Chronique de mère débordée: appelle-moi papa !

il y a
1 min
132
lectures
34

J'écris pour inventer des libertés, pour m'approprier les pleins pouvoirs, pour (m'auto)critiquer, pour (me)sauver, pour (me)venger...mais aussi pour déterrer et dompter les monstres (intérieurs)  [+]

Le jour où je suis devenue un papa, sur le coup, j'ai trouvé cela sympa et pour tout te dire, assez rigolo.
Le Bébé et moi étions en train de lire, Olivier Adam pour lui et Petit Ours Brun pour moi ( attention, phrase piégée), quand il a levé un regard sur moi où tout l'amour du monde pouvait se lire et il a dit:
- "Papa !
C'était aussi bref qu'intense. Comme nous étions seuls dans la pièce, j'en ai déduis que Le Bébé m'interpellait.
Dans la vie, je ne vise pas la perfection. Cependant, après avoir félicité Le Bébé pour son babillage, j'ai voulu lui signifier qui j'étais:
- Comment tu dis Maman ? Ma-man. Ma-ma-ma...
- Pa-pa-pa-pa.
Cette première séance d'apprentissage du mot me désignant, comme les suivantes d'ailleurs, ont été infructueuses. Les mois ont passé, et je me suis faite à l'idée que j'étais un papa.
Le plus difficile dans cette situation ambigüe, c'était pour Chéri: il vivait avec un autre papa. Son égo en prenait un coup. Son orientation sexuelle aussi.
Et puis, ce matin, alors que je buvais mon café dans la cuisine, j'ai entendu au loin dans le salon, ce mot tant attendu, longtemps espéré:
- Mama, mama, mama...
Je me suis doucement approchée pour constater que Le Bébé, allongé sur le canapé, chantonnait mon nom, ma fonction, mon rôle, ma vocation de maman.
Le Bébé savait donc dire maman !
- Tu m'appelles mon coeur ? Oui, maman, c'est moi.
(Oui, avec le recul, ma réponse m'apparaît dans sa niaiserie la plus totale, et je me demande moi aussi pourquoi je me suis présentée à lui étant donné que nous partageons notre vie ensemble depuis 18 mois)
- Mama, ma mama...
A ce moment-là, j'ai craqué. Les yeux embuées de larmes d'émotion, j'ai pris Le Bébé dans mes bras et je l'ai bisouillé sur toutes ses joues. Et parce que j'aime quand l'émotion me submerge, je lui ai demandé:
- Comment tu dis maman ?
- Mama !
- Ouiiiiiiii ! Encore: maman ?
- Iiiiiiii !"
...
Un jour, oui, Le Bébé a dit maman.
Mais j'ai insisté et j'ai brisé le miracle.
Finalement, papa, c'est pas si mal non plus.

34

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

L'attente

Sylvie Loy

J'étais jeune. Entre l'enfant et l'adolescent. En moi luttaient l'innocence des sentiments et l'ambition amoureuse. J'étais amoureux d'elle. Elle le savait et elle en jouait. Forcément. Regards... [+]

Très très courts

Le petit ressort

Cécile Beauvoir

Fini les Granola, les kebabs, le cassoulet et la choucroute. Depuis qu'il a un petit ressort dans le cœur. Il faut faire attention disait le docteur. D'autres n'en sortent pas vivants, vous avez eu... [+]