.
- Tu vas dire quoi ?
- J’improviserai, t’inquiète !
- Regarde, elle sort de la voiture. Punaise ! Tu as raison, ses cheveux, superbe la fille ! Je...

- Salut Pierre ! Alors ?
- Trop chaud ! j’enlève cette perruque, c’était nul ce pari !
Les deux compères médusés regardèrent la fille superbe se transformer en homme à la chevelure grisonnante, dégarni de surcroît.

- Trop dégoûté, soupira Max
- Refais ton lacet, souffla Davy, il n’y a plus qu’à remonter le col maintenant, heureusement qu’on a des baskets !
97

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,