Costume d'un super héros

il y a
3 min
58
lectures
7

Alors,oui... Certains pourraient penser qu'a 11 ans, on serait trop jeune pour écrire. Eh bien,je rétorque a ces clichés grotesques que Mozart a tout de même commencé à écrire ses morceaux à  [+]

Bonjour tout le monde !

Ici Georges Caperouge, 11 ans, pour vous servir ! Je suis un jeune garçon plein d’ambition, honnête, serviable, avec la joie de vivre et modeste. Bref, je suis PARFAIT, sauf sur ce point : j’ai décidé de devenir Super Héros la nuit !!!


Mais qui dit Super héros dit forcément costume (remarquez, qui voudrai faire la justice à Paris en slip !!??)

Maman/ ma mère : «On pourrait commencer par chercher sur le net un site de fabrication de déguisements de super héros ? »

Papa/mon père : « en espérant évidemment qu’il ne soit pas trop cher, on doit toujours prendre soin de nos économies, n’est- ce pas, chérie ! »

Pendant que mes deux parents se disputaient à propos de shopping et de compte en banque, je montais les escaliers qui conduisent au grenier avec une seule idée en tête : Et si au lieu d’acheter un costume de justicier d'un prix exubérant j’en confectionnais un de mes propres mains ? En plus, le grenier est dans ma famille, une véritable zone de stockage depuis au moins le 16-ème siècle, et je vais donc pouvoir trouver tout ce dont j’ai besoin. Une fois monté dans l’imposante masure, je me trouvais face à face avec des milliards de cartons entassés ici et là tout autour de moi. Ensuite, je réfléchis aux ustensiles de composition d’un costume de justicier, et annonçai le premier qui me passa en tête : « une cape !! »

Je cherchais alors le fameux objet dans tous les cartons que j’avais à ma disposition. Cette opération longue et fastidieuse me prit environ une bonne heure, pour ne trouver qu’un simple drap fleuri rose. Je pris donc ce drap dans mes mains et l’attachai à mon dos, et m’exclamai : « Hé, Hé, la voilà, ma cape ! »


 Je décidai alors de porter également sur ma panoplie de super héros un masque vénitien, des gants de toilette rose rembourrés avec de la fourrure pour éviter d’avoir froid aux mains, un pull brodé d' un « S » jaune, un petit peu trop petit pour moi, (je rappelle que cette histoire se passe en pleine hiver, et ce serait dommage que j’attrape un rhume !) un short Hawaïen, (curieusement, par jour hivernal, je n’ai pratiquement jamais froid aux jambes !) d’un bonnet de Noël équipé d’un pompon fluorescent, des bottes de cow-boy et bien sûr, mon fameux drap fleuri pour compléter le tout !!

Mais, malgré mon magnifique et raffiné costume (quand je vous disais que j’étais merveilleusement modeste...) j'eus l'impression qu’il me manquait quelque chose pour compléter mon prestigieux statut de super héros, et c’était évidemment la capacité de voler, chose que je ne savais ni ne pouvais faire. Cependant, pour une raison inattendue, je me précipitai quand même du haut de mon toit et m’écrasai littéralement sur l’étrange rosier radio actif de ma grande tante !! . Néanmoins je ne me décourageai pas pour autant et gravis les escaliers qui conduisaient au grenier, couvert d’épines jusqu’à la bouche, remontai sur le toit, et sautai de nouveau dans le vide et... VOLAI !!!!!! J’en fus bien content, mais déduisis tout de même que cette action de flotter dans le ciel avait un sérieux rapport avec les épines du rosier de ma grande tante...

Je passai alors près d’une maison, en ne remarquant même pas qu'elle avait une fenêtre ouverte, ni l’adolescent boutonneux adossé à celle-ci qui me regardait avec un drôle d’air passer à toute vitesse devant ses yeux ébahis, et ne l’entendis encore moins marmonner ceci :

« Houaiche ! houaiche ! houaiche ! quézaco ? C’est quoi s’type chelou qui s’balade avec un pull trop p’tit pour lui chelou, un bonnet avec un chépaquoi clignotant chelou, et surtout avec cette cape fleurie qui lui va vraiment pas bien méga
ultra chelou ????????!!!!!!!! »

NOTE de l’auteur : mille excuses cher lecteur pour ce langage aussi familier, mais je n’avais vraiment pas d’autre choix : je ne voudrais tout de même pas apprendre à parler correctement à un adolescent que je ne connais même pas !!

Ah, également le terme « chelou » vient du verlan et veut dire louche (louche a l’envers = chelou, c’est le principe de base du verlan (l’envers à l’envers donne verlan).

(suite) Notre héros continua de voler un certain temps, mais, en voulant saluer une amoureuse, il ne vit point qu’il fonçait droit vers une gigantesque tour de 3 mètres de haut, et avant même d’avoir fait coucou à sa petite amie, il s’écrasa purement et simplement sur le monument.


MORALE : je vous déconseille de devenir super héros si vous ne souhaitez pas finir dans un costume ridicule avec un drap en guise de cape et surtout si vous ne souhaitez pas (c’est mon cas) devoir mettre sur la tête un effroyable bonnet lumineux absolument immonde (cris atroce et évanouissement).

Mais, en tout cas, je vous remercie à toutes et à tous d’avoir lu cette nano histoire, j’espère sincèrement qu’elle vous a plu.

ET MAINTENANT, PASSONS A LA :


Fin
7

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,