3
min

Comme Papa

Image de Maultys

Maultys

320 lectures

243

FINALISTE
Sélection Public

«Cessez donc d’être dans la lune, regardez, vous avez encore fait tomber votre trousse ! Allez, au travail !»
Une petite fille la tête perdue dans les nuages, sortie de ses rêveries à la moindre occasion. Ne serait-ce pas mieux de la laisser vagabonder dans sa tête ? Qu’on laisse l’enfant courir, qu’on la laisse imaginer ce qu’elle souhaite, enfin !
Mais non, le monde ne marche pas comme ça, et plus on grandit, pire c’est : comme si l’imagination n’était qu’une occupation enfantine. C’est toujours la même qui trinque, alors la petite fille ramasse sa trousse et relit l’exercice qu’on lui a donné sans en comprendre un seul mot. Elle voit ces chiffres, ces opérations sans queue ni tête ; alors, elle leur en imagine une, de tête. Le six devient une femme enceinte, se promenant, au côté du cinq, son mari, presque aussi bedonnant que sa femme ! Le quatre se presse, et sous son apparence biscornue, se cache un cœur qui bat pour madame huit... Mais, lui qui est tout rectiligne, n’arrivera jamais à séduire l’élue de son cœur, qui est toute en rondeur ! Le deux, lui, observe cette populace d’un œil sournois, quel grabuge ! Et tandis que le crayon trace ces quelques traits d’imagination, la professeure revient et s’en saisit, en regardant la feuille d’exercices avec circonspection.
«Non mais qu’est ce que c’est que ça ? Je vous demande des réponses à des additions, pas ces espèces de gribouillis informes ! Vous êtes complètement à l’Ouest, ma parole !»
On entend quelques rires, mais la petite fille s’en moque. Après tout, qu’est ce que ça peut bien lui faire ? De tous ceux qu’elle a dans son esprit, le monde réel n’est pas son préféré de toute façon.
Et puis, elle a grandi, la fillette, avec ces contes et ces histoires dans un petit coin de sa tête. Elle a compris ce qu’on attendait d’elle, au fond, ce n’est pas un drame de conjuguer les chiffres et de compter les verbes ! Elle se souvient encore de ce que lui a dit sa mère quand elle a émis l’idée d’écrire des livres, quand elle sera une grande personne :
«Tu rêves encore, ma fille ! Écrire des livres, et puis quoi encore, jongleuse de cirque ? Concentre toi donc sur tes études, ce n’est pas avec ces notes que tu deviendras médecin !»
La mère pousse un soupir exaspéré, qu’est-ce qu’elle a fait au bon Dieu ? Elle a pourtant éduqué sa fille de la meilleure des manières, ce n’est quand même pas croyable qu’elle ne veuille rien écouter !
La fille en question hausse les épaules : ce n’est pas demain la veille qu’elle racontera ses histoires à qui veut les entendre.
De toute façon, dans sa famille et au collège, tout le monde est persuadé qu’écrire n’est pas sérieux. C’est dommage que la petite ne se donne pas les moyens de RÉUSSIR ! Elle se fiche bien de réussir ; si faire ce qu’elle veut c’est tout rater, finalement ce sera sa réussite à elle. Mais on ne voit pas ça d’un pareil œil chez elle, de toute façon, on n’y voit pas grand-chose dans sa maison : personne ne voit les poèmes de l’enfant, personne ne voit que papa en a assez de son travail de médecin et personne ne voit que maman est fatiguée. On n’y voit rien du tout, il faut juste écouter : «range ta chambre, fais tes devoirs et n’oublie pas de vider le lave-vaisselle !».
Enfin bon, ce n’est pas comme si c’était mieux au collège. Maintenant ce n’est plus un professeur qui se fâche, mais au moins une dizaine, un par matière, tous fatigués de confisquer les carnets d’écriture.
L’adolescence n’est pas facile, et la jeune fille est fâchée contre elle-même, elle voudrait pouvoir y arriver aussi facilement que les autres, mais non, son être tout entier a l’air de refuser le combat ! Son être n’est que mots et envolées lyriques, c’est décidément très poétique, mais ce n’est pas ce qui la fera devenir médecin. Allez, encore un peu de courage, plus qu’une dizaine d’années d’étude et elle reprendra le cabinet de son père, comme lui l’a fait vingt ans plus tôt.
Les autres sont fâchés contre elle aussi, si seulement elle en connaissait la raison ! Leur petite moue désemparée quand ses yeux croisent les leurs et leur petit air étriqué, suffisant quand elle finit par baisser les siens. Tout ce mépris qu’on lui vomit par salades de mots : que ça fait mal, les mots... Un coup de point, un coup de N, pourtant, elle aimerait qu’on l’M... Ils disent tous qu’elle est bizarre, avec son imagination loufoque et débordante.
«T’es vraiment pas normale, t’as jamais les pieds sur terre ! Reviens parmi nous un jour !»
Elle aimerait être leur semblable, mais à l’équation de sa vie, elle ne trouve qu’une solution : «écrire». Elle a essayé avec «médecine», mais ça ne colle pas. Alors tant pis, elle est sûre d’elle et elle écrit dans sa chambre, au milieu de Prévert, de Voltaire, de J. K. Rowling et autres mentors qu’elle chérit plus qu’elle-même. Au milieu de pages blanches, elle trace des histoires, elle écrit des sentiers, elle écrit des amours, des amitiés aussi, mais également des regrets, des remords et des déceptions. Plus les années passent, plus les pages se remplissent au fur et à mesure que son cœur se vide. Le lycée n’est pas pire qu’ailleurs, elle a quelques amis, mais aucun ne comprend son attirance pour la plume : ils deviendront médecin, boulanger, notaire, banquier, maçon... Comme Papa ! Sauf un, le plus intriguant de tous, lui, il veut dessiner sa vie, ça plaît autant à la société que d’écrire la sienne, c’est à dire... pas beaucoup ! La fille en connaît un rayon, alors un jour, elle montre un de ses poèmes à ce garçon qui la toise, comme s’il l’analysait.
«J’aime bien, c’est décalé comme écriture !»
Il se met à lui dessiner ses mots, et elle lui écrit ses images. C’est un beau duo que voilà ! Et un soir d’avril, il la retrouve près de chez elle et sa voix claire sonne au milieu d’un doux silence :
«Tu es complètement à côté de la plaque toi !»
Elle esquisse un sourire et lui répond :
«C’est le plus beau compliment qu’on m’ait jamais fait.»

PRIX

Image de 2019

Thèmes

Image de Très très courts
243

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Madeleine Duval
Madeleine Duval · il y a
Bravo du talent
·
Image de Maultys
Maultys · il y a
Merci beaucoup !
·
Image de Thara
Thara · il y a
Mon soutien pour votre texte, bonne chance à lui..
·
Image de Maultys
Maultys · il y a
Merci beaucoup !
J'ai été nominée pour aller à Paris avec ma nouvelle !
Mon très très court, lui, est arrivé jusqu'en finale :)
Merci pour votre commentaire !
Bonne soirée

·
Image de Sonia Pavlik
Sonia Pavlik · il y a
Très joli texte, ça me plaît beaucoup ! Bonne chance pour la finale !
·
Image de Maultys
Maultys · il y a
Merci beaucoup pour votre commentaire !
Contente que ça vous plaise. :)
Merci :D

·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Je confirme mon soutien...
·
Image de Maultys
Maultys · il y a
Merci beaucoup !!
·
Image de Waesha
Waesha · il y a
Mais franchement whaouuu, tu m'épates. Bonne chance pour le concours💙
·
Image de Maultys
Maultys · il y a
Merci beaucoup pour ton soutien ❤️
·
Image de the
the · il y a
C'est super bien écrit. On n'a pas du tout envie de lâcher le texte au contraire on voudrait qu'il soit plus long. Bravo. +3
·
Image de Maultys
Maultys · il y a
Merci beaucoup pour votre retour ! Qui sait, un jour peut-être, je ferais une suite ? :)
Bonne soirée

·
Image de Artvic
Artvic · il y a
+5 ! 100! J'ai gagné Quoi ? 😃
J'ai un poème en finale si vous voulez me découvrir 😉 amitiés

·
Image de Maultys
Maultys · il y a
Toute ma reconnaissance, ça compte ? 😂
Merci pour votre commentaire, je passerai bien sûr :)

·
Image de Artvic
Artvic · il y a
C'est déjà énorme cette reconnaissance !! Je viendrai jouer plus souvent ! Promis ! 😁. Merci beaucoup
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Une jolie histoire, pour illustrer le thème. J'aime la poésie qui régit la vision de cette petite fille. Belle chance pour la finale :)
·
Image de Maultys
Maultys · il y a
Avec la poésie, on referait le monde ;)
Merci pour votre commentaire !

·
Image de Brocéliande
Brocéliande · il y a
Bravo .... je découvre, et ... j'aime vraiment ! belle chance à vous !
·
Image de Maultys
Maultys · il y a
Merci beaucoup ! Heureuse que votre découverte ait été agréable. :)
Merci encore pour vos encouragements !

·
Image de Flore
Flore · il y a
Un beau texte...j'apprécie. Mes voix et bonne chance pour cette finale.
·
Image de Maultys
Maultys · il y a
Merci beaucoup ! :)
Je serais très fière de faire partie des vingts nommés, mais être en finale me rend déjà très contente !
Merci pour vos voix :)

·