Courrier d'un condamné ( lettre 1)

il y a
2 min
100
lectures
21

Petits textes sans prétention, chroniques d'instants de vie, pour ne pas les oublie  [+]

La photo

Paris le 30/9/59

Cher frère Mustapha

Tu ne peux deviner la joie que j'ai ressenti en découvrant ta charmante missive chez Kaddour, je l'ai lue et relue une dizaine de fois et chaque fois avec la même sensation de joie et d’apaisement,
Ces photos m'ont bien plus mais je t'avoue qu'elles m'ont introduit dans un monde d'amertume, un monde ou je me sent un peu un intrus ou un étranger quoi.
Figure toi que dans toute cette ménagerie étalée devant moi, je connais à peine la moitié, par exemple sur cette photo je vois Hamimed qu'à première vue j'ai pris pour toi, il ne doit pas être loin du 1m60 « girafe ». Azziz que j'ai laissé prononçant difficilement ses premières paroles, Mahmoud était encore dans ses langes, avec leurs mines vicieuses ils font l'incarnation même de Laurel et Hardi.
Dans la deuxième photo je reconnais à peine Zoulikha, Assia que j'ai laissé effectuant ses premiers pas hésitants a drôlement grandi. Omar par contre n'a pas trop changé du moins physiquement, l'autre je ne la connais pas.
Dans la troisième photo je ne connais pas également ces trois canetons de de la dernière couvée, quant à ma mère elle est digne de disputer une séance de catch contre l'ange blanc et je parierais sur elle toutes mes économies.
Dans la quatrième photos j'ai reconnu aisément Nadjia grâce à une photo que j’ai reçut il y a quelque temps de ça, en tout cas elle a drôlement grandi, tu l'embrassera pour moi et si elle comprend tu lui diras qu'il y a quelqu'un qui t'aime beaucoup et qui ne cesse de penser à toi; cher frère je ne trouve pas les mots qu'il faut pour vous exprimer ma reconnaissance pour les soins que vous lui portez; comme tout enfant sorti du domaine de l'innocence, elle comprendra plus tard beaucoup de choses et pour cela son souvenir me fait peur, elle aura besoin de beaucoup d'amour et d'entourage et pour cela ma mère ne lui durera pas toujours.
Très cher frère les sentiments ne se commandent pas ça pousse comme des champignons et pour mieux comprendre je te souhaite une expérience, je te dis tout cela cher frère parce que je me trouve dans un monde incertain ou nul n'est apte à deviner le lendemain.
Je sais que mes paroles vont te faire du mal, je m'en excuse mais un frère est la seule personne à qui l'on peut se confesser,
Tu peux m’écrire chez Kaddour jusqu'au jour ou je t’envoie ma nouvelle adresse.
En tout cas ta lettre m'a fait plaisir et les propos du copain doublement, je suis bien content que vous ayez reçut la photo, elle date depuis quelques temps mais cela vous fera toujours un petit souvenir.
Pas de soucis à mon sujet car je suis une mauvaise graine qui ne craint pas la sécheresse.
Je vous quitte de la plume mais mon cœur est auprès de vous.
Je vous embrasse chaleureusement.

Mamid
21
21

Un petit mot pour l'auteur ? 21 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
À la prochaine lettre maintenant ! Je vois que je vais me délecter.
Image de M Artvic
M Artvic · il y a
Belle idée d'avoir émis ces lettres en lecture.. bravo. Une humilité sans comparaison 😊👏
Image de El bathoul
El bathoul · il y a
Elle s'inscrivent dans notre histoire, une tranche de vie.
Image de Frédéric Chaix
Frédéric Chaix · il y a
J'aime bien le principe des lettres, belle écriture, reste plus qu'à lire les 4 autres...
Image de El bathoul
El bathoul · il y a
Celles de mon père. Mes écrits sont plus bas...à partir d'Annie
Image de Frédéric Chaix
Frédéric Chaix · il y a
Oh pardon, je n'avais compris, d'autant plus émouvant alors.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Toujours au rendez-vous avec un peu de retard je viens lire cette correspondance émouvante dont on m’a parlé ! À bientôt El bathoul pour ton retour :-)
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
J'aime beaucoup les lettres... elles disent tant de choses...
Image de Emsie
Emsie · il y a
Contente de te retrouver enfin… J'ai lu cette première lettre avec émotion, comme toujours, et je poursuis ma lecture. A bientôt :-)
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Bonheur de te lire ! c'est beau !
Image de Flore A.
Flore A. · il y a
Le temps s'enfuit...il laisse des traces...quelle émotion...
Image de El bathoul
El bathoul · il y a
Mille merci pour votre lecture et commentaire bienveillant cher Flore. Toujours au rendez-vous malgré mon absence.
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Les photos montrent inexorablement le temps qui passe . les mots , eux , restent si émus .
Image de El bathoul
El bathoul · il y a
Merci ! Laurel et hardi de la photo ne sont plus, la petite Nadjia est l'enfant laissée en couches... et la lettre fût rédigée en pleine cavale.
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Ceci est la première lettre. On ne sent pas d'angoisse et pourtant. Ce qui ressort par dessus tout est la dignité du personnage. El- Bathoul tu as toutes les raisons du monde de ressentir une légitime fierté . Merci.
Image de El bathoul
El bathoul · il y a
Hommage posthume en cette fête des pères...
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Et quel hommage !
Image de El bathoul
El bathoul · il y a
Il y en a une dizaine...
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Prends ton temps, autant différer un peu . Tu verras tes lecteurs vont te le demander.
Bises.

Image de El bathoul
El bathoul · il y a
Merci l'Ami... quoi qu'il en soit, et même si les lecteurs sont absents, ces lettres sont mon plus précieux héritage.
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Sympa S.E d'avoir mis les 5 lettres en évidence. Bises.

Vous aimerez aussi !