3
min

Comment rompre la monotonie du trajet...

Image de Serina

Serina

149 lectures

78

7h 30, quai du métro, je suis sûre de la trouver là, assise, presque recroquevillée, le regard triste, dans le vide. Cinq jours sur cinq, je la vois attendre la rame, jetant un œil inquiet vers le couloir d'accès au quai. Cinq jours sur cinq, il arrive, torse bombé, fier, l'air sûr de lui. Pourvu d'un charme irrésistible grâce à ses grands yeux bleus et ses cheveux ébène, il s'amuse à jouer les Montgoméry Clift devant la gent féminine, impatiente ou endormie. Il ignore sans doute que la plupart de ces voyageuses pensent plus à la journée de travail qui les attend qu'aux minauderies de ce Don Juan de quartier

Mais Elle, elle l'attend. Elle l'attend tous les jours depuis des mois et je la vois s'étioler lentement, inexorablement. Un baiser vite déposé sur des lèvres insistantes, suspendues à sa bouche et....trop tard, la rame entre en station. Deux stations seulement, deux fois trois minutes où elle peut l'avoir à elle seule, serrée contre lui. Cette ligne de métro est une des plus empruntées et rien que pour ça, Elle remercie en silence la RATP de lui accorder ces moments d'intimité.

Nation : terminus. Fin du moment de bonheur Elle. Pour Elle, traversée souterraine de Paris jusqu'à Madeleine. Pour lui, l'aventure commence sur ce quai du RER qui le conduit jusqu'à la Défense, haut lieu du monde des affaires où les multinationales ont transféré leurs bureaux mais pas leur siège, resté dans de prestigieux quartiers parisiens.

Et c'est là que commence le cinéma du beau Monty. C'est décidé, pour rien au monde, aujourd'hui, je ne manquerai la séance, quitte à être en retard au bureau. Vite, il monte dans le wagon de tête, souvent le moins fréquenté et d' un roulement des yeux, il en fait le tour. Une place libre près d'une longue chevelure blonde n'attend que lui. Mauvaise pioche : la belle est plongée dans son roman et ne lèvera le nez que pour descendre à la prochaine, Gare de Lyon. Tant pis, doit-il penser. Soit elle travaille aux Finances, soit à l'Institut Médico Légal. C'est vrai un beau visage mais l'air sinistre. Descendu lui aussi, suivie discrètement de la curieuse que je suis, il attend patiemment le prochain. Il faudra jouer des coudes, il commence à y avoir du monde sur le quai. Aussi vif que l'éclair, repérage expéditif et le voilà dans la rame, coincé entre une fourrure aspergée d'un parfum bon marché et un vieux monsieur qui fait semblant de ne pas dormir. Pourtant, la petite tête brune qui dépasse de la fourrure ressemble à un bouton de rose qui ne demande qu'à s'ouvrir.
- Pardon, je descends à la prochaine.
Le bouton de rose vient de s'ouvrir sur un timide et magnifique sourire qui le laisse coi et sans réaction. Pas même le moindre rictus de douleur alors qu'elle lui a écrasé le pied. Dommage pour lui mais heureusement pour elle, sa jeunesse la rendait bien trop fragile devant ce cavaleur invétéré.

Auber se rapproche. Je le devine agacé. Aujourd'hui, la chasse est mal partie. Il se lève et s'approche des portes, à l'affût. Trop de monde. Il s'accroche à la barre centrale serre son attaché-case contre lui, joue des coudes avec un voisin qui le titille de son sac à dos trop rempli. Il devait bien se douter qu'après la plaque tournante de Châtelet, ça se compliquerait. Vivement la prochaine. Charles de Gaulle voit descendre plus de monde qu'il n'en monte. Tout espoir n'est donc pas perdu. Je devine qu'il fulmine. Il doit penser à la mauvaise journée qui l'attend.

Charles de Gaulle vient le sauver en la personne d'une blonde qui s'assied près de lui sur un strapontin. Je m'éloigne, discrétion oblige. Quelques minutes de bavardages, des simagrées ridicules et les voilà qui échangent un bout de papier à peine griffonné. Je suis sûre que c'est leur
numéro de téléphone. Je bouillonne de colère tout en me demandant bien pourquoi. Enfin si, je crois savoir. Je pense à Elle, celle de 7 h 30. Une bien mauvaise idée d'avoir voulu jouer les détectives.
Je me promets de ne plus recommencer, déçue et triste d'avoir découvert la presque trahison. Et en plus, je suis tolérante !
Mais si je veux mettre le mot fin, j'irai jusqu'au bout. Je sais que ce soir je le retrouverai sur le même quai de la Défense et là, je reprendrai ma filature jusqu'à Alexandre Dumas, sûre d'un scénario identique.

En attendant la fin de mon film, dont vous serez le héros, Monty, nous voilà arrivés à La Défense. Nos chemins vont se séparer, à chacun sa tour. Station Terminus.

PRIX

Image de Les 40 ans du RER

Thèmes

Image de Très très courts
78

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Le quotidien des gens dans le métro à travers ce dragueur invéteré qui fait l objet d une enquête que vos mots rendent palpitante...certains diront que l on arrive trop tard pour voter mais je me promène au hasard sur le site et concours ou pas le plaisir de lire est intact. Merci pour cela....
Je suis finaliste automne dans la catégorie nouvelles avec le péril vert. A la condition que ce texte vous plaise vous pouvez le soutenir pour la finale.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-peril-vert
Trés amicalement.

·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Un texte intéressant découvert trop tard : désolée !
·
Image de Jean Roulet Androny
Jean Roulet Androny · il y a
Un dragueur à la Bedos. J'adore !
·
Image de Zurglub
Zurglub · il y a
Ça m’a fait sourire, ce petit manège de dragueur
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
J'arrive après la bataille... pour cette fine observation d'un personnage "dragueur".
Je vous invite à retourner dans mon rêve qui est en finale, pour le soutenir de nouveau s'il vous plaît toujours.
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/reve-dailleurs-pantoum

·
Image de Damien Paisant
Damien Paisant · il y a
Très efficace et prenant, bravo ;)
·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Vous avez esquissez Le Personnage pour ce voyage . Bravo ,bien écrit , bien construit et original . Toutes mes voix et un immense merci pour votre passage sur ma page . A bientôt .
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
j'aime bien et je vote
·
Image de Maryse
Maryse · il y a
Original et bien dans le thème ! Mes voix !
Vous arrêterez vous quelques instants devant mon "miroir" ? (haïku)

·
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Un texte original qui me plaît !
Apprécierez-vous "Un coin de parapluie" par ce temps ;-)

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur