Comment George Caperouge,12 ans ½, a sauvé la ville de L’apocalypse des chaises de bureau .

il y a
2 min
36
lectures
10

Alors,oui... Certains pourraient penser qu'a 11 ans, on serait trop jeune pour écrire. Eh bien,je rétorque a ces clichés grotesques que Mozart a tout de même commencé à écrire ses morceaux à  [+]


Bonjour tout le monde ! Ici Georges Caperouge,12 ½, et qui se trouve actuellement dans le bureau de Melle Avengers, la directrice de l'A.R.U.S.S.Z. Celle-ci vient de me confier une mission d’une importance capitale au sujet d’un type vraiment taré qui a décidé de changer tous les habitants de Paris en chaises de bureau, et, pour bien faire comprendre son plan machiavélique à tous les habitants de la capitale, il aurait même fait diffusercelui-ci à la radio ! (ce qui prouve qu’il est complétement fou !) Mais apparemment, son canon à métamorphose ne serait pas tout à fait au point, du coup, ma tâche sera juste de le surveiller et d'amener un rapport à l’agence en temps voulu. Je tiens également à préciser que Melle Avengers m’a équipé d’un scanner pour détecter le « bureau-man » plus facilement. En effet, dès que celui-ci fut allumé, il m’indiqua avec une précision remarquable où se trouvait ma « cible », le nombre de kms qui nous séparaient l’un de l’autre et même l’heure à la microseconde prête.

« En plus, dit Melle Avengers avec hâte, il possède un micro intégré. Si vous voulez l’activer, appuyez le petit bouton rouge en haut de la machine. »
L’instant d’après, je me retrouvai dans une rue. Je traversai celle-ci d’un petit pas pressé, impatient de découvrir la fonction « micro » de mon gadget, et dès que j’eus activé celui-ci, une étrange voix de présentateur télévisé qui roulait les R, en jaillit quasi-instantanément :
« Pourrr retrrrouver burrrreau-man, tourrrner à gaucheeee !!!! » (je tiens à préciser qu’il forçait un peu la voix sur les « gaucheeee » et les « droiâtes ») « Maintenant, reprit la voix, tourrrrner à gaucheeee puis à droiâte puis finirrrr tout droit pour apprrrocher de l’ennemi !!!!! » « Tourrrner ensuite à droiâte de la rrrue Bichon, puis aller tout droit, puis... »
Je suivis donc toutes les informations un peu farfelues mais, comme vous l’aviez lu, compréhensives de mon drôle de GPS qui me mena après quelques légers détours au repère de Bureau-man. Celui-ci était très propre et ordonné, avec un lit très doux et vue sur la rue. Il possédait également une magnifique collection de chaises de bureau.
-Bureau-man « Ah tiens tiens... Voilà un peu de visite... »
-Moi « Haaaaaaaaaaaaaaaa ! »
-Bureau-man « Alors comme ça on a réussi à trouver mon repaire... »
-Moi « Ben oui, et ???? »
-Bureau-man « Je pense surtout que vous allez sortir de chez moi en vitesse !»
-Moi « Heu, monsieur, je vous signale juste que vous serez bientôt en état d’arrestation... »
Bureau-man « Peuh ! balivernes ! c’est la radio qui m’a engagé pour que j’expose mon plan aux habitants de façon à leur faire peur... Maintenant du balai, avant que je me fâche !»
-Moi « Oui, oui, ça va, je m’en vais... »
- Bureau-man « Parce que quand je me fâche... »
- Moi « Mais puisque je vous dis que je pars... Regardez... Je commence à descendre les escaliers... »
Bureau-man « J’EXPLOOOSEE !!!!!!!!!!!!! »
L’instant d’après, je me ruai hors du bâtiment qui commençait à chauffer. Une fois dans la rue, je courus de toute mes forces à l'A.R.U.S.S.Z. Arrivé là-bas, on entendit :
« A gaucheeee pas à droiâte !!... »
10

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !