CORSO MAYOTTE (CHRONIQUE C’EST ARRIVE DEMAIN)

il y a
1 min
13
lectures
3

Né en 1951 à Annecy, Alphonse Dumoulin épuise immédiatement ses parents en braillant jour et nuit. L'age et l'extinction de voix guettant, il se résout aujourd'hui à écrire plutôt qu'à  [+]

Chacun le sait, l’île de Mayotte est la seule de l’archipel des Comores à avoir décidé de rester française. On se demande bien pourquoi lorsqu’on connaît la prospérité qui règne au sein de la République fédérale islamiste éponyme.

Non contente de renoncer à l’ivresse d’une indépendance synonyme de progrès social et d’épanouissement économique tel que la prônent nos éminents penseurs d’un monde à l’envers, voila qu’elle exige maintenant une plus grande proximité avec la France métropolitaine. Avouez qu’il y a de quoi béer de stupéfaction. Et donc, je bée.

Mais bon, comme le dit le camarade Mélenchon « vox populi, vox dei ».Si bien que l’Élysée, jamais à court d'idée, s'apprêterait à proposer aux Mahorais d’échanger leur place avec la Corse. Connaissant l'envie irrépressible de cette dernière de s'éloigner de la France continentale, on ne peut qu'être séduit. Je bée derechef.

Bien entendu, de l'aveu même de l'entourage présidentiel, de nombreux obstacles seront à vaincre et beaucoup d’interrogations subsistent avant de mettre en œuvre cet historique chassé croisé. Ne serait-ce que la distance : 7.129 kilomètres à vol d'oiseau ! Sauf que les meilleurs spécialistes en terme de migration aviaire estiment une telle hypothèse inenvisageable.

La route étant exclue, reste la rame : il suffirait en effet d'équiper chaque autochtone d'un aviron pour disposer d'un moyen de propulsion puissant, durable et renouvelable propre à entamer l'historique périple maritime qui permettrait à ce sympathique département de rejoindre bientôt la mère patrie.

Cependant, la question Corse demeure : comment convaincre ses habitants de ramer ? Voilà le prochain défi auquel devra s'attaquer le chef de l'état.
3
3

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Oriel
Oriel · il y a
ce que je disais... fort coloré l'humour...

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Kilomètre vertical

Alex Des

Faut-il que je lui dise ? Je crois qu’il faut que je lui dise. Je lui dis, il le faut :
— Il faut que je vous dise : je ne sais pas crier.
— Plaît-il ?
— Je ne sais pas crie... [+]


Très très courts

Trial poursuite

Muriel Meunier

Excité comme un enfant le soir de Noël, Thierry fait hurler le moteur de sa moto. Il jubile intérieurement : « Ça, c’est le plus beau coup de ma vie ! » Il faut dire que... [+]